Les 1ers vins labellisés « Volcanic Origin » en 2024

Depuis sa création en 2019 à Clermont-Ferrand, l’association Vinora travaille sur la caractérisation des terroirs volcaniques. Elle finalise le cahier des charges de la future dénomination « Volcanic Origin » dont le nom vient d’être déposé. La présentation des premières bouteilles certifiées est prévue pour début 2024 sur le salon Wine Paris.

Le projet a commencé en 2019, en amont du premier salon professionnel Vinora en Auvergne, avec l’ambition de référencer le parcellaire et les zones d’appellations sur terroirs volcaniques, grâce à une approche scientifique et géologique. La seconde étape touchait la dégustation et a commencé à montrer des caractéristiques organoleptiques aux vins issus de terroirs volcaniques, avec une souplesse marquée, une certaine salinité et des notes fumées. La troisième étude de caractérisation est en cours.

Lieux-dits et climats pour modèle
En prenant pour modèle les lieux-dits des crus du Beaujolais et les climats bourguignons, l’association Vinora lance avec le syndicat des Côtes d’Auvergne une cartographie sur plus de 350 hectares, qui s’étendra au-delà de son territoire des Côtes d’Auvergne et des Côtes du Forez. Elle portera ainsi sur des parcelles de Côte de Brouilly, d’Alsace grand cru Rangen de Thann, de Languedoc Pézenas et d’IGP Ardèche. En France, on estime que les terroirs d’origine volcanique représentent 1 à 2 % de la production. Dans le monde, ce serait 2 %.

Rayonnement international
« Nous tenons vraiment à défendre l’utilisation du mot volcanique qui commence à e?tre usurpé, à cause de l’engouement pour ces vins » explique Jean-Baptiste Deroche, président de Vinora. L’association Vinora a déposé la dénomination « Volcanic Origin » auprès de l’INPI, Institut national de la propriété intellectuelle, car l’ambition est de promouvoir non seulement les terroirs français, mais aussi ceux du reste du monde. Les termes « Volcanic Origin » sont compréhensibles en anglais comme en français, mais ils seront de toutes façons bientôt déposés sous la forme francophone « Origine Volcanique ». Le label sera une garantie pour les acheteurs et consommateurs, ainsi qu’un outil de reconnaissance validé scientifiquement pour les vignerons.

Un cahier des charges précis
Le cahier des charges, en cours de finalisation, précise que les raisins doivent provenir de vignobles reconnus volcaniques (projections du volcan, coulée, colluvions issus de l’érosion) et de roches volcaniques (basalte, trachybasalte, andésite, trachyandésite, trachyte, rhyolite, dacite) ou volcano-sédimentaires (scories, « pouzzolane », pépérite, pierre ponce), voire volcano-sédimentaires de proximité (boues volcaniques ou lahard, colluvions de pente à faible remaniement). La certification devrait être confiée à l’organismes certificateur Bureau Veritas. « Les premiers vins labellisés seront sans doute auvergnats, car l’étude que nous avons lancée avec l’Institut français de la vigne et du vin et Vinora permettra d’affiner le cahier des charges du label. De nombreuses communes nous ont fait part de leur volonté de participer (…). À terme, le vignoble des Côtes d’Auvergne pourrait doubler (700 hectares contre 350 aujourd’hui) et favoriser la création de 35 nouvelles exploitations et d’une centaine d’emplois environ » déclare Gilles Vidal, président du syndicat des Côtes d’Auvergne.

Cet article Les 1ers vins labellisés « Volcanic Origin » en 2024 est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire