Les Aviateurs Vignerons ont pris leur envol

Du 22 au 26 avril, tout Bordeaux vivait au rythme des Primeurs, point d’orgue de la vie du vignoble girondin. Toute la ville ? Non, quelques irréductibles vignerons du Sud-Ouest avaient posé bagage à l’Avant-Comptoir du Palais pour faire déguster leurs vins. Retour sur dégustation. 

Nous sommes avant tout des amis, partageant la même vision du vin” avance Bastien Caubeyre du Château d’Aydie. Créé depuis peu, le collectif des Aviateurs Vignerons rassemble six vignerons issus de Madiran et Jurançon. “Nous avons choisi ce nom pour symboliser notre désir de prendre notre envol en tant que jeunes trentenaires passionnés par les vins du Sud-Ouest” explique Bastien. “Nous avons la volonté de briser les clichés souvent associés à notre région viticole en nous lançant dans une aventure audacieuse et innovante” , poursuit-il. 

Accueilli par Julien Camdeborde – fidèle ambassadeur béarnais – l’ambiance détonne avec le sérieux des dégustations Primeurs qui ont ponctué la semaine. “Nous recherchons cet esprit de fête, de convivialité qui est intrinsèquement lié à notre identité” sourit Maxime Salharang du Clos Larrouyat à Jurançon. La décontraction n’efface pas la qualité de ses vins, goûtés sur le millésime 2022. Comète – assemblage de Camaralet et Petit-Manseng – est encore une fois une cuvée de haute volée, plus riche que sur le millésime précédent, gardant sa tension identitaire. 

A gauche Franck Lihour – Domaine Castera, à droite Simon Capmartin – Domaine Capmartin

Le triptyque jurançonnais se complète par le Domaine Castéra de Franck Lihour et le Domaine Bellegarde de Maxime Labasse. Le premier, installé sur la commune de Monein, a fait ses gammes en Corse, en Bourgogne, en Champagne mais aussi aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Le retour au pays est remarquable avec des vins parmi les plus courus de l’appellation. Au Domaine Bellegarde, dégustation de la cuvée La Pierre Blanche 2006, d’une belle minéralité et d’un équilibre appréciable, qui confirme le joli potentiel de vieillissement de ces assemblages. 

A Madiran, le collectif rassemble trois acteurs de l’appellation : les vins de la Famille Laplace, ceux du Domaine Laougué et les cuvées de Simon Capmartin de la propriété éponyme. On retrouve – en rouge – des interprétations diverses du Tannat qui dépoussièrent l’image préconçue que l’on se fait de ce cépage historique. Au Château d’Aydie, une cuvée de Madiran sans sulfites ajoutés fait partie des nouveautés de la propriété. 

Sylvain Dabadie – Domaine Laougué

A Bordeaux cette semaine, les  Vignerons Aviateurs ont donc pris leur envol, tête dans les nuages et pieds fermement ancrés dans leurs sols. “Nous aspirons à explorer de nouveaux horizons, à apporter une perspective fraîche et dynamique à la richesse viticole de notre région” conclut Bastien Caubeyre. 

Cet article Les Aviateurs Vignerons ont pris leur envol est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire