Les Domaines Barons de Rothschild à la pointe de la recherche et développement – Partie 1/4 - Routes des vins

Les Domaines Barons de Rothschild à la pointe de la recherche et développement – Partie 1/4

 

Recherche-et-developpement-domaines-Barons-Rothschild-EvangilePar ses nombreux projets passionnants, le groupe des Domaines Barons de Rothschild (châteaux Lafite Rothschild, l’Evangile, Duhart-Milon, Rieussec…) s’avère particulièrement engagé dans la recherche et le développement (R&D) viti-vinicole. Dans cette première partie, nous introduirons le sujet de la R&D dans un groupe aussi grand et complexe que celui-ci tout en vous présentant les personnes en charge de ces sujets.

La force d’un groupe puissant et divers

Les Domaines Barons de Rothschild regroupent les châteaux bordelais Lafite Rothschild (Pauillac), Duhart-Milon (Pauillac), Rieussec (Sauternes), l’Evangile (Pomerol), Paradis-Casseuil (Entre-Deux Mers) le domaine d’Aussières (Corbières) ainsi que des propriétés à l’étranger : Los Vascos (Chili – Colchagua), Caro (Argentine – Mendoza) et Long Dai (Chine – Qiu Shan valley). Des noms emblématiques donc, notamment dans le bordelais, mais pas seulement, et c’est justement l’une des grandes forces du groupe que de pouvoir s’appuyer à la fois sur des propriétés illustres disposant de moyens importants, d’une grande expérience et d’équipes chevronnées que sur des exploitations où, tout était à construire, et la liberté d’entreprendre et d’opérer des changements de paradigmes, bien plus grande.

Elsa et Quentin de l’équipe iDealwine ont eu la chance de se rendre récemment dans les châteaux l’Evangile, Lafite Rothschild et Duhart-Milon, à la rencontre de Manuela Brando, Directrice Recherche et Développement du groupe, ainsi que de Juliette Couderc, Directrice Technique du château L’Evangile (découvrez leur profil et leur parcours ci-dessous). Des échanges passionnants qui ont dévoilé l’étendue et la complexité des projets initiés dans les différents vignobles du groupe. « Nous avons parfois un panel d’outils si large et de nombreux projets en cours que nous devons nécessairement nous recentrer.« , ajoute même Juliette. Un bon problème, n’est-ce pas ? ?

Manuela Brando

DBR-Manuela-BRANDO

Directrice Recherche et Développement
Italo-colombienne, en France depuis 2007.
Ingénieur Agronome de l’AgroParisTech et Montpellier SupAgro.
Œnologue de Montpellier SupAgro
Chez DBR depuis 2014.

Travail et vinifications dans les propriétés hors Bordeaux du groupe (Long Dai, Los Vascos, Caro, Aussières), avant de créer le service RetD en 2016 pour l’ensemble des domaines du groupe..

Juliette Couderc 

DBR-Juliette-Couderc-Evangile

Directrice technique du château l’Evangile
Ingénieure Agronome et DNO de Montpellier Supagro

Vinifications en France ( Bourgogne, Languedoc, Rhône) et à l’étranger (Nouvelle-Zélande,Chili)

A débuté chez DBR en 2017 tout d’abord sur le domaine chinois de Long Dai comme cheffe de culture puis directrice technique pendant 3 ans. Puis en Septembre 2020 rejoint l’équipe du Château l’Evangile, où elle suit de près tous les sujets de R&D.

 

Chaque domaine du groupe a son référent R&D et l’ensemble est coordonné par Manuela Brando. Certains sujets sont communs à plusieurs ou tous les domaines – comme c’est le cas pour le paillage ou les études floristiques – ce qui permet une véritable émulation entre les équipes des différents domaines. Il en est ainsi du projet « Plante ton slip », qui avait fleuri sur la toile et qui a été repris dans le groupe : « Chaque domaine s’est prêté à l’expérience et on a pu comparer.  Cela créé une belle émulation et la possibilité de tester des expériences dans différentes conditions est très enrichissante et offre de la répétition, nécessaire dans une démarche scientifique.« , nous précise Manuela Brando.

Une R&D opérationnelle

Globalement, la R&D du groupe est surtout orientée sur des aspects très opérationnels et les projets concluants finissent logiquement par basculer dans le budget courant des propriétés lorsque les éléments sont intégrés au fonctionnement des domaines.

Chaque domaine bénéficie des expériences des autres, mais tous gèrent leur propre budget R&D et avec des réalités économiques très différentes. Ainsi, entre le château Lafite château Paradis-Casseuil, les moyens employés sont bien sûr très différents. Le château Paradis-Casseuil, par exemple, cartographie lui-même ses sols, avec l’aide de stagiaires, tandis qu’à Lafite et l’Evangile, cela a été fait par une équipe de professionnels dédiée.

Alors quels sont ces nombreux projets de R&D viti-vinicole ? La suite dans le prochain article… ?

Voir les vins du château Lafite-Rothschild

Voir les vins du château l’Evangile

Voir tous les vins de Bordeaux en vente

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire