Les festivals musique et vins à ne pas manquer cet été ! - Routes des vins

Les festivals musique et vins à ne pas manquer cet été !

Johnny a raison, toute la musique que l’on aime, elle vient du Jazz, elle vient du blues… Si vous êtes, vous aussi, un amateur du genre et de « la dive bouteille », plutôt que de plomber votre bilan carbone en prenant un billet pour la Nouvelle-Orléans, Terre de vins vous suggère deux idées de festival pour cet été. Et comme à la rédaction, les journalistes ne sont pas sectaires, si votre tasse de thé (ou plutôt de vin) est davantage le rock ou la musique classique, nous vous avons trouvé également deux alternatives.

Vous connaissez la réplique culte du docteur Placenta dans le film « La fille du 14 Juillet » avec Vincent Macaigne et Grégoire Tachnakian : « Moi ce que j’aime dans la vie c’est un bon whisky en écoutant du jazz qui craque ». Nous, chez Terre de vins, c’est un peu pareil, mais comme on est locavore, ce sera plutôt en sirotant un bon Cognac ou un verre de vin. Alors, voici quatre propositions à ne pas manquer cet été si vous partagez notre idéal du bonheur.

Le Festival Cognac Blues Passion du 7 au 10 juillet offre un programme des plus cosmopolites réunissant des artistes venus du monde entier comme l’Australien Ash Grunwald ou le groupe danois Chris Grey & The Bluespand. Vous avez sans doute déjà regardé leur clip déjanté « Mammas Mammalaid » qui a accumulé plus de 2.400.000 vues sur internet. Pour parfaire cette ambiance, on ajoutera quelques cocktails (5 € seulement l’unité !) proposés par le BNIC dans son bar à cognacs situé dans les jardins de l’hôtel de ville, au centre des trois scènes Blue Paradise, Experience Cognac et Tonic Day. A noter que cette année, le Prix Cognac Passion qui soutient les talents français du blues sera remis au groupe poitevin Vicious Steel Fuel Band piloté par Cyril Maguy.

Le 23 Juillet au Nord de Montpelier, Hortus Live, un festival entre falaises et vignobles plutôt consacré à la soul, accueille Keziah Jones, un virtuose de la guitare électrique qui a débuté dans le métro parisien, JP Bimeni and the Black Belts, « une voix solaire qui touche à l’âme, sa conscience profonde et sa vulnérabilité », Izem et ses productions « aux saveurs tropicalo-futuristes », et Sabor A Mi, un DJ qui voyage « du folklore latino jusqu’à la musique électronique en passant par la salsa, la cumbia, le disco, l’afrobeat, le funk, la house ou même le boogalo ». Dix vignerons de l’appellation Pic Saint-Loup seront présents pour vous faire déguster leurs vins. A la carte, de jolies pépites, comme le domaine de l’Ermitage, qui ose les levures indigènes et cultive son vignoble en biodynamie sur les collines de Saint Mathieu de Tréviers.

Keziah Jones

Le champagne se déguste plutôt dans une flûte… si possible enchantée. Aussi, pour le roi des vins, on oubliera le jazz et on mettra le cap sur la musique classique. A l’occasion des Flâneries musicales à Reims du 16 Juin au 16 Juillet, les grandes maisons transforment leurs plus beaux hôtels particuliers en salles de concert. Chez G.H. Mumm, le Quintette Moraguès interprètera Mozart, Farkas et Dvorak. Chez Roederer, on a choisi d’explorer les mélodies de la Belle Epoque autour d’un programme proposé par Véronique Gens (soprano) et l’ensemble I Giardini (Piano et cordes). Chez Veuve Clicquot, ce sera des chants corses dans la Cour d’honneur. Chez Pommery, le pianiste Jonathan Fournel s’attaquera aux sonates de Chopin et de Brahms… Le point culminant et incontournable du festival est sans conteste le concert Pique-Nique au Parc de Champagne qui clôt l’évènement. L’orchestre symphonique de Mulhouse sur le thème « de Broadway à Hollywood » y jouera un répertoire éclectique allant de la symphonie du Nouveau Monde de Dvorak à la musique de Goldfinger composée par John Barry !

@Axel Coeuret

Enfin, et c’est un événement inauguré cette année, le Bacchus festival (Roussillon) du 16 au 18 juin 2022, organise une succession de concerts au pied du Château de Valmy (Grand Corps Malade, Gaëtan Roussel, Selah Sue, Asaf Avidan, Iam, Poupie, Negresses Vertes, Bénabar et Dutronc & Dutronc). Pour cette manifestation qui se veut 100 % épicurienne, comme Laura Smet dans la chanson de Grand Corps Malade, vous pourrez vous aussi « écouter le bruit du monde un verre à la main » grâce au village de Bacchus qui proposera aux festivaliers des dégustations de fooding et de vins du Roussillon dans des stands tenus par les vignerons.

Cet article Les festivals musique et vins à ne pas manquer cet été ! est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire