Les meilleures cartes de vins et spiritueux récompensées

10 000 cartes identifiées, 1000 cartes épluchées, 100 cartes sélectionnées, 5 grands prix et 1 prix spécial : le Tour des cartes de Terre de vins a récompensé hier comme chaque année les plus belles sélections proposées par les restaurateurs et les bars à vins de France sous le dôme de l’hôtel Intercontinental à Paris.

Ne faisons pas durer davantage le suspens. Le prix spécial de la meilleure offre de spiritueux remis par le BNIA a été décerné à Vino Strada Stub à Strasbourg. Isabelle Kramer raconte : « Je suis caviste depuis 1998 et restauratrice depuis 2012. J’ai toujours été passionnée par l’art de la distillation. J’ai eu la chance de passer quinze ans en Ecosse. Cette carte, c’est le travail de toute une équipe, 17 personnes aujourd’hui, dix au restaurant et sept en cave. C’est 1000 spiritueux dont 400 rhums, 400 whiskys, triés sur le volet, avec une grande attention à la traçabilité. Nous souhaitons que chacun puisse trouver son bonheur à tous les prix. » Interviewée par la marraine de la soirée, Anne Roumanoff, elle nous a confié de belles anecdotes qui en disent long sur le chemin parcouru pour accorder une vraie place aux femmes dans la profession. « Lorsque j’ai commencé, quand les hommes rentraient dans ma boutique, ils demandaient à parler au patron ! Cela ne pouvait pas être une femme. Pendant dix ans, j’ai caché aux clients que j’étais la patronne. Personne ne m’aurait cru ! » Interrogée ensuite sur comment on peut conserver la santé tout en travaillant dans le vin, elle nous a donné son secret. « Comme j’ai vendu beaucoup de bouteilles, j’ai porté beaucoup de caisses. Ma fille qui fait l’armée me dit Maman je veux avoir tes biceps ! »

Prix spécial spiritueux : Vino Strada Stub ©S. Guillaud

Dans la catégorie « Bar à vins », l’Arche des vins, installée à Beaune en Bourgogne remporte le grand prix. Une consécration pour la belle aventure dans laquelle se sont lancés Félix et Romain, deux amis d’enfance. Félix nous confie : « On est meilleurs potes depuis que l’on a 13 ans. On s’est rencontré dans un stage de pêche. Au cours de ma carrière professionnelle, j’ai conduit des vinifications, fait de la viticulture, de la distribution à Genève, puis je suis revenu en Bourgogne où j’ai travaillé dans l’événementiel. Ce bar à vins est un peu l’aboutissement de ce parcours qui m’a amené à faire tout le tour du milieu du vin. » Son ami Romain poursuit « Cela nous a pris un peu comme ça pendant le covid. On est tombé sous le charme de ce bâtiment où est l’Arche des vins aujourd’hui. Il n’y avait rien avant ce qui nous a permis de créer une affaire exactement comme on la voulait, avec une approche bourguignonne parce que c’est notre pays, mais en même temps une ouverture d’esprit. Le nom fait référence à l’Arche de Noé, en ce sens que nous y avons réuni tous les vins que l’on emmènerait si le monde s’effondrait, il renvoie aussi aux aches de la cave. Outre les vins de Bourgogne, nous avons beaucoup de pinots noirs et de chardonnays venus d’ailleurs, Californie, Oregon, Australie, Afrique du Sud, que nous faisons déguster sous chaussettes aux gens du cru. Ce qui est amusant, c’est de les voir partir sur des Vosne-Romanée et de leur dire non les gars, vous êtes en Californie ! »

Grand prix catégorie Bars à vin : L’arche des vins ©S. Guillaud

Dans la catégorie Brasseries, bistrots et restaurants, Frida à Bordeaux a conquis le jury. Ce restaurant bar à vins et bar à cocktail au cœur de la vieille ville propose une cuisine faite de tapas méditerranéennes et revisite la cuisine bistronomique. Le cadre à lui seul fait déjà voyager entre le jardin intérieur à l’esprit guinguette-chic, le cabinet de curiosité du bar à cocktail, la salle de restaurant art-déco et le salon Hemingway un peu rococo… Quant aux vins, le jury a apprécié la belle proportion de vins bios et biodynamiques, le caractère pédagogique de la carte où l’on a cherché à caractériser chaque cuvée (fruitée etc…), mais aussi la belle diversité régionale.

Grand prix catégorie Brasseries, bistrots et restaurants bistronomiques : Frida ©S. Guillaud

Dans la catégorie Restaurants traditionnels, le jury a récompensé l’Auberge du Bon Laboureur installée dans un ancien relais de Poste à Chenonceaux. Outre la belle diversité de la carte, si vous êtes amateur de vieux champagnes, c’est une adresse à connaître. On y trouve ainsi des cuvées rares, avec des Nicolas François 1999 de la maison Billecart-Salmon, des 1990 de Cristal de Roederer, et toute une sélection de vignerons bios et biodynamiques choisis avec beaucoup de goût : Fleury, Larmandier, Vouette & Sorbée…

Grand prix catégorie Restaurants traditionnels : Auberge du bon laboureur ©S. Guillaud

Dans la catégorie Restaurants gastronomiques, Origines Restaurant à Paris rafle la mise. Ici « l’ambiance feutrée de la salle renoue avec le plaisir de s’attarder autour de 700 références de vins ». Le jury de Terre de vins n’est d’ailleurs pas le seul à avoir repéré cette belle adresse : « Nous venons d’être récompensés par 2 Verres – Best Award of Excellence de Wine Spectator ». Ce qui a séduit le jury ? La possibilité de voyager dans toutes les appellations, avec une grande diversité de vins, très représentatifs de leurs terroirs tout en étant très abordables. Une adresse qui fait d’ailleurs partie des étapes préférées du président du jury, le sommelier de l’Auberge de l’Ile Serges Dubs, lorsqu’il monte à Paris.

Grand prix catégorie Restaurants gastronomiques : Origines Restaurant ©S. Guillaud

Dans la catégorie Restaurants gastronomique de prestige, le jury a choisi cette année d’honorer Georges Blanc*** à Vonnas. Une vieille maison établie depuis 1872 par les grands parents de Georges Blancs qui s’installèrent d’abord comme cafetiers limonadiers. Le lieu est étonnant. « Très attaché à l’amélioration et à la défense de l’environnement, Georges Blanc a très tôt compris l’importance d’un cadre embelli et protégé. Il crée une part de rêve et de magie à travers le caractère des constructions, jouant avec les couleurs, la proximité de l’eau, le fleurissement et les espaces verts soignés. Près d’une trentaine de maisons autour du restaurant d’origine ont été transformées ou rénovées pour concrétiser l’idée du « Village gourmand » s’étendant aujourd’hui sur cinq hectares. » Le Jury a notamment été bluffé par les verticales proposées !

Grand prix catégorie Restaurants gastronomiques de prestige : Georges Blanc*** ©S. Guillaud

Une soirée magique donc réalisée en partenariat avec le Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac, France Boissons, Les Vins Luberon, l’Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors, Champagnes de Vignerons et Coravin.


Photos ©S. Guillaud


Retrouvez le Top 100 et tous les lauréats en lien ici

Cet article Les meilleures cartes de vins et spiritueux récompensées est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire