Les nouveaux atours de Peyrassol - Routes des vins

Les nouveaux atours de Peyrassol

La Commanderie de Peyrassol dans le Centre Var fête cette année les 20 ans de sa nouvelle vie dans le groupe de Philippe Austruy avec une nouvelle présentation des œuvres, intérieur et extérieur, un restaurant gastronomique, une grande boutique, un nouveau chai…

Peyrassol ne manquait pas de fers au feu ces derniers mois avec des chantiers multiples. De quoi fêter sous un nouveau jour les 20 ans du rachat du domaine par Philippe Austruy. En deux décennies, le site dont il a confié la direction à son neveu, Alban Cacaret, a été complètement restructuré et rénové. Il vient d’être réagencé derrière une entrée monumentale habillée d’un voile de métal corten et signée de l’architecte Charles Berthier. C’est lui qui a également signé la majestueuse boutique en noir et rouge aux murs de bouteilles exposant les univers des quatre propriétés du groupe (Peyrassol, La Bernarde, château Malescasse, Quinta da Côrte do Corte, La Tenuta Casenuove). Derrière la boutique, un escalier également en acier retrace l’histoire du domaine en descendant vers le vignoble. Quelques restanques ont été aménagées pour accueillir une scène de concerts entre la mare et les vignes. Le chef Guillaume Delaune avec les conseils de Michel Porthos a pris en charge La Table de Jeannette (du nom de la fille d’Alban), un restaurant gastronomique à base de produits locaux d’exception. Au dessus, sur l’esplanade comme une place de village, un bar à bouchées provençales, le Bistrot de Lou (le nom de la dernière fille du propriétaire), ouvert seulement le midi, entre camélias et mûriers (la bastide est une ancienne magnanerie). Une cinquantaine d’hectares ont été prélevés sur les 350 de la réserve de chasse pour créer une ferme bio avec un potager et un élevage de poules rousses canards de Barbarie, porcs noirs de Bigorre, des chèvres laitières, des brebis et une ou deux vaches… qui pourront alimenter les deux restaurants en produits frais.

La réorganisation de l’exposition des œuvres

Les œuvres d’art bénéficient depuis quelques semaines d’un nouvel accrochage avec plus de la moitié des œuvres permanentes repositionnées et de nouveaux parcours autour de la bastide entre les vignes et les bosquets. « Depuis 15 ans, les œuvres arrivent au fur et à mesure et étaient placées de façon un peu aléatoire , reconnaît Alban Cacaret. Nous avons donc recruté une directrice des collections, Mathilde Marchand, pour organiser les œuvres, écrire les commentaires, proposer des visites… » Un nouvel espace créé dans l’un des bâtiments de la Commanderie accueille depuis l’été dernier les expositions temporaires; l’ancien dans l’enfilade de l’entrée a été repensé avec des espaces destinés à mieux valoriser chaque œuvre. De quoi accueillir dignement les 15000 visiteurs annuels et davantage. A partir de cet été, le cabanon Fénière au milieu des vignes sera par ailleurs converti en résidence d’artiste (José Yaque sera le premier à y créer une œuvre pour le domaine).

Un nouveau chai ultramoderne pour le Commandeur

Le chai de la Commanderie a également été restauré et réaménagé afin de réorganiser les différents contenants pour la vinification et l’élevage (cuves, œufs béton, foudres, barriques…) Un nouveau chai ultramoderne de 3500 m2 a été construit pour l’activité négoce (avec la marque Commandeur) dans la zone d’activités de Brignoles, à quelques kilomètres de la propriété. Le grand bâtiment blanc rectangulaire (juste derrière le cube noir de Minuty) ne comprend pas moins de 16 cuves innovantes aux chapeaux de céramiques pour faciliter la circulation et la maintenance. « L’idée est d’être le plus autonome possible avec des cuves séparées dans le sens vertical pour segmenter les cuvées, une chaîne de mise en bouteille complémentaire pour être réactif et un équipement pour maîtriser parfaitement la qualité et faciliter son contrôle » précise Alban Cacaret. Un bel outil doté de cuves multiples de 250 hl et même d’une méga cuve rarissime de 2000 hl afin de garantir l’homogénéité du Commandeur rosé. L’unité produit actuellement 1,2 million en bouteilles par an, l’objectif est de doubler la production d’ici 3 à 5 ans.

Cet article Les nouveaux atours de Peyrassol est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire