Les seconds vins de Pessac-Léognan - Routes des vins

Les seconds vins de Pessac-Léognan

Comme tous les grands crus bordelais, les crus classés de Pessac-Léognan produisent très souvent des seconds vins très appréciés du consommateur pour leur bon rapport qualité-prix. Loin de l’image des cuvées déclassées, ces seconds vins font l’objet d’une sélection des raisins et d’une vinification attentives qui participent à la notoriété du château. Les assemblages sont des combinaisons de sauvignon et sémillon pour les blancs.

Château Malartic Lagravière – Le Comte de Malartic 2019 (18,90 €)

Le vin est à l’image de ce que la famille Bonnie a voulu donner au château : de l’éclat. Les 80 % de sauvignon resserrent la palette aromatique sur le registre des agrumes: citron vert, pamplemousse et zest de citron épousent une acidité un peu mordante mais équilibrée par des notes de chèvrefeuille, d’acacia, et de mandarine. La nervosité est contrastée par une bouche finement texturée et légèrement beurrée. Finale sur des touches agréables de poivre blanc et de pierre à fusil. Pour l’apéritif ou le repas.

Accord met-vin : Darnes de saumon à l’oseille.

Château Latour Martillac – Lagrave Martillac 2019 (22€)

Les enfants Kressman reprennent le flambeau de cette marque de fabrique qui a toujours fait la réputation du vin blanc : l’élégance et le raffinement. Le nez saisit vite des arômes complexes qui mêlent mandarine, sureau, rhubarbe et miel. La vivacité est là mais contenue et on aimera cette bouche enveloppante, un peu grasse et texturée apportée par le sémillon (50 %) et un élevage sur lie bien maîtrisé. Les saveurs de poire et de citron jaune confirment cette impression de rondeur. Tout concourt à un vin très équilibré, signé par son élégance et sa polyvalence.

Accord met-vin : Gratin de queues d’écrevisses.

Domaine de Chevalier – L’Esprit de Chevalier 2019 (24€)

Un deuxième vin « plus ouvert et plus facile à apprécier dans son jeune âge » mais qui a l’allure d’un grand. Le nez est retenu, sur des notes de citron jaune, de fruit blanc à noyau, de pierre mouillée  et de menthol. En bouche le sauvignon domine, sur une attaque incisive et pure et une fraîcheur qui ne vous quitte pas, sur un fil tendu d’acidité et de nervosité. Le milieu de bouche nuance cette impression de vivacité par des notes de poire abate et un peu de gras bienvenu. Belle longueur, jusqu’à la finale saline et salivante sur le citron vert.

Accord met-vin : Lasagnes au saumon et poireaux.

Château Couhins – La Dame de Couhins 2019 (15€)

Propriété de l’INRAE, Couhins surprend avec ce très beau vin, parfaitement ciselé. Un 100 % sauvignon dont le caractère variétal est atténué au profit de l’élégance et de la subtilité. Nez aérien et riche, sur des notes de pamplemousse, poire, rhubarbe, citron jaune, fleur d’aubépine et buis. L’attaque est souple, la vivacité est amortie, puis une ligne tendue se dessine, sur des saveurs de pamplemousse rose et de citron vert complétées par quelques touches exotiques qui équilibrent l’incisivité. La finale est pointue, légèrement saline, étirée et longue.

Accord met-vin : Moules au chorizo.

Cet article <strong>Les seconds vins de Pessac-Léognan</strong> est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire