Les vins de Cahors font leur show à la Saint-Vincent

Une dégustation itinérante a eu lieu à l’occasion de la Saint-Vincent des vins de Cahors ce week-end. De quoi attirer les dégustateurs, curieux de faire de nouvelles découvertes. 

En plein repérage. Verre à anneau à la main, tote-bag sous le bras, les participants de la dégustation itinérante à la Saint-Vincent des Vins de Cahors sont concentrés ce samedi 20 janvier. A leur disposition, se trouvent dix tickets de dégustation. Ils peuvent les utiliser auprès de cinq stands, disséminés dans la ville, où les attendent des vigneronnes et vignerons et leurs cuvées. Certains participants viennent pour la première fois, d’autres ont fait de la Saint-Vincent, dont c’est seulement la 2e édition, un rendez-vous consacré. Mais pour tous, cet événement apparaît comme l’opportunité, à ne pas manquer, pour faire de belles découvertes.

Repérer des domaines que je ne connais pas”
Robert Collonge fait partie de ceux qui n’auraient manqué ce moment pour rien au monde. Il était avec sa compagne et un couple d’amis, dès 11 heures -début de la manifestation- devant la Villa Malbec où se trouve un premier lieu de dégustation. « Nous étions déjà présents l’année dernière tous les quatre, c’était tellement sympa que nous avons décidé de revenir », explique avec enthousiasme le sexagénaire, habitant de la Loire. « J’aime le malbec, je l’ai toujours connu étant gamin car j’ai de la famille du Lot. C’est un cépage, fruité, puissant. Et d’ajouter : Je connais déjà le Château du Cèdre, Lagrézette, Haute-Serre. La dégustation est plutôt l’occasion de repérer des domaines que je ne connais pas. En principe, on repart souvent, du week-end, avec des bouteilles. » Le groupe d’amis a prévu de quitter le Lot seulement lundi matin, pour avoir le temps le dimanche de faire un arrêt aux domaines.

Dans une petite ruelle de Cahors, un autre aficionado de la Saint-Vincent de Cahors, se déplace à grande enjambée. Il faut dire que Romain Relhié, fils de vigneron, n’a « qu’une heure », pour faire le tour des stands. Cela n’a pas découragé le Lotois de 31 ans, amoureux « de bons produits et le bon vin », pour qui ce rendez-vous est « symbolique », insiste-t-il avant de s’éloigner en direction du stand des vignerons d’Amboise. Près d’un petit parc, trois vignerons de Loire proposent, en effet, leurs cuvées à la dégustation. « Nous sommes liés à l’appellation Cahors, par le cépage », explique le vigneron Xavier Frissant, qui cultive aussi le côt, autre nom du malbec. Depuis 2017, les deux appellations entretiennent des liens et s’entraident, d’où la venue des trois vignerons de Touraine.

Le groupe Batucada Batoufraka arrive près du stand de la mairie ©E. Centis

La délégation de vignerons de l’appellation Amboise en Touraine, avec au bout à droite le vigneron Xavier Frissant ©E. Centis

Un stand positionné devant les halles couvertes. On pouvait y déguster du canard ©E. Centis

Au premier stand, en face de la villa Malbec, chacun choisit une cuvée ©E. Centis

Dégustations près de la mairie de Cahors ©E. Centis

Fany Alberto et Annie Usero, mère et fille, sont venues ensemble à la Saint-Vincent ©E. Centis

Quatre amis Cadurciens venus pour la première fois à la dégustation. ©E. Centis


Fréquentation en hausse 
Leur présence a peut-être surpris plusieurs participants habitués ou nouveaux venus de l’événement, comme le Cadurcien Jérôme Bareilles. « L’année dernière nous n’avions pas su que cela existait. Cette fois, un ami nous l’a proposé. » Jérôme Bareilles et sa compagne Séverine Bareilles se sont laissés tenter. « J’aime le vin et découvrir de nouveaux vignobles

Pour d’autres encore, comme Sophie et Estelle, deux Tarn-et-Garonnaises, le Cahors constitue en soi une nouveauté. Les deux amies, plutôt amatrices de Languedoc et de Bordeaux, profitent de ce week-end entre amies pour se faire leur opinion. « J’ai entendu des retours positifs sur le vin de Cahors, cela m’a donné envie de venir », confie Sophie, 38 ans.

Grâce à la Saint-Vincent, une rencontre entre ces dégustateurs et le vin de Cahors a pu avoir lieu. C’est toute l’ambition de cette journée, pour François Paquet, du domaine La Belle Histoire. « Pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’aller au domaine, cela permet de faire découvrir notre travail, notre histoire, de passer un moment ensemble. »

L’événement semble d’ailleurs être plébiscité. En 2024, la dégustation a accueilli 650 participants, soit 200 personnes de plus qu’en 2023. « Ils étaient nombreux à venir de l’extérieur du département et notamment de villes comme Bordeaux, Toulouse, Montauban ou encore Poitiers », précise Armand De Gérard, directeur marketing et communication de l’Union Interprofessionnelle des Vins de Cahors, organisatrice de l’événement. Et d’ajouter : « On retrouve également une fréquentation en hausse pour l’ensemble des animations, dans les bars et les restaurants, pour les animations dans les domaines et pour la procession et la messe de Saint-Vincent du dimanche »

Cet article Les vins de Cahors font leur show à la Saint-Vincent est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire