L’histoire du Médoc avec Léoville Las Cases & catalogue privé - Routes des vins

L’histoire du Médoc avec Léoville Las Cases & catalogue privé

Cette vente est une plongée dans l’histoire du Médoc, notamment avec les très jolis lots de léoville-las-cases de 1928 à 1993, l’un des plus anciens domaines de ce beau vignoble. Le catalogue privé ainsi que le reste de la vente vous réservent des surprises. Nous vous guidons.

Les 5 léoville-las-cases qui vous feront traverser l’histoire du Médoc

  • 1928 : le léoville-las-cases se distingue à Bordeaux lors de ce millésime très chaud et ensoleillé pour son élégance et sa plénitude.
  • 1945 : un millésime de légende et en quantité minuscule en raison d’une gelée de printemps catastrophique pour le vignoble. Un nectar d’une incroyable richesse, doté d’une longévité hors du commun.
  • 1982 : exceptionnel en qualité et en quantité, ce millésime a bénéficié de raisins d’une extraordinaire maturité. Avec sa robe pourpre, ses notes de fruits rouges, de cuir, de cèdre, de menthol et d’épices, ce nectar a été auréolé d’un 18/20 de Jancis Robinson et de La RVF. Corsé, riche, opulent et élégant, Jeb Dunnuck, critique américain, qui l’a dégusté en 2019 précise qu’il peut encore se boire aisément pendant 10 ou 15 ans
  • 1986 : en 1986, les cabernets sauvignons (66% de l’assemblage) ont été vendangés à une maturité exceptionnelle. Voici le commentaire de Robert Parker, du Wine Advocate, qui lui a accordé un 100/100 : « The late Michel Delon always thought that this was the greatest vintage he had produced. We often tasted it side by side with the 1982, because I always preferred the latter vintage. Of course, the two vintages are quite different in style, with the 1986 a monument to classicism, with great tannin, extraordinary delineation, and a huge, full-bodied nose of sweet, ripe cassis fruit intermixed with vanilla, melon, fruitcake, and a multitude of spices. The wine has always been phenomenally concentrated, yet wonderfully fresh and vigorous. »
  • 1990 : Jancis Robinson (19/20) parle d’un vin « monumental » et La Revue du vin de France (19/20) d’une « légende ». Un nectar profond, intense et à la très belle longueur, tiré de l’année la plus chaude du siècle après 1947, et la plus ensoleillée après 1949.

Les 5 icônes à ne pas manquer

  • Romanée-conti 2002 du domaine de la Romanée-Conti : sans aucun doute le vin le plus légendaire au monde …
  • Musigny 2005 du domaine Georges Roumier : un vin rare, d’une profusion aromatique exceptionnelle, il se distingue par son ampleur, ses tanins de velours et sa superbe longueur.
  • Petrus 1999, vendu en lot de six bouteilles : la légende de Bordeaux, un vin majestueux, fascinant, difficile à trouver … et à décrire ! 
  • Rayas 2011, vendu en lot de six bouteilles : le château-rayas cultive sa différence – fin, délicat, quand ses voisins présentent des boisés présents et des forts niveaux d’alcool. Un véritable mythe.
  • Hermitage 1991 de Jean-Louis Chave : un vin à la garde exceptionnelle. Souvent fermé dans sa jeunesse, cet hermitage développe une palette d’arômes et un degré de complexité quasi-inégalé dans toute l’appellation.

Les 5 vins nature à découvrir

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire