L’histoire inspirante de la Maison Edouard Delaunay - Routes des vins

L’histoire inspirante de la Maison Edouard Delaunay

Laurent Delaunay est LA nouvelle personnalité bourguignonne, qui ne doit d’ailleurs pas vous être étrangère. Et pour cause, ce dernier s’est fait connaître en rachetant la maison familiale fondée par son arrière-grand-père, alors que celle-ci était tombée dans l’oubli. Il est aussi la personnalité du mois de mars 2022 de La Revue du vin de France, et le nouveau président délégué du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB pour les intimes). Et ses vins dans tout cela ? Ils battent tous les records ! Sa patience, son humilité et sa fibre artistique ne laissent personne indifférent. Découvrez son parcours atypique et la complexité de ses vins « sur-mesure ». Nous avons pu rencontrer Laurent Delaunay à Paris pour déguster ses délicieux nectars, et c’est après un moment passé à ses côtés au téléphone que nous sommes fiers de vous le présenter à travers ces lignes.

Laurent Delaunay, parcours surprenant et histoire inspirante

Commençons par le commencement. Diplômé à la fois d’une école de commerce et d’œnologie, le parcours aux multiples facettes de Laurent Delaunay vous réserve bien des surprises. Sa curiosité le pousse d’abord à explorer les vignobles de la Napa Valley aux Etats-Unis en tant qu’œnologue, puis il rejoint son père en Bourgogne, à la tête de la maison Edouard Delaunay en 1990. A l’époque, la crise contraint Laurent Delaunay à céder le domaine qui tombera dans l’oubli.

Loin de baisser les bras, celui-ci décide de poursuivre son expérience dans le sud de la France où il développe plusieurs marques et domaines. C’est tout d’abord dans le Languedoc qu’il se fait connaître, dès 1995, avec sa femme Catherine, œnologue et bourguignonne également, en fondant la maison de négoce Badet Clément, spécialisée dans les vins depuis le Languedoc jusqu’à la Bourgogne, en passant par la Provence, la vallée du Rhône et le Beaujolais.

Le travail rencontre un franc succès notamment aux Etats Unis, avec la gamme les Jamelles et participe petit à petit à l’expansion de la maison. Huit ans après, le couple retrouve sa région de prédilection lorsqu’il rachète la société Domaines et Vins de Propriété, spécialisée dans la distribution de vins de domaines vinifiés, élevés et mis en bouteille à la propriété. Il bénéficie ainsi d’un réseau unique qui lui permet d’avoir accès à des raisins et des vins d’exception au sein d’appellations rarissimes.

Une réussite qui, de projet en projet, mène Laurent et Catherine Delaunay à donner un souffle nouveau à la maison d’origine, la maison Edouard Delaunay. Tous deux sont fiers d’en reprendre les rênes en 2017 « pour lui redonner la place qui est la sienne ».

A 56 ans, l’œnologue de formation a été élu au BIVB pour représenter les négociants bourguignons pendant quatre ans, en binôme avec François Labet du Château de la Tour à Vougeot qui, lui, siège pour les viticulteurs. Dans l’incertitude du contexte actuel, Laurent Delaunay souhaite répondre aux nombreux obstacles rencontrés par la région et être le porte-voix de ses confrères. En effet, le changement climatique et le contexte de crise sanitaire accélèrent les défis auxquels doit faire face la profession. Selon lui, privilégier les efforts dans la recherche et le développement est l’un des axes prioritaires des années à venir. 

Le vin coule dans ses veines

Laurent Delaunay représente la cinquième génération de cette branche de négociants-éleveurs de la famille Delaunay, et renoue ainsi avec ses origines. La maison avait en effet joué un rôle important dans l’histoire de l’expansion de la Bourgogne viticole sur tous les continents durant le 20ème siècle. En revanche, en seulement quelques années depuis sa reprise, elle a également connu une expansion fulgurante. Et pour preuve, le premier millésime date seulement de 2017 et a obtenu de nombreux prix et récompenses ces dernières années. L’International Wine Challenge (IWC), l’un des concours les plus rigoureux et influent au monde remet à la maison Edouard Delaunay le prix de la « meilleure vinification en rouge » pour l’année 2020 et de la « meilleure vinification en blanc » pour l’année 2021. Ce succès se traduit par une demande en constante augmentation, permettant rapidement au domaine d’instaurer un système d’allocation dans la distribution de ses flacons.

L’art et la maitrise : « Les meilleurs vins possibles »

Dès l’origine, excellence et ambition fondent l’identité de la maison Delaunay. Elle accorde une importance toute particulière à la qualité de ses raisins, récoltés et sélectionnés par leur soin. Les vignerons sont « raisonnables et raisonnés », car les vignes sont cultivées dans une logique durable et respectueuse de l’environnement, en agriculture raisonnée, biologique ou bien en biodynamie. L’expression de la variété et du terroir est une priorité, la vinification est donc réalisée « sur mesure » en fonction de la singularité de chaque parcelle. Les maîtres-mots sont « pureté » et « précision » pour laisser transparaitre la typicité du terroir. La cuverie, entièrement rénovée juste à côté de la maison familiale de l’Etang-Vergy – également reprise par Laurent et Catherine Delaunay -, permet une vinification assidûment maîtrisée, limitant les interventions.

La maturation est également personnalisée, puisque la maison travaille avec un peu plus de sept tonneliers différents pour apporter au vin la plus belle harmonie ; du demi-muid (500L), à la pièce (228L), ou de la feuillette (114L) au quarteau (56L). Les traditions sont fondamentales : le travail de cave s’effectue à la main, en conservant les gestes ancestraux. Les anciens outils aux noms ésotériques (noyau, cannelle, sapine, poulain…), souvent disparus, sont parfois refabriqués :« c’est en cela que nous sommes des artisans d’art en Bourgogne ».

Aujourd’hui, Laurent Delaunay promet une véritable initiation aux vins bourguignons et souhaite se rapprocher de ses consommateurs en proposant une réelle immersion dans la culture et la philosophie du vignoble. L’objectif ? Produire des vins toujours plus exceptionnels et faire voir de la Bourgogne ce qu’elle a de plus précieux. Le moyen ? Se concentrer dans un premier temps sur le cœur du vignoble : la Côte de Nuits et la Côte de Beaune. Nous vous conseillons de les découvrir très vite : des villages, des premiers crus ou des grands crus haute-couture, de véritables perles rares !

Les vins de la Maison Edouard Delaunay

Voir tous les vins de la maison Edouard Delaunay

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire