“Libre Cour”, un festival de musique novateur en Sauternais - Routes des vins

“Libre Cour”, un festival de musique novateur en Sauternais

Libre cour, c’est du 23 au 25 juillet 2021, un festival de musique classique avec une large part faite aux voix d’opéra mais aussi une part pour les autres musiques du monde. Un festival concentré sur le territoire de Barsac, à seulement 45 min de Bordeaux.

Ce festival est animé par une troupe éphémère d’artistes talentueux et réputés, et d’autres artistes invités. Les concerts se dérouleront majoritairement dans les cours des châteaux viticoles, mais aussi dans des lieux de la municipalité de Barsac.
Les organisateurs de ce festival ne sont autres que trois femmes, artistes lyriques renommées sur la scène internationale : Romie Esteves, Irina Stopina, Aude Extremo, des artistes bien connues du public bordelais qui se réjouissent depuis quelques années d’avoir dans la place de telles perles. Mais, malgré leur succès sur la scène, ces perles ne se désintéressent pas du lieu qui les ont vues prendre leur envol et elles restent attachées à leurs racines. Elles habitent « dans le coin » et, l’an dernier, en 2020, elles se désespéraient de voir le monde artistique reclus dans ses quartiers pour cause de crise sanitaire. Il fallait créer un évènement durant l’été pour faire revivre la flamme du spectacle et autant que cela se fasse près de chez soi, sur le territoire de Barsac qui ne manque pas d’atouts avec ses châteaux viticoles prestigieux. Voilà donc nos trois perles qui se mettent à créer une « aventure qui fut un laboratoire sociologique et artistique ». On tire les leçons du succès, on amplifie et on densifie, pour créer en 2021 un festival ramassé sur trois jours.

Une itinérance pour assister à tous les concerts

Trois jours, c’est court pour voir la quinzaine d’évènements-concerts sur la commune de Barsac. Qu’à cela ne tienne, on organise les concerts en décalés sur la journée et cela permet, grâce notamment à un système ingénieux de location de bicyclettes, de se déplacer rapidement entre les lieux afin de suivre les concerts sur la journée.
Les concerts se dérouleront dans les cours des châteaux, d’où le titre du festival ; mais c’est un titre qui renvoie aussi à l’esprit libre, à l’initiative et à la création tel que le suggère l’expression « donner libre cour ». Astucieux et stimulant pour notre curiosité. Parmi les châteaux classés en 1855, on citera Doisy Daëne dont le propriétaire n’est autre que Jean-Jacques Dubourdieu, actuel co-président de l’appellation Sauternes et qui s’enthousiasme pour ce festival qui le bluffe. On mentionnera également les châteaux Climens, Myrat. Sans oublier La Clotte Cazalis dont les lieux s’adaptent bien au festival, mais aussi l’église Saint Vincent de Barsac (le saint patron des vignerons !), une église classée aux monuments historiques.

Un festival à l’esprit novateur

Novateur parce que le festival sera animé par une troupe éphémère qui ne se contentera pas seulement d’assurer leur prestation, mais qui resteront durant les trois jours sur Barsac. « Les artistes font partie de la fête au même titre que le public, ils mangeront aux mêmes tables et seront tour à tour aussi spectateurs ».
Novateur également car les entreprises de restauration sélectionnées pour les repas destinés à la vente au public (food trucks et autres..) seront choisis pour la qualité gustative des repas produits mais aussi pour leur engagement éco-responsable, comme par exemple leur capacité à proposer des conditionnements verts et des options végétariennes.
Novateur enfin car ce sera un festival ou l’exigence de qualité « cohabitera avec la sobriété, le local, et le convivial : les artistes présents sur toute la période économiseront au maximum les transferts vers les gares/aéroports. Les artistes seront logés chez l’habitant et se verront attribuer un vélo pour toute la période ».

Les nominés sont…

Parmi la troupe éphémère, on trouve le nom d’un certain Stanislas de Barbeyrac. Ceux pour qui ce nom n’évoque rien peuvent faire une recherche sur internet : ils découvriront que c’est une chance d’avoir cet artiste à Barsac pendant trois jours. Car celui-ci aurait pu (comme d’autres de la troupe) être sur un festival de renommée nationale ou internationale. On citera aussi Thomas Dolié, ce baryton « Victoires de la musique 2008 dans la catégorie Révélation artiste lyrique » : Thomas Dolié sera au château Bouyot toute la journée du vendredi: ce sera l’occasion de « toucher de plus près comment s’y prend un chanteur en plein travail pour comprendre et restituer une partition plus profondément ». Julien Dran également, un ténor « premier prix du Concours Gayarr à Pampelune en Espagne, sous la présidence de Teresa Berganza » et « premier prix homme du?Paris Opera Awards,? Salle Gaveau à Paris en janvier 2013 ». Et il y en a d’autres… N’oublions pas les instrumentistes aussi et les artistes invités comme le conteur Yannick Jaulin ou le groupe Laüsa, Floriane Tiozzo / et Kalangata ce groupe de bal musique latine. Il y aura aussi Soirée DJ Vinyle carte blanche à Patrice Caumon.

Des pass pour la journée sont disponibles sur le site de Libre Cour. Vendredi 20 €, samedi 30 € et dimanche 40 €. les Offices de Tourisme de Langon, St-Macaire, Sauternes ou Hostens et de Cadillac sont mobilisés sur le festival et peuvent délivrer des pass.
Le territoire de Barsac vivra sans doute trois journées qui feront date dans le bordelais tant le plateau est splendide, l’engagement des organisatrices total, et les idées qui sous-tendent ce festival novatrices. Ne le manquez pas. Sur réservations seulement.

Réservations :
05 56 63 68 00
https://www.tourisme-sud-gironde.com/
https://www.libre-cour.com/

Cet article “Libre Cour”, un festival de musique novateur en Sauternais est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire