L’œnotourisme de demain sera virtuel (ou pas) - Routes des vins

L’œnotourisme de demain sera virtuel (ou pas)

La 8ème édition des « Rendez-Vous de l’Oenotourisme », qui s’est déroulée à Avignon, était placée sous le thème de la prospective et de l’innovation. Enjeux, formation, digitalisation et commercialisation ont ouvert le champ des possibles.

Lieu d’échange participatif, ce rendez-vous dédié à l’oenotourisme et son développement dans les Vignobles de la Vallée du Rhône, réunit professionnels et institutionnels du tourisme, vignerons et négociants. L’innovation et la prospective étaient à l’ordre du jour. Tendances, enjeux, comportement des consommateurs en matière de tourisme, ont été abordés par différents intervenants. La digitalisation, les technologies du futur et autre métaver, ont été mises en perspective et illustrer par 3 start-ups. La Bulle Verte, pour une itinérance électrique et durable, Explor Games, pour scénariser le parcours de visite en jeux d’aventure et Parcel, pour séjourner en tiny house éco-responsable dans le vignoble.

Cette dernière offre un service clé en main, afin de résoudre la problématique de l’hébergement pour des clients recherchant un logement pour une nuitée par exemple. Le concept offre la prise en charge administrative et organisationnelle, le calendrier des réservations et la commercialisation. Le vigneron gère l’accueil, l’entretien et les petits-déjeuners. Ou comment offrir une prestation originale tout en permettant une certaine souplesse.

Générations Z et  Alpha

Quelles seront les attentes des voyageurs de demain? Les dernières études démontrent que les générations Z (12/15 ans) et Alpha (moins de 12 ans) n’ont pour référence (et pour dépendance) qu’Internet, les technologies numériques et les réseaux sociaux. Une génération de l’image en quête de statut, qui a grandi avec les crises (économique, sanitaire, climatique), qui évolue dans l’instantané et la spontanéité, la vidéo, le gaming, les plateformes sociales. Pour ces consommateurs, il faut parler NFT, métavers, cryptomonnaie, blockchain … Les vignerons seraient donc bien inspirés d’intégrer leur monde, par exemple via un magasin virtuel, au risque d’être totalement dépassés ?

Option décroissance

Corine Aujogues, qui a fondé Youpi Tours, des « Échappées belles, humaines par nature » reste dubitative. « A insister sur le fait que les choses vont de plus en plus vite et ne cessent d’accélérer, cela a amplifié mon idée d’un tourisme plus tranquille et d’une adhésion seulement partielle à la technologie. Effectivement , cela peut représenter la majorité de la tendance mais cette présentation là néglige complètement toute la clientèle touristique attachée à la décroissance, au retour aux sources, à la nature, à un tourisme plus équitable, au circuit court et aux expériences authentiques et humaines », explique t’elle.

La deuxième partie de la matinée a été dédiée à la remise du prix « distinction agrotourisme » aux 5 lauréats 2022*. L’opportunité de porter à la connaissance des professionnels du tourisme présents les offres commercialisables pour la prochaine saison touristique.

*Le caveau du Château, Ampuis
Château Mont Plaisir, Valréas
Domaine de Cristia, Courthézon
Mas des Infermières, Oppède
Château de Mille, Apt

Cet article L’œnotourisme de demain sera virtuel (ou pas) est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire