L’œnotourisme s’étoffe dans le vignoble de Cahors - Routes des vins

L’œnotourisme s’étoffe dans le vignoble de Cahors

A Cahors, de nouveaux lieux d’hébergement apparaissent sur les domaines. Le château de Chambert, le Clos Troteligotte et le Mas Del Périé ont tous trois choisi d’élargir leur offre œnotouristique afin de permettre aux visiteurs de rester pour la nuit.

Sur l’appellation Cahors, des domaines ont choisi de développer leur offre œnotouristique et notamment l’hébergement. Le chemin emprunté semble naturel pour ces maisons qui ont commencé à étoffer leur offre par des visites au chai et au vignoble. L’idée pour Philippe Lejeune, vigneron du château de Chambert, c’est de « bien recevoir les gens ». Après avoir aménagé une salle de séminaire et un restaurant gastronomique, le domaine fait des travaux dans son château, pour le transformer en hôtel. Onze chambres doivent y trouver leur place aux deuxième et troisième étages. Au rez-de-chaussée, les clients pourront aussi profiter d’un spa et d’un hammam. « C’était important pour moi de proposer quelque chose en plus que le vin aux personnes qui viennent jusque chez nous », insiste Philippe Lejeune, dont le vignoble se situe à 45 minutes de voiture de Cahors. Les travaux menés par l’architecte toulousain Stéphane Déligny devraient se terminer au début de l’année 2023.

Au Clos Troteligotte, plus près de Cahors, tout est quasiment prêt pour l’ouverture du gîte. « Les réservations sont ouvertes pour le mois de janvier », annonce Emmanuel Rybinski, le vigneron. La maison rénovée pour l’accueil des œnotouristes se situe à 500 mètres de l’exploitation, au milieu des bois. Elle peut loger une dizaine de personnes grâce à ses cinq chambres et ses deux salles de bain. A l’extérieur, un terrain de pétanque, un autre de basket et une piscine ont été aménagés. « Le gîte permet de profiter de ce que l’on propose déjà comme nos casse-croûte et les visites du vignoble mais aussi de se rendre dans les domaines voisins comme Le Vent des Jours, La Calmette, Combel-La-Serre et Le Mas Del Périé », explique le vigneron.

Le Mas Del Périé dispose comme lui d’un hébergement depuis le mois d’août. Une Tiny House trône désormais au milieu des vignes. « C’est un habitat autonome en eau et en électricité, installé sur une remorque. Il dispose de tout le confort d’une maison », décrit Géraldine Boyer, co-fondatrice de la start-up Parcel, partenaire du Mas Del Périé sur ce projet. Pour installer la maisonnette, qui peut accueillir un couple avec un enfant et un bébé, un simple travail de terrassement a été nécessaire. Le concept qui permet d’impacter un minimum l’environnement a immédiatement séduit Cynthia Lambert, chargée de communication en œnotourisme au Mas Del Périé. Selon elle, Parcel apporte « une vision du tourisme rural au cœur même des exploitations ». Il donne à « nos hôtes », conclut-elle, « une vision encore plus authentique de notre domaine et du plateau du Causse ».

Cet article L’œnotourisme s’étoffe dans le vignoble de Cahors est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire