Louis Bouillot (Boisset) lance ses crémants de terroir millésimés - Routes des vins

Louis Bouillot (Boisset) lance ses crémants de terroir millésimés

Pour faire valoir leur spécificité dans le monde de la bulle, quelques rares producteurs de crémant de Bourgogne tentent une approche parcellaire et millésimée. La gamme de Louis Bouillot, lancée ce mois de février 2023, en devient l’un des exemples les plus aboutis.

Bienvenue dans l’élite des crémants de Bourgogne. Avec sa nouvelle gamme Les Grands Terroirs, la maison de Nuits-Saint-Georges Louis Bouillot (groupe Boisset) frappe fort. Ces trois cuvées, commercialisée à partir de ce mois de février 2023, sont à la fois issues d’une parcelle unique et millésimées. Une approche rare dans un monde d’assemblage.

Près de 10 années de travail

Pour Pierre Jury, directeur adjoint des vins effervescents au sein du groupe Boisset, il s’agit de « s’inspirer des vins tranquilles pour premiumiser les crémants de Bourgogne ». Une démarche au long cours. « Nous avons commencé à construire cette gamme en 2014 avec la plantation, de notre propre vignoble destiné au crémant dans différents secteurs de Bourgogne, sur 170 hectares au total. S’en est suivi un travail d’identification des meilleures parcelles, avant de procéder à l’élaboration elle-même. » Résultat : ces trois cuvées haut de gamme, chacune produite à quelques milliers d’exemplaires. Un coffret de 6 flacons (deux de chaque) a été créé pour l’occasion.

La collection :

Louis Bouillot – crémant de Bourgogne Les Lavots 2017 (19,9 €) Le coup de cœur de la rédaction : ce 60 % pinot noir / 40 % chardonnay est issu d’une parcelle de Molesme, village du nord de la Bourgogne et voisin de la Champagne, où l’on dit trouver les meilleurs terroirs à crémant. Derrière sa robe or blanc aux subtils reflets rosés, c’est sans conteste le pinot noir qui domine, et distille toute son élégance aromatique : petites baies rouges, cerise croquante, pivoine. Le tout doté d’une belle allonge. Un crémant d’une grande énergie, taillé pour la garde, et à ouvrir avec un peu d’avance.

Louis Bouillot – crémant de Bourgogne Chenôvre 2017 (19,9 €) : 100 % de chardonnay, issu d’une parcelle située à Savigny, non loin de la colline de Corton. Colline dont on retrouve ici la générosité comme l’élégance : la couleur or paille annonce un nez très expressif sur les fruits jaunes, et une bouche où la richesse (pâte de coing, abricot séché, amande toastée) le dispute à la minéralité. Le plus gourmand de cette collection.

Louis Bouillot – crémant de Bourgogne En Bollery 2018 (23,5 €) : Une parcelle en contrebas du Clos de Vougeot donne le jour à cette cuvée d’un très bel habit or pâle. À l’aveugle, difficile de deviner qu’il s’agit exclusivement de pinot noir : le profil est tout en délicatesse et en tension, sur des notes subtiles d’agrumes, griottes, et pommes croquantes. Le plus vif de la gamme.

Cet article Louis Bouillot (Boisset) lance ses crémants de terroir millésimés est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire