Louis Latour dévoile un “nouveau” Bâtard-Montrachet “Clos Poirier” - Routes des vins

Louis Latour dévoile un “nouveau” Bâtard-Montrachet “Clos Poirier”

Avec plus de 200 ans d’existence, le patrimoine de vignes exploité par la Maison Louis Latour a de quoi faire pâlir d’envie tout amateur de grands vins bourguignons. Qu’il s’agisse de la colline de Corton, terroir historique de la Maison, au Chambertin, du Montrachet à la Romanée Saint-Vivant, voici le plus grand propriétaire de Grands Crus en Bourgogne !

Autant dire que chaque nouveau millésime est très attendu. Eh bien, les amateurs ne vont pas être déçus avec les très beaux blancs du millésime 2019 qui viennent d’être présentés. Si 2018 avait été perçu de manière générale comme un grand millésime puissant, 2019 a été plus compliqué produisant des résultats très hétéroclites. Mais le style de la Maison s’affirme pleinement sur ce millésime avec des vins amples mais qui conservent une belle tension. Cela commence par le Puligny-Montrachet 1er cru « Sous le puits » d’une belle profondeur beurrée, noisettée et doté d’une pointe florale qui offre une très jolie bouche ciselée. Le Chassagne-Montrachet 1er Cru « Cailleret » n’est pas en reste. Élevé lui aussi 8 à 10 mois en fûts de chêne dont 50% neufs mais tous issus de la tonnellerie Louis Latour, il s’avère puissant, inspirant, flirtant avec une minéralité citronnée. L’ensemble est d’une très agréable tonicité en bouche. Et les Grands Crus sont aussi bien réussis avec un Criots-Bâtard-Montrachet grand cru qui interpelle avec des notes de mangue et d’encaustique mais emporte avec sa matière ronde, éclatante de fruits et doté d’une très belle allonge. Le Montrachet grand cru impose pour sa part son intensité très droite et offre une longueur impressionnante. Mais c’est peut-être le Chevalier-Montrachet « Les Demoiselles » grand cru qui émeut le plus. Nez splendide mêlant poudre de noisettes et notes de tilleul. Particulièrement fluide avec une finale éclatante. Un vin très harmonieux.

Un Bâtard-Montrachet renommé

Pour la première fois en 2019, la gamme se pare d’un nouveau Bâtard-Montrachet « Clos Poirier » grand cru. Non pas que ces vignes soient rentrées récemment dans le giron de la Maison, mais la famille Poirier qui en est propriétaire et qui lui en a confié l’exploitation a souhaité singulariser son cru. La parcelle de 0,43 ha se trouve au sein de ce clos (0,85 ha au total) situé juste en face du roi Montrachet, de l’autre côté de la route. Le clos, dont l’existence est déjà attestée dans la première moitié du XIXème siècle, a été acheté par Marius Poirier en 1912. Quant au partenariat avec la Maison Latour, il a été initié en 1964. Depuis près de 60 ans, ces raisins étaient intégrés dans la cuvée générique de Bâtard-Montrachet qui était produite et qui continue de l’être. Mais désormais, une cuvée spécifique permet de mettre en lumière cette parcelle parfaitement située. Le 2019 se révèle puissant, exotique au premier nez puis évoluant plaisamment vers des arômes d’amande et d’épices douces. Quelques notes de fruits blancs viennent ajouter encore de la complexité au vin qui est issu de vignes encore jeunes. La matière n’en est pas moins large avec une belle tension qui allonge la finale. Ce vin, d’un bel équilibre, sera à suivre et promet une évolution intéressante sur la décennie à venir.

Cet article Louis Latour dévoile un “nouveau” Bâtard-Montrachet “Clos Poirier” est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire