[Lyon Tasting] Le parfait accord entre vin et gastronomie

Lyon Tasting est l’occasion rêvée pour goûter de nombreuses et belles cuvées, mais également pour ravir ses papilles grâce aux animations culinaires orchestrées par des chefs lyonnais, faisant tous partie du réseau des Toques Blanches Lyonnaises ou des Bouchons Lyonnais, garants de la tradition culinaire locale. Tour d’horizon de leurs spécialités et philosophie.

Bouchons lyonnais : le goût de la convivialité

Ambiance, carte des vins, menus : tout concourt à réchauffer les cœurs et faire jubiler le palais dans un bouchon.

Le Val d’Isère (samedi 12h -14h30) a fait sienne les spécialités charcutières et pâtissières, à l’image du Bouchon Sully (même jour et heure), qui vous présenteront des lentilles du Puy en salade et cervelas pistaché, truite d’Isère façon Gravlax et macaron maison à la Chartreuse verte pour le premier et le fameux pâté (en) croûte et brioche aux pralines pour le Bouchon Sully.

Le Café du peintre (samedi de 15h30 à 16h30) régale avec ses vins orientés viticulture raisonnée et inspiration biodynamie ainsi que sa carte de Mère lyonnaise toute l’année au restaurant, et plus particulièrement à Lyon Tasting, venez découvrir son moelleux au chocolat et fève tonka.

Autres adresses incontournables présentes : le Poêlon d’or (lauréat meilleur bouchon des trophées de la gastronomie 2017) et les Culottes Longues, qui vous proposeront des assortiments de charcuterie lyonnaises (dimanche 9, 15h30 – 17h30).

Enfin, sur le même créneau horaire, le Café du Jura de Benoît et Brigitte Josseran, actuelle mère lyonnaise qui officie depuis 40 ans, vous fera déguster un filet de truite façon Gravlax  sur canapé, crème citronnée à l’aneth.

Bistronomie

Cuisine de bouchons ou cuisine française traditionnelle revisitées : les chefs présents jouent la carte de la délicatesse teintée de générosité.

Le Bouchon des Cordeliers, présent samedi 8 octobre de 15h30 à 17h30, joue la carte du raffinement et de la tradition mélangée, avec un pâté (en) croûte aux trois volailles, échine de porc et lard de Colonnata, suivi d’une tarte au citron meringuée.

Histoire sans faim (même jour et heure) affiche la couleur de la gourmandise avec son choux et craquelin, ganache montée vanille et poires confites.

De son côté, Table et partage (samedi 8 de 12h30 à 14h30) privilégie la qualité avant la quantité : une carte courte, pour un approvisionnement uniquement en circuits courts, comme avec sa mousseline de carotte fanes parfumée à la citronnelle et gingembre, crevettes sauvages et coriandre.

Quant au Petit Meunier (dimanche, 15h30 – 17h30), il met à l’honneur la cuisine traditionnelle française. Venez succomber à la tartelette aux noix de Grenoble caramélisées et ganache montée au café kenyan.

Saveurs du monde (dimanche 9 octobre, 12h30-14h30)

Le Sauvage n’a de sauvage que le nom, tant sa carte de cocktails et de tapas est hautement civilisée et savoureuse. Son parti-pris de revient aux origines du goût et d’être un lieu d’aventure, d’exploration et de liberté vous fera voyager en une bouchée : essayez son pâté (en) croûte façon oreiller, composé de cochon, veau, volaille, pigeon, champignons et foie gras.

La chef Mojgan, issue d’une famille de restaurateurs dans son Iran natal et propriétaire du restaurant éponyme, mélange harmonieusement ses origines et les saveurs de son pays d’adoption, autour du riz basmati, son plat signature. Pour Lyon Tasting, elle vous concocte un effiloché de poulet, pommes de terre, cornichon, petit pois, œuf dur, mayonnaise, citron et huile d’olive à ne pas rater.

Cet article [Lyon Tasting] Le parfait accord entre vin et gastronomie est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire