Michelas-Saint-Jemms racheté par Les Alexandrins

Le domaine Michelas Saint-Jemms de Mercurol, près de Tain-l’Hermitage (26) vient de passer dans l’escarcelle de Maison & Domaines les Alexandrins. 

Le vignoble de 38 hectares est majoritairement en Crozes-Hermitage (c’était l’un des plus gros domaines de l’appellation dans les années 90 avec une partie des vignes de plus de 60 ans), mais également en Hermitage, Cornas et Saint-Joseph. Le rachat a été validé cet automne par la Safer et finalisé en fin d’année. « C’est un projet formidable qui se concrétise et qui va nous permettre de répondre à une problématique de croissance », reconnaît Nicolas Jaboulet, l’un des trois associés des Alexandrins créé avec Alexandre Caso, responsable technique, et Guillaume Sorel qui a repris depuis le domaine éponyme. « Nous cherchions depuis un moment davantage de vignes en appellation pour compléter notre sourcing de Crozes mais aussi dans les appellations voisines du Rhône nord. De plus, nous avions besoin d’une nouvelle cave, celle au centre-ville de Tain étant arrivée à son potentiel maximum. Les bâtiments de surcroît extensibles de Michelas-Saint-Jemms vont nous permettre de nous développer tout en gardant ceux de Tain. De plus, nous venons d’être certifiés bio en 2023 et le domaine est également certifié, une suite logique et un passage de témoin car Alexandre Caso, a démarré sa carrière à Michelas au début des années 90 ». Le domaine, labellisé HVE depuis 2014, avait créé un sentier de la biodiversité avec un corridor végétal, arbres morts, plantes mellifères, haies d’arbustes et friches fleuries qui devraient être conservés.

©F. Hermine

En Crozes majeur
La famille Michelas a déjà quitté la propriété, Sébastien qui a conservé une quinzaine d’hectares devrait remonter un domaine avec ses fils sur le secteur en appellations Crozes, Cornas et Hermitage, ses sœurs Sylvie, Corinne et Florence ont arrêté leur activité. « Nous allons apprendre à connaître les parcelles, assurer les ventes des 2022 et 2023 en stock ou en cours d’élevage, et à terme étudier un réajustement des gammes en parallèle avec l’activité de négoce des Alexandrins ». Le domaine de Mercurol avait privilégié la distribution directe pour la majorité de ses ventes, environ 150 000 bouteilles par an à 90% rouges et plus de 70% en Crozes-Hemitage, via les salons des caves particulières et le caveau de dégustation. Il était membre des vignerons indépendants depuis 1978, un statut auquel il ne pourra plus prétendre. Il était peu présent chez les cavistes et quasiment pas d’export. À l’inverse des Alexandrins qui entendent conserver une présence surtout dans les salons locaux et réorganiser l’œnotourisme. Il vient compléter le portefeuille de l’entreprise créée en 2012 avec toujours dans l’actionnariat Nicolas Jaboulet, Alexandre Caso et la famille Perrin de Beaucastel. Elle collabore depuis 2022 avec le domaine de Léos de Patrick Bruel dans le Luberon, jusqu’à présent uniquement en rosés.

Cet article Michelas-Saint-Jemms racheté par Les Alexandrins est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire