Moulin-à-Vent, 100 ans et un nouveau titre de gloire

Après Brouilly en 2022 et Côte de Brouilly en 2023, c’est le cru Moulin-à-Vent qui devient le meilleur gamay du monde à l’issue du 14è concours international du gamay, organisé par Inter Beaujolais et Armonia à Lyon, en janvier de chaque année. Un beau cadeau d’anniversaire pour les 100 ans de l’appellation. 

Ce samedi 13 janvier 2024, ce sont 181 dégustateurs qui se sont réunis pour départager des cuvées majoritairement françaises mais également suisses (avec 15 cuvées présentées), italienne (avec la cuvée de l’Institut Agricole Régional – Vallée d’Aoste en DOC Gamay) et pour l’outre-Atlantique, c’est le Brésil qui représente les Amérique cette année, à la place du Canada en 2023, avec une cuvée du Miolo Wine Group, « Wild Gamay Nouveau », en appellation Candiota.

811 échantillons ont été dégustés, 267 médailles attribuées dont 164 en Or et 103 en argent, avec le prix « mention spéciale du jury » pour le meilleur vin de Suisse, produit par le domaine des Charmes, avec la cuvée « Le Baron Rouge Vieilles Vignes 1er cru » sur le millésime 2022 et en AOC Coteau de Peissy.

Après une première sélection réalisée par les dégustateurs amateurs avertis et professionnels, un grand jury composé d’une sommelière, d’un professeur de sommellerie, d’un restaurateur, d’un caviste et d’un œnologue ont dégusté à leur tour les cuvées médaillées Or, à l’aveugle, pour en élire la meilleure.
Arnaud Chambost, MOF Sommellerie en 2000 et membre de ce grand jury, apprécie toujours autant ce concours, qui permet d’embrasser la diversité du gamay, ainsi que ses grandes capacités organoleptiques et sa capacité à exprimer son terroir. Avec ses collègues, il a élu cette année la cuvée Vieilles Vignes du domaine de Colonat, en appellation Moulin-à-Vent, en 2023.

Le gagnant : le domaine de Colonat, en Moulin-à-Vent
Thomas Collonge fait partie de la 7è génération de vignerons dans le Beaujolais. La famille exploite une douzaine d’hectares dans les crus, et Thomas est installé à Villé-Morgon avec des cuvées produits en Moulin-à-Vent, Morgon, Chiroubles, Régnié, Brouilly et Beaujolais blanc. Formé d’abord à Beaune en viti-oeno, c’est au gré des régions françaises et des pays du monde qu’il affine sa formation, de Châteauneuf-du-Pape à l’Australie en passant par Meursault. Revenu sur sa terre natale depuis 15 ans, il mène au domaine avec Julie un travail d’identification et de révélation des meilleurs terroirs de son domaine et proposent aujourd’hui cinq sélections parcellaires, trois en Morgon (Aux Pillets, Ruyère, Grands Terres) et deux en Moulin-à-Vent (Les Thorins et Les Greneriers).

Cet article Moulin-à-Vent, 100 ans et un nouveau titre de gloire est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire