Painturaud : à la gloire du pineau - Routes des vins

Painturaud : à la gloire du pineau

Les frères Painturaud, de la maison éponyme sise à Segonzac, célèbre leurs anniversaires par le lancement d’un très vieux pineau rosé, le Lot 135.

135 est la somme des âges de 3 des 4 frères Painturaud, Vincent, Matthieu et Emmanuel. Ce sera le point de départ de cette série limitée tirée aussi à 135 exemplaires. Avant cela, il convient de remonter deux siècles d’histoire avec la création du domaine à Segonzac en 1804. Comme souvent dans la région du cognac, la propriété connaît un renouveau à la lueur du Second Empire avec l’arrière-grand-père Hippolyte Painturaud. La production part au négoce et, en 1934, le fils Guy décide de créer sa marque pour faire ses propres pineaux et cognacs. Son fils Jacques marche dans les pas de son père en courant les salons et en créant à Segonzac, la capitale de la Grande Champagne, une boutique. Nous sommes dans les années 1970 et l’eau-de-vie charentaise a le vent en poupe. La quatrième génération déboule dans les années 2010, nouvel âge d’or du cognac, sur la quarantaine d’hectares que compte le domaine. Le catalogue des frères Painturaud est riche d’une sélection de sept cognacs et de cinq pineaux des Charentes. Un sixième voit le jour en guise de célébration. « J’ai décidé d’aller fouiner dans ses vieux fûts afin de trouver les perles rares pour créer ce nectar exceptionnel, explique le maître de chai Emmanuel. J’ai tout d’abord joué avec le chiffre 3 : à l’occasion des anniversaires de 3 des 4 frères, c’est un assemblage de 3 cépages (merlot, cabernet-sauvignon et cabernet-franc) et de 3 millésimes d’exception. Puis j’ai jonglé avec le chiffre 135 : la somme des âges des 3 frères, le nombre de bouteilles produites pour cette édition limitée, et le prix de vente de chaque bouteille ». Le nez délivre d’emblée des notes de rancio dans lesquelles se mêlent des parfums de pruneau et de frangipane. L’attaque en bouche de ce pineau rosé est vive, la palette aromatique est dominée par les fruits confits.

Ce bijou de pineau rappelle combien c’est un produit exceptionnel, le succès du cognac étouffe quelque peu sa notoriété mais il mérite une renaissance comme une reconnaissance à la mesure de sa qualité.  

Cet article Painturaud : à la gloire du pineau est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire