« Passer sa route » par la Percée du vin jaune d’Arbois

L’auteur-compositeur-interprète Maxime Le Forestier sera le parrain de la 26e édition de la Percée du vin jaune les 3 et 4 février prochain à Arbois au cœur du Jura. 

Maxime Le Forestier avait déjà accepté la proposition pour une Percée précédente mais avait dû annuler sa participation pour raison de santé. Il parrainera la prochaine édition qui se déroulera pour la troisième fois à Arbois après les Percées de 2011 et 2016. Très apprécié des soixante-huitards, le chanteur-guitariste engagé est désormais plébiscité par les jeunes artistes qui reprennent régulièrement ses chansons (Ayo, Féfé, Calogero…). Il sera le parfait trait d’union entre les visiteurs de toutes générations.

La capitale des vins du Jura et patrie de Louis Pasteur accueillera un peu moins de visiteurs (l’édition de 2011 avait affiché un record de 50 000 inscrits), le nombre de billets étant limité à 30 000 ces dernières années avec inscription à l’avance sur site. Quelques petits changements au programme : un tarif à la hausse et différent pour le samedi et le dimanche (25 € pour le premier jour, 18€ pour le second) « afin de réguler l’affluence du samedi, d’essayer de répartir le flux sur le week-end et de connaître à l’avance le nombre de visiteurs » explique le président de la Percée François Duboz (Domaine de la Pinte). Autres changements, des animations autour des métiers du bois et de Pasteur, et l’ouverture des caveaux le dimanche à 11h30 au lieu de midi « pour offrir une alternative aux visiteurs qui n’assistent pas à la mise en perce – Ils sont en général 3 à 4000 » précise Olivier Badoureaux, le directeur de l’interprofession des vins du Jura. 

François Duboz ©F. Hermine

Cette édition ne devrait accueillir qu’une cinquantaine de vignerons participants dans les caveaux, « le millésime 2017 n’ayant pas produit de gros volumes même si le savagnin plutôt tardif avait été moins impacté par le gel que les autres cépages, précise François Duboz. De ce fait, tous les vignerons ne sont pas en capacité de fournir les 100 à 200 bouteilles nécessaires à la manifestation ». Le vin jaune ne représente que 4 à 5% de la production jurassienne. « Avant, on rencontrait une année difficile par décennie. Depuis 2012, nous subissons les aléas climatiques tous les ans, sauf en 2023 où il n’y a pas eu de problème majeur, sauf une petite pression de mildiou bien maîtrisée » complète Olivier Badoureaux. 

De la soirée prestige aux Rencontres vigneronnes
Le vendredi soir, une trentaine de vignerons ouvriront leurs portes pour la soirée prestige créée en 2022 et rebaptisée « Rencontres vigneronnes » mais toujours sous la même formule d’une dégustation itinérante et sur réservation en trois étapes, les premiers inscrits étant les premiers servis en choix de domaines. Au menu franc-comtois, le thème des épices « afin de montrer que les vins du Jura s’accordent particulièrement bien avec des cuisines relevées », précise Olivier Badoureaux. L’accueil sera limité à 16 personnes par caveau. Le concours de cuisine sera organisé le samedi sous forme de battle avec recette imposée, sans doute un poisson d’eau douce ; la vente aux enchères se déroulera le dimanche matin avec au catalogue plus de 250 bouteilles.

Le billet d’entrée donne accès au site de la manifestation avec un kit de dégustation composé d’un verre souvenir au logo de la Percée du Vin Jaune Arbois 2024 et 10 tickets de dégustation. Billet jour samedi : 25 €, billet jour dimanche tarif préférentiel EarlyBird : 18 €, pass week-end (samedi et dimanche) : 40 €. Renseignements sur percee-du-vin-jaune.com.

Cet article « Passer sa route » par la Percée du vin jaune d’Arbois est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire