Pierre-Jean Villa prend la présidence de Condrieu - Routes des vins

Pierre-Jean Villa prend la présidence de Condrieu

Pierre-Jean Villa vient de prendre la succession à la présidence de l’ODG Condrieu de Christophe Pichon qui arrivait au bout de trois mandats non reconductibles. 

« Etre président de Condrieu a pour moi une valeur très symbolique en tant, sans doute, que dernier élève et protégé de Georges Vernay qui m’a mis le pied à l’étrier ». Ce travailleur acharné de 57 ans qui a failli devenir footballeur professionnel est originaire de Chavanay. Mais avant de devenir vigneron sur ses terres natales, il commence sa carrière en tant que commercial en Bourgogne chez Mommessin et au Clos de Tart. Il rejoint en 2003 l’aventure des vins de Vienne avec les trois comparses d’origine Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard. Il acquiert en 2009 ses premières parcelles en Saint Joseph et Condrieu sur les précieux conseils de Georges Vernay et de sa fille Christine. Après s’être associé avec Olivier Decelle pour créer une maison de négoce en Bourgogne, ils rachètent ensemble en 2017 de Boysset et ses 10 hectares de vignes. Une maison qu’il connaît bien : elle est en face de sa maison natale et sa mère a travaillé à la cave dans les années 60. Mais l’aventure tourne court et Pierre-Jean doit céder ses parts à l’arrivée  de Romain, le fils d’Olivier. Aujourd’hui, la page est tournée et Pierre-Jean à la tête de 18 hectares en Condrieu, Saint Joseph, Côte Rôtie, Collines  Rhodaniennes et Seyssuel travaille avec ses deux enfants, Hugo et Pauline. Le premier avec une formation de vitiœno, la deuxième un master de management et commercialisation en poche épaulent leur père « et vice-versa puisqu’ils ont créé une structure d’achats de raisins ». Pierre-Jean poursuit en parallèle une activité de conseil avec son directeur technique Justin Prudhomme en Vallée du Rhône mais également en Savoie, Languedoc…

Crée un événement spécifique

Christophe Pichon sur le domaine familial éponyme de Chavanay (20 hectares en Condrieu, Côte Rôtie, Saint Joseph, Cornas, Collines Rhodaniennes et Seyssuel), a assuré la présidence de l’appellation durant trois mandats de trois ans et ne pouvait plus de représenter. Il a poursuivi avec constance le travail de reconnaissance des grands blancs de Condrieu dans le sillage de Georges Vernay, président jusqu’au milieu des années 90. Il faisait suite également à Robert Niero, Philippe Faury et  Yves Cuilleron. « Christophe a fait un gros boulot de communication surtout dans l’Hexagone et a beaucoup œuvré sur l’adaptation au changement climatique, la lutte contre l’érosion en créant des groupes de travail, souligne Pierre-Jean Villa. Il a notamment poussé les essais sur le paillage, les couverts végétaux et j’entends bien poursuivre ces travaux, en particulier sur l’enherbement, l’agroforesterie, le bio… et travailler la communication à l’export ». Pierre-Jean Villa estime par ailleurs qu’il manque un événement professionnel spécifique à Condrieu « Côte Rôtie a son marché aux vin mais Condrieu n’a pas son événement et j’aimerais lancer des pistes de réflexion sur l’œnotourisme et sur une journée tous les 2-3 ans avec des masterclasses, un symposium sur le viognier, des dégustations verticales… ». Le vigneron-négociant de Chavanay n’est également pas peu fier de voir s’engager une nouvelle génération avec l’entrée au conseil d’administration de six jeunes de moins de 30 ans et de 4 femmes.


Condrieu en quelques chiffres :

207 hectares en production
4700 hl produits en 2021
En monocépage (uniquement du viognier)
L’appellation créée en 1940 mais dont le cahier des charges a été officialisée en 1944 s’étend sur 7 communes et 3 départements, le Rhône avec Condrieu, La Loire avec Vérin, Chavanay, St Michel-sur-Rhône, Malleval, Saint-Pierre-de-Bœuf, et l’Ardèche avec Limony.

Cet article Pierre-Jean Villa prend la présidence de Condrieu est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire