Point conjoncture : crise en Ukraine, Hong Kong | Interview de Lionel Cuenca, DG délégué d’iDealwine

Conflit en Ukraine, crise sanitaire à Hong Kong ; la superposition de crises soulève de nombreuses questions sur l’état du marché du vin et celui des enchères. Dressons un point sur l’activité dans ce contexte bien particulier avec Lionel Cuenca, Directeur Général délégué d’iDealwine.

crise-Ukraine-Russie-Hong-Kong-conjoncture-marché

Quel est l’état des lieux actuel du marché du vin et des enchères ?

« Depuis quelques mois, voire depuis quelques années, on assiste à une nouvelle tendance : un marché fort dynamique dans un contexte pourtant difficile, avec un engouement qui se concentre sur certains vins iconiques. Du jamais vu ! En 2020, puis en 2021, les épisodes successifs de confinement et de couvre-feu liés à la crise sanitaire ont contribué au développement des enchères on-line. Leur succès ne se dément pas. Notre dernière vente record en juillet 2021 en apporte la preuve (un double magnum d’Echézeaux 2006 du domaine Bizot, adjugé plus de 41 000€). Le prix des vins s’inscrit donc en forte hausse et les surenchères sont marquées, une situation inédite qui pourrait cependant être remise en cause par ces nouveaux évènements. »

Quels changements observez-vous depuis l’annonce de la guerre en Ukraine ?

« Il est certes un peu tôt pour le dire, nous n’avons pas suffisamment de recul sur les évènements mais nous restons très attentifs. Il faut aussi préciser que la Russie et l’Ukraine ne font pas partie de nos principaux marchés, ils représentent entre 1 et 2% de notre chiffre d’affaires. 

Les conséquences pourraient en revanche s’avérer indirectes, et s’inscrire sur le long terme. 

De manière générale, les régions les plus susceptibles d’être touchées par cette crise sont la Champagne et la Bourgogne, les régions les plus représentées dans les exportations vers la Russie, des tendances à surveiller, donc. 

A moyen terme, la crise pourrait avoir un impact plus large, et nous pourrions assister à un effet domino potentiel, lié à un krach boursier. Une chute de la Bourse aurait en effet des conséquences sur le marché en général, et finalement sur les prix des grands vins ». 

Venons-en à L’Asie. Quelles pourraient être les conséquences de la crise sanitaire à Hong Kong ?

« iDealwine est très présent sur le marché asiatique, notamment depuis 2013 avec l’ouverture de notre bureau de représentation à Hong Kong. La crise liée au variant Omicron soulève aujourd’hui de nombreuses questions concernant les conséquences potentielles sur le marché des enchères de grands vins. Il existe un décalage entre la situation sanitaire sur place et celle que nous vivons en France actuellement. La population subit aujourd’hui des restrictions auxquelles nous avons déjà été confrontés. Ces nouvelles directives vont probablement affecter les services de restauration, les magasins non essentiels et mener à davantage de distanciation sociale.

Jusqu’à maintenant, la valeur moyenne des vins acquis par nos clients de Hong Kong a continuellement augmenté, il est donc trop tôt pour savoir si les ventes vont être impactées, cependant sur le court terme, on peut anticiper un ralentissement de la consommation… ».

Etes-vous inquiets pour le développement de vos activités ?

« Le marché asiatique étant une zone importante dans le chiffre d’affaires d’iDealwine, un durcissement des mesures sanitaires à Hong Kong impacterait nos ventes de façon plus immédiate et critique. Concernant le conflit russo-ukrainien, les conséquences sont pour l’instant indirectes et doivent être évaluées sur le long terme. Le cumul de ces crises reste donc à surveiller de près, le manque de recul et de vision sur ces évènements ne nous permet pas d’anticiper pour le moment. Nous devrons être attentifs, le mois de mars est crucial et ce laps de temps sera éclairant et déterminant pour les mois à venir.

Pour autant, et même si la clientèle d’iDealwine provient d’une soixantaine de pays, rappelons que la part des acheteurs français dans nos ventes demeure majoritaire : une bouteille sur deux vendue sur le site reste dans l’Hexagone. Depuis 20 ans, nous avons toujours pu compter, en tant de crise, sur un socle solide d’amateurs fidèles. Nous l’avons déjà expérimenté en 2008, en 2011, puis, plus récemment, lors de la crise sanitaire. Qu’ils en soient sincèrement remerciés ! » 

A très court terme, pouvez-vous nous en dire plus sur la mobilisation d’iDealwine en faveur des populations ukrainiennes ?

« iDealwine se mobilise pour les populations civiles ukrainiennes, en contribuant à l’organisation d’une vente caritative de vin. Nous avons en effet répondu à l’appel de Laurent Fortin, Consul honoraire d’Ukraine en Aquitaine et directeur général du Château Dauzac. Tous les domaines viticoles sont invités à participer par un don de vin à cette vente, de même que les particuliers désireux d’offrir quelques flacons. »

Pour plus d’informations, rendez-vous ici !

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire