[Primeurs 2023] Au tour de Brane-Cantenac, Lagrange, La Gaffelière, Larrivet-Haut-Brion, Olivier, Corbin…

Suivez la suite de la campagne des Primeurs 2023 avec toutes nos notes exclusives. Elles sont à retrouver avec les commentaires de la rédaction dans notre numéro Spécial Bordeaux Primeurs à paraître le 5 juin en kiosques et sur terredevins.com.

Le voisin et challenger du Château Margaux fait sa sortie. Piloté par Henri Lurton, le Château Brane-Cantenac n’a pas manqué la marche du 2023 avec un 95-96 de la part du comité de dégustation de Terre de Vins et un commentaire à-propos : « Nez d’une grande noblesse sur le grain de cassis, la fraise des bois et des notes de café. Dès l’attaque, le vin s’étire. C’est tendu, ciselé et, fidèle à ce Grand Cru Classé 1855, d’une grande délicatesse. Brane-Cantenac poursuit son bonhomme de chemin sur le registre de la dentelle ». Ce Second Grand Cru Classé 1855 se négocie à 62,40€. Le second vin, très réussi Baron de Brane, est à 24€. Toujours sur Margaux, toujours en 1855, le Château Cantenac-Brown qui se dévoile à 45,60€. C’est coup de cœur de cœur de la rédaction avec un 95-96 ! : « 2023 est le premier millésime vinifié et élevé dans le nouveau chai de Cantenac Brown, à la fois spectaculaire sur le plan architectural et technique mais aussi écoresponsable (partiellement construit en terre crue). Le vin se positionne sur un bel équilibre entre délicatesse et concentration. Trame très cabernet (71,5 % de l’assemblage), entre le velouté de la matière et le grain des tanins qui confère à l’ensemble une touche de fermeté. Il est porté par une jolie jutosité et une vraie fraîcheur. Belle persistance et longueur en bouche, jusqu’à la finale, signée par de fins amers ». Le blanc, Alto de Cantenac-Brown, sort à 25,20€. Cap sur Lagrange, autre Grand Cru Classé 1855, de Saint-Julien cette fois, qui sort à 43,70€. Salué 95-96 et sacré coup de cœur, cette propriété du groupe Suntory a sublimé ce 2023 : « Précis, incisif, le nez déroule un fruité sombre, sensuel et plongeant. La bouche arbore une architecture de haute volée, sérieuse, qui vient juguler une chair savoureuse, séveuse, dotée d’une mâche revigorante. Le cabernet sauvignon, qui compose 84 % de l’assemblage (le solde en merlot), dicte sa loi. C’est un vin cohérent d’un bout à l’autre, tenu par une belle acidité et des tanins tapissants, parfaitement intégrés à la matière. Lagrange a passé les obstacles de 2023 avec maestria et s’impose comme l’une des réussites du millésime à Saint-Julien. Beau potentiel de garde, on en reparle dans vingt ans ». Leur vin blanc, les Arums de Lagrange, se délivre à 23,50€ et le second vin, Les Fiefs de Lagrange, à 21€. 

Rive droite, les aficionados du Château La Gaffelière sortiront 62,40€ pour ce Saint-Emilion Grand Cru très très bien dégusté avec un 97-98 : « Encore une réussite pour La Gaffelière qui confirme son retour sur le devant de la scène. Ce 2023 est signé par sa matrice calcaire, laissant discerner un côté saignant, une finesse poudrée qui tonifie le fruit intense. Belle jutosité séveuse, la finale est persistante, portée par de fins amers d’orange sanguine et un nappage chocolaté. C’est un vin tonique, aiguisé et sapide d’un bout à l’autre ». Le second vin, Clos La Gaffelière, est à 21€. Toujours à Saint-Emilion, le Château Corbin se négocie à 28,80€ et le Château Lassègue à 34,80€. A Pessac-Léognan enfin, le Château Larrivet-Haut-Brion se vend à 34,20€, coup de cœur avec 93-94 : « Ce vaste domaine de 72 hectares de vignes ne fait pas partie des crus classés de Graves. Pourtant, il en a le niveau, et d’année en année, sa qualité ne faiblit pas. La marque de fabrique est de produire en général de très beaux jus, et une matière finement granuleuse et texturée. Ce 2023 n’y échappe pas et c’est sans doute un des critères de la séduction. L’extraction est très maîtrisée et les 75 % de cabernet sauvignon livrent des tanins souples, bien amortis, laissant s’exprimer un coté solaire et le fruit rouge, sur une légère sucrosité. Une fraîcheur mentholée équilibre bien l’ensemble ». Le blanc du même domaine à 46,80€ et le Château Olivier à 27,70€ et le blanc à 32,75€, coup de cœur avec un 94-95 : « Ce château connaît depuis une vingtaine d’années une lente mais sûre (r)évolution. Le parcellaire a été repensé et une sélection massale de vieux clones de sémillons a été réalisée. Et si les blancs d’Olivier ont toujours été réputés, voilà plusieurs années qu’un frémissement vers l’excellence se faisait sentir. Ce 2023 est une forme d’apothéose du travail accompli. La palette aromatique est somptueuse : menthol, agrumes, poivre blanc, touches de cumin. Bouche finement texturée, légèrement minérale, sur le citron vert et le pamplemousse. Un parfait équilibre entre volume, incisivité et fruité ».

Cet article [Primeurs 2023] Au tour de Brane-Cantenac, Lagrange, La Gaffelière, Larrivet-Haut-Brion, Olivier, Corbin… est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire