[Primeurs 2023] Nos notes exclusives des Crus Bourgeois

Voici, en avant-première, quelques-uns de nos coups de cœur avant la sortie de notre numéro de juin, entièrement consacré au vignoble bordelais et à l’analyse du millésime. Pour commencer, les Crus Bourgeois.

Notre dégustation a eu lieu au château Magnol, à Blanquefort, le 5 avril. Nous avions une soixantaine de flacons, réunis à notre demande par l’Alliance des Crus Bourgeois qui, chaque année, nous est d’une aide précieuse. Cette dégustation était importante pour nous à plusieurs titres : c’était notre première collective, donc notre premier éclairage du millésime ; nous découvrions ce château historique, propriété de Barton & Guestier, la plus ancienne maison de négoce de la place, abritant aujourd’hui le siège social de l’entreprise et son école des vins accueillant plus de 400 professionnels partenaires par an ; enfin, nous avions deux invités de marque : Charlotte Tissoire, aujourd’hui cheffe sommelière du restaurant Morimoto de l’hôtel Mondrian Bordeaux Les Carmes, le cinq étoiles bordelais, et Omar Barbosa, meilleur sommelier du Mexique, plusieurs fois meilleur sommelier de Bordeaux et responsable de la Food and Wine Academy du lieu. 

Nous avions demandé un classement par terroirs et par types d’élevage. Nous nous sommes réparti les dégustations par groupe de trois jurés, en échangeant nos impressions à l’intérieur de chaque groupe, puis de façon collective pour les vins qui faisaient débat et enfin pour partager nos coups de cœur. Une grosse matinée certes, mais tout le monde en est ressorti enthousiaste, notre campagne primeurs commençait vraiment très bien…

Les très bonnes notes
Château Le Crock (Saint-Estèphe) : 93 – 94
Il tient son rang de Cru Bourgeois Exceptionnel. Avec un parti pris de l’accessibilité, on découvre son profil floral, un peu confituré avec quelques notes d’encre. Il présente une matière riche et fait preuve de maturité. Il a de belles années devant lui. Ne déçoit pas.

Château Laffitte Carcasset (Saint-Estèphe) : 93 – 94
La robe annonce déjà une certaine concentration et l’on découvre un nez floral, de jacinthe et d’anis, accompagné par le zan noir. Bien ancré dans son appellation, il montre son corps musclé, bien structuré avec une certaine astringence. Un vin de caractère qui est au rendez-vous du millésime.

Nos coups de cœur
Château Castéra
(Médoc) : 93
Le château Castéra, aux origines médiévales et au passé chargé d’histoire, nous livre là un vin un peu à son image : puissant et civilisé. La robe sombre laisse augurer un beau volume. Mais avant cela, le nez se montre complexe, énergique et direct : cassis, épices et sous-bois, le tout rehaussé d’une touche d’eucalyptus. La matière est ample, volumineuse mais sans rudesse, avec des tanins déjà bien intégrés : un très beau jus ! Le milieu de bouche révèle un fruit rouge presque opulent et équilibré par une acidité bienvenue. Une très belle bouteille, déjà buvable mais qui pourra attendre.

Château Fleur La Mothe (Médoc) : 93 – 94
Voila maintenant quinze ans que cinq œnologues consultants de la presqu’île du Médoc se sont regroupés pour produire un vin moderne – au bon sens du terme –, en établissant patiemment un profil qui devient une des références au sein de l’appellation. D’année en année, le vin garde son style élégant, souple, très aromatique, sur un fruit juteux. Ce 2023 n’y échappe pas. Un vin cohérent avec le fruit rouge en fil conducteur. Attaque fraîche, mentholée. Beaucoup de souplesse et des tanins finement granuleux. Joue parfaitement la carte de la buvabilité sans céder sur le fond. Irrésistiblement charmeur.

Château Patache d’Aux (Médoc) : 93 – 94
Façonné tel un élégant classique médocain, ce vin est pour nous l’une des belles surprises du millésime. De charmeurs arômes de violette et cassis, adjoints d’une pointe épicée, précèdent une bouche fruitée, au bel équilibre d’ensemble, entre l’apport fruité des merlots et la concentration doublée d’élégance des cabernets. La matière est enveloppante, généreuse, souple et soyeuse, portée par des tanins droits, encore un peu rugueux à ce stade, qui apprécieront l’élevage pour leur intégration. La belle impression se poursuit jusqu’à la finale, salivante et juteuse. Chapeau, Patache d’Aux !


Notre comité de dégustation (de gauche à droite) : Mesdames Laura Bernaulte (journaliste), Sylvie Tonnaire (directrice de la rédaction) et Charlotte Tissoire (cheffe sommelière du restaurant Morimoto de l’hôtel Mondrian Bordeaux Les Carmes. Messieurs Michel Sarrazin (créateur et président de Codam, club de dégustation de Mérignac), Julien Morel (assistant de rédaction),  Benjamin Corenthin (sommelier caviste cave La Médocaine, à Bruges), Mathieu Doumenge (grand reporter), et Omar Barbossa meilleur sommelier des vins de Bordeaux.

©S. Tonnaire

Cet article [Primeurs 2023] Nos notes exclusives des Crus Bourgeois est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire