[Primeurs 2023] Palmer au sommet, Pichon Longueville, Branaire Ducru…

Suivez la suite de la campagne des Primeurs 2023 avec toutes nos notes exclusives. Elles sont à retrouver avec les commentaires de la rédaction dans notre numéro Spécial Bordeaux Primeurs à paraître le 5 juin en kiosques et sur terredevins.com.

On risque de parler longtemps du 2023 du Château Palmer, d’un potentiel de garde étourdissant. C’est un coup de cœur de la rédaction avec un 98/100 et un commentaire du même acabit : « Vingt ans, trente ans, le potentiel de garde de ce millésime 2023 est une forme d’horizon ineffable. Avec ses 50 % de cabernet sauvignon, ses 46 % de merlot et ses 4 % de petit verdot, ce Palmer présente un nez herbacé et boosté par le grain de cassis qui craque sous la dent. On pressent une sublime acidité qui se confirme dès l’attaque. C’est vif, pur, et, à l’image d’Usain Bolt célébrant sa victoire, le vin s’étire dans le temps. Volupté, mâche, puissance et gloire, de la littérature en bouteille. Ce Palmer 2023 est plus que jamais vivant, à nous enterrer ». C’est une bouteille qui sort à 336€ contre 414€ pour le 2022. Le 2023 d’Alter Ego se négocie quant à lui à 82,80€. Autre star des Grands Crus Classés 1855, le pauillacais Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande pour une sortie à 156€. Également salué 98/100, ce vin signé du directeur général Nicolas Glumineau tutoie les sommets : « Deuxième année officielle de conversion à l’agriculture biologique, mise en pratique depuis bien plus longtemps, avec des essais de biodynamie dopant l’expression terroir : plus dense, plus intense, mûr mais croquant, le vin gagne en buvabilité, en chair, en équilibre. Palette savoureuse aux fines notes de graphite, truffe et mûre ». Pichon Comtesse Réserve sort à 46,80€. On reste à un jet de pierre, à Saint-Julien, pour la sortie du Château Branaire Ducru qui a beaucoup fait parler de lui avec son nouveau chai. Branaire Ducru se négocie à 45,35€. Avec un 93-94, ce domaine est dans la Place : « Entre pierre chaude, framboise, cassis frais et légères notes sanguines, Branaire délivre un nez percutant. La bouche est ajustée sur une chair ferme, tenue par des tanins sérieux, dessinés avec soin. Une bonne fraîcheur soutient l’ensemble. Sans être démonstratif, comme à son habitude, il réussit son 2023 ». Saint-Estèphe désormais avec le Château Phélan-Ségur à 43,70€. Un coup de cœur et une énorme note de 97-98 ! : « Le cabernet prend la main (60 %), à l’inverse de 2022. Disque carmin, nez sanguin, moka, figue sèche, sureau en confiture, eucalyptus, menthe : c’est un festival ! Attaque volumineuse, bouche serrée sans être agressive, tendue voire dressée tant les tanins sont nombreux et traçants. C’est cette qualité de tanins qui signe le flacon : élégants, ils tiennent la bouche, lui donnent de l’étoffe. Le palais, goûteux, prend du velours à l’aération, il se fait nourricier. Depuis l’explosion aromatique jusqu’au crémeux de milieu de bouche puis la finale enlevée, Phélan Ségur offre une option de plaisir et de longévité ».

Les autres sorties nous envoient sur la rive droite avec le pomerol Château Rouget à 46,70€ pour un 93-94 : « Fidèle à son style, Rouget s’avance sur une robe sombre, un fruit noir dense, chocolaté. C’est le versant mûr et intense de Pomerol. En bouche, un charnu sphérique, de la profondeur, une aromatique capiteuse, presque exotique, flirtant avec l’alcooleux mais tenue par de beaux tanins bien sculptés. Sur la puissance, mais avec élégance ». Le Saint-Emilion Grand Cru Classé Château Fleur Cardinale sort à 39€. 96-97 et un coup de cœur pour ce 2023 : « Le travail est plus que réussi pour cette troisième et dernière année en conversion bio avant la certification définitive. La multitude des contenants retenus pour l’élevage (bois neuf et un vin, demi-muid, foudre, amphore) offre un vin complexe et très texturé. Un équilibre parfait, de la densité bien articulée, des tanins de porcelaine, précis et une acidité délicate forment le voyage en bouche. Le nez est poudré avec de légères notes de griotte et un élevage délicat. Il propose vigueur, dynamisme, ainsi qu’un beau potentiel de garde ». Le Bordeaux blanc de la même propriété sort à 54€. 

Cet article [Primeurs 2023] Palmer au sommet, Pichon Longueville, Branaire Ducru… est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire