Quatre Collections Privées à l’honneur pour démarrer l’année en beauté

Armand Rousseau acheter iDealwine

A cheval entre deux années, 2023 et 2024, cette nouvelle vente aux enchères iDealwine valorise les Collections Privées de différents vendeurs passionnés. Des vins d’ici et d’ailleurs, des icônes ou des introductions à des domaines mirifiques… Autant de références qui séduiront tous profils d’enchérisseurs. Cet article vous dévoile encore une fois tout l’attrait que suscitent les climats bourguignons, mais pas seulement. Zoom, également, sur les autres références qui méritent votre attention (et vos enchères) ainsi que, petit bonus, le témoignage de deux vendeurs. Attention, les enchères se clôtureront le 11 janvier 2024.

Bourgogne, jusqu’où t’envoleras-tu ?

Le point commun entre les différents vendeurs de ces Collections Privées ? Un attrait irrésistible pour la noblesse des vins bourguignons. Côte de Nuits, Côte de Beaune, il y en a décidément pour tous les goûts. Amateurs de grands crus, le chambertin d’Armand Rousseau se décline ici en près d’une trentaine de lots dont les millésimes varient entre 1995 et 2018. Star murisaltienne, Coche-Dury affolera ceux en quête de rares 2021 ou bien de 2020, 2019 et 2018. Autres noms à retrouver ? Mugnier, Denis Mortet, Mugneret-Gibourg ou encore Dujac. Où ira votre préférence ?

Vins d’ici… et d’ailleurs

Ainsi, des millésimes oscillants entre 1988 et 2022 sont représentés au sein de ces enchères, permettant d’obtenir des vins matures déjà délicieux ou au potentiel de garde encore intéressant. Outre la Bourgogne, le Rhône s’illustre avec les Châteaux Rayas et Fonsalette ainsi que le domaine des Tours, les côte-rôties de Guigal, l’hermitage de Jean-Louis Chave ou l’hermitage La Chapelle de Paul Jaboulet Aîné. Dans la Loire, le Clos Rougeard se dessine à travers son saumur-champigny, son saumur-brézé ainsi que ses cuvées Poyeux et Le Bourg. A ses côtés ? Les domaines d’Antoine Sanzay, du Collier, Huet et Charles Joguet. En Alsace, il vous faut retrouver le travail du domaine biodynamique Ostertag ou des iconiques Zind-Humbrecht et Weinbach. A Bordeaux, quelques grands crus classés semés de-ci de-là tels que Haut-Brion, Mouton-Rothschild, Pontet-Canet et Pichon Longueville Comtesse de Lalande. Dans le Languedoc, c’est évidemment la Grange des Pères qui s’illustre secondée par Montcalmès et, dans le Jura, l’ingénieux vigneron nature Ganevat. A l’étranger, rêvez un peu devant la Vega Sicilia ou Descendientes de Palacios. La liste est longue, impossible de tout énumérer ; et si vous alliez vous faire une idée par vous-même en parcourant ces enchères ?

Deux vendeurs iDealwine témoignent

Place maintenant au témoignage de deux vendeurs. Le premier se sépare, non sans regret d’une partie de sa collection démarrée dans sa jeunesse. La passion l’a emportée, maintenant c’est la raison : il lui faut faire plus de place dans sa cave. Que les enchérisseurs se rassurent, cette dernière présente des conditions de conservation idéales. Tous les vins sont en effet entreposés dans des caves de conservation de longue durée à l’hygrométrie surveillée et à la température ajustée. En effet, sous les conseils d’un viticulteur bourguignon, notre vendeur augmente ou baisse la température d’un degré à chaque saison : 12°C l’hiver, 13 au printemps et en automne, 14 en été. Et ce, afin de laisser le vin évoluer sereinement, dans des conditions presque naturelles. Mais d’où viennent ces vins ? Notre vendeur mettait un point d’honneur à les acquérir au domaine ou chez des cavistes qui les achetaient également directement à la propriété. Dans cette vente, vous retrouverez donc la crème de la crème de régions qu’il affectionne particulièrement : Raveneau à Chablis, Coche-Dury à Meursault, le pionnier Leroy en Côte de Nuits pour la Bourgogne et, dans le Rhône, Emmanuel Reynaud, un vigneron dont il admire l’authenticité et l’honnêteté ainsi que la délicatesse de ses vins sudistes au profil résolument infusé et fin (pas de bois neuf). Résumons sa personnalité par ses propos « il faut constituer sa cave en fonction de ses goûts ». Une jolie leçon qui pourrait vous inspirer.

Autre vendeur, autre profil. Issu d’une famille vigneronne et caviste à la fois, ce dernier s’est évidemment intéressé au vin. Habitué à boire des grands bordeaux et bourgognes, il a voulu étendre son champ de connaissances à d’autres horizons. Loire, Jura, Rhône, pays étrangers… autant de lieux qui l’ont attiré. Avec le temps, ses goûts ont évolué et il lui faut faire de la place dans sa cave, « non sans pincement au cœur », précise-t-il. « Mes vins ne forment en aucun cas une collection. Je les ai achetés en voulant les savourer, en imaginant des accords gastronomiques. Chaque bouteille a un souvenir. » Sa cave, parlons-en. Celle-ci a été créée de toute pièce dans un sous-sol enterré, réaménagé et agrémenté de climatiseur, alarme, palettes, caisses entières.

Si son palais explore d’autres régions comme la Champagne, notre vendeur continue à boire avec plaisir des vins ici en vente à l’image de ceux d’Emmanuel Reynaud ou de La Grange des Pères âgés de plus de dix ans. Autres exemples, les chardonnays bourguignons, les pinots noirs « français (pourquoi chercher ailleurs ?) », le chenin mais aussi des vins jurassiens ouillés de Labet ou des classiques signés Macle. « Il est primordial que, malgré la tendance actuelle, un vin soit net, sans défaut ». Chers enchérisseurs, vous savez donc à quoi vous attendre !

Laissez-nous conclure cet article en roulant des mécaniques ! A la question « Pourquoi avoir choisi iDealwine pour revendre vos vins ? », nos vendeurs ont loué notre sérieux, notre visibilité internationale (plus de 60 pays acheteurs, quand même !) ainsi que notre clientèle passionnée composée de toutes sortes d’amateurs, des particuliers aux professionnels, dont des viticulteurs.

Nous vous souhaitons de belles enchères.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire