Quels grands vins avoir dans sa cave ? - Routes des vins

Quels grands vins avoir dans sa cave ?

La magie d’un grand vin réside en sa capacité à susciter l’émotion chez l’amateur qui le déguste. C’est donc en somme assez subjectif. Certains vibreront pour de grands bordeaux matures, alors que d’autres préfèreront des cuvées nature par exemple.

Ce sur quoi tout amateur de vin peut s’accorder (ou presque) en revanche, ce sont les qualités d’un grand vin de garde. En effet, un vin qui affronte les années, voire les décennies, doit avoir les épaules pour un tel défi. Le vin de garde révèle donc des critères de qualité intrinsèques un peu plus objectifs : fraîcheur (suffisamment d’acidité), alcool, tannins … Les vins liquoreux sont soutenus par du sucre qui les protège pour une meilleure garde. Globalement le vin doit révéler un bon équilibre entre toutes ces composantes, afin qu’avec le temps, aucune ne prenne le dessus de manière trop marquée. De nombreux autres critères jouent, comme le millésime (frais, chaud), le style de vinification (extraction des tannins, élevage sous-bois) …

Dans la cave de l’amateur, on trouve généralement un aperçu des trésors de la viticulture française : Bordeaux, Bourgogne, Rhône, Champagne, Loire … démarrons notre tour d’horizon des grands noms de ces régions, entre grands classiques et coups de cœur iDealwine.

12 grands crus de Bordeaux

Sur la rive gauche de la Garonne, de grands terroirs prospèrent depuis des siècles. Le classement de 1855 est venu adouber certains châteaux, et ce palmarès demeure une référence encore aujourd’hui. Outre les quatre premiers crus classés du Médoc – les châteaux Lafite Rothschild, Mouton Rothschild, Latour, Margaux – voici une sélection « coup de cœur » des vins qui ont leur place dans une cave prestigieuse :

  • Cos d’Estournel : classée 2ème grand cru, cette propriété est la plus exotique de Saint-Estèphe. Voyez son architecture ! Ce vin est la représentation fidèle de l’association entre puissance et élégance.
  • Château Branaire-Ducru : un grand vin de l’appellation Saint-Julien qui, tout en faisant la part belle au cabernet-sauvignon, se dévoile dans un registre racé, élégant, fondu et, bien sûr, d’une grande pureté. En fonction du millésime, son potentiel de garde frôlera les 80 ans !
  • Château Giscours : ce troisième grand cru classé est un margaux de belle personnalité, intense et corsé, doté toutefois une belle élégance. La qualité du cru ne cesse de s’affiner au fil des millésimes.
  • Château Pontet-Canet : un pauillac décidément passionnant. Certifié en biodynamie depuis 2010, cette propriété impressionne par la régularité de ses vins, décrochant même les notes maximales de 100/100 de Parker ou 20/20 de la RVF (à l’image des grandioses 2009 et 2016).

Continuons avec les trésors de Pessac-Léognan. Si vous avez déjà quelques flacons des Châteaux Haut-Brion et La Mission Haut-Brion, vous aurez tout intérêt à considérer également ces deux merveilles :

  • Château Les Carmes Haut-Brion : réalisé dans des chais conçus par Philippe Starck, ce pessac-léognan se hisse au plus haut niveau, offrant une matière d’une grande délicatesse et un fruité velouté. Il est vraiment atypique, notamment par la part qu’il accorde au cabernet franc dans son assemblage (en moyenne 45%).
  • Château Haut-Bailly : l’une des stars discrètes de Pessac-Léognan qui brille par sa régularité au plus haut niveau. Des traces de vignes remontent au XVème siècle sur ce terroir d’exception. Les vins réputés pour leur délicatesse et leur complexité élégantes sont désormais vinifiés dans un nouveau chai magnifique, l’un des plus beaux de la région.

En complément de ces crus classés, certains vins non classés en 1855 tutoient depuis quelques années les sommets, et méritent donc amplement une place dans votre cave :

  • Château Gloria : l’un des meilleurs vins de Saint-Julien, accessible dès sa jeunesse. En dégustation à l’aveugle, il rivalise avec des crus classés notamment pour son parfait équilibre entre le corps et la finesse.
  • Château Siran : compte tenu de l’emplacement de son vignoble, à proximité immédiate de Château Giscours, Siran aurait dû figurer dans le classement de 1855. Les vins connaissent une évolution passionnante depuis 10 ans, et la propriété a renoué avec son 2020 avec la tradition de l’étiquette illustrée par un artiste. Un cru qui incarne à merveille l’élégance margalaise.

Pour les amateurs de la rive droite de Bordeaux, à titre d’exemple, ces signatures issues de Saint-Emilion et de Pomerol constituent des « must-have » pour votre cave, si vous souhaitez compléter vos étagères déjà fournies de quelques flacons de Petrus ou La Conseillante… :

  • Château Cheval Blanc : faut-il encore présenter ce cru ? Référence absolue à Saint-Emilion, cette propriété se distingue par son assemblage issu de cabernet franc et merlot. Son potentiel de garde est immense. Une icône qui s’est affranchi des contraintes de son AOC. Mais en a-t-elle encore besoin ?
  • Château de Ferrand : c’est l’un des secrets les mieux gardés de Saint-Emilion. Le Château de Ferrand exploite un terroir magnifique sur le plateau calcaire de Saint-Hyppolyte. En cours de conversion bio, les vins se déploient en finesse et intensité.
  • Château l’Evangile : situé entre Petrus et Cheval Blanc, l’Evangile est l’une des grandes propriétés de Pomerol. Avec une large dominante de merlot (80% de l’encépagement), ce vin dévoile une richesse et une capacité de garde exceptionnelle.
  • Château Taillefer : la propriété exploite 12 hectares d’un seul tenant à Pomerol. Le fer donne au vin des arômes de truffe et de violette. Une harmonie à la fois terreuse et florale se dévoile, incarnée par la 5ème génération de la famille Moueix.

10 grands crus de Bourgogne

En Bourgogne, vignerons et maisons de négoce se côtoient. Parmi les grands négoces, difficile parfois de s’y retrouver … voici donc une sélection plus précise de flacons à garder précieusement dans votre cave :

  • Louis Jadot : les grands crus de cette maison de grande renommée sont légion. Chevalier-Montrachet, Chambertin, Clos Saint-Denis, Grands-Echezeaux … une panoplie de terroirs d’exception, vinifiés avec précision.
  • Labruyère-Prieur : le négoce du domaine Jacques Prieur livre des interprétations classiques de grands terroirs bourguignons, tel que le grand cru Charmes-Chambertin
  • Edouard Delaunay : parmi les nouveaux visages du négoce bourguignon, cette maison se distingue par des achats de raisins de grande qualité ainsi que des vinifications peu interventionnistes. Quelques 25 appellations sont vinifiées, avec notamment des échézeaux (produit à 591 exemplaires en 2018 !) et un superbe chambolle-musigny premier cru.
  • Chanson : située à Beaune, la maison est fondée en 1750 par Simon Verry. Propriétaire de 45 hectares de vignes, elle complète par quelques achats de raisins. Quelques grands blancs pourraient trouver leur place dans votre cave : corton-vergennes, meursault premier cru Les Perrières, puligny-montrachet premier cru Les Folatières, tous déclinés dans le superbe millésime 2020 !
  • Louis Latour : partenaire historique d’iDealwine cette belle maison beaunoise exploite en propre un patrimoine unique de grands crus (Romanée-Saint-Vivant les Quatre journaux, Corton Grancey…). Elle est également réputée pour la qualité de ses chardonnays, du Corton Charlemagne au Grand Ardèche, fierté de la maison à prix très doux.

Difficile de faire son choix parmi les immenses vignerons qui font la fierté de la Bourgogne ! Voici cinq d’entre eux, choisis dans chacune des principales sous-régions bourguignonnes :  

  • Louis Moreau : installée à Chablis depuis le début du XIXème siècle, la famille Moreau décline notamment une gamme impressionnante de grands crus, à l’image de son clos-des-hospices, apte à affronter une bonne garde.
  • Chantal Lescure : en Côte de Nuits, sa cuvée de Clos de Vougeot est exceptionnelle. Un grand vin racé, à la matière onctueuse, aux tanins veloutés et aux arômes intenses de fruits rouges et noirs bien mûrs. Son potentiel de garde s’élève à 20 ans, au bas mot.
  • Chandon de Briailles : ce domaine de la Côte de Beaune séduit les amateurs pointus grâce à ses grands premier crus rouges ou son corton blanc, grand cru biodynamique taillé pour une longue garde.
  • Valette : une référence absolue dans le Mâconnais. Dégustez dès maintenant les mâcons, et attendez quelques années avant d’ouvrir des cuvées comme le pouilly-vinzelles mesdemoizelles.
  • Domaine de la Ferté : une pépite de la Côte Chalonnaise, qui propose des pinots croquants à souhait, d’une irrésistible gourmandise. Un gros coup de cœur de l’équipe.

Cinq grands vins de la Vallée du Rhône

Ne choisissez pas entre la vallée du Rhône nord et sud, laissez-vous séduire par ces deux univers, par ces grands vignerons :

  • Chapoutier : l’ermitage de l’Orée est un monocépage de vieilles marsannes. En 2013 la cuvée a été récompensée d’un 100/100 de Robert Parker. C’est un vin de gastronomie, de grande garde.
  • Delas Frères : la maison Delas offre de nombreuses cuvées issues des grands terroirs de la vallée du Rhône Nord notamment. La côte-rotie La Landonne est le fruit d’une sélection parcellaire du lieu-dit « La Landonne ». Cette cuvée, qui existe depuis 1997, n’est élaborée que dans les très grandes années.
  • Domaine Jasmin : autre grand nom de la Côte-Rôtie, le domaine Jasmin signe la cuvée Giroflarie, à déguster sur plusieurs décennies même si elle se montre particulièrement séduisante dans ses jeunes années.
  • Clos des Papes : domaine historique de l’appellation, il s’étend sur près de 24 parcelles au terroir si représentatif de Châteauneuf-du-Pape, les galets roulés. Comme à l’accoutumée dans cette AOC, la cuvée de châteauneuf rouge est un assemblage de nombreux cépages (majorité grenache, puis mourvèdre, syrah, counoise, muscardin et vaccarèse)
  • Domaine Charvin : puissant, complexe et élégant, le châteauneuf-du-pape du domaine Charvin est une référence absolue en termes d’élégance. Quatre cépages forment cet assemblage (majorité de grenache, de la syrah, du mourvèdre et du vaccarèse). Un vin difficile à trouver, ne tardez pas à saisir les flacons que vous verrez passer sous vos yeux…

Cinq grands champagnes

De grands champagnes, appelant de grands plats gastronomiques. A conserver quelques décennies en cave. On ne les présente plus, les grands amateurs les plébiscitent. Et certains étaient à l’honneur lors de la Belle dégustation iDealwine 2022.

Huit grands vins de la vallée de la Loire

Une sélection de grands blancs ligériens : chenin blanc et sauvignon blanc sont à l’honneur. Délicieux jeunes, ces vins méritent impérativement quelques années pour bénéficier pleinement de la patine du temps.

Notre sélection de vins blancs :

La Loire fait également honneur au cabernet franc. Notre sélection de vins rouges :

Ces propositions en appellent d’autres… Quels sont vos vins favoris, qui forment le socle de votre cave ? N’hésitez pas à nous en dresser la liste en commentaire de cet article. Cette sélection vous garantit une cave bien fournie et équilibrée, comportant des styles de vins variés, tous de haute qualité, iDealwine oblige…

Tous les grands vins de Bordeaux

Tous les grands vins de Bourgogne

Tous les grands vins de la Vallée du Rhône

Tous les grands vins de la Champagne

Tous les grands vins de la Vallée de la Loire

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire