Rapport d’enchères mars 2024 | Engouement pour les vins espagnols et italiens

Vega Sicilia encheres grands vins Espagne

Parmi les vignobles les plus dynamiques des enchères se trouvent certains vignobles étrangers comme l’Italie et l’Espagne, qui se sont une nouvelle fois illustrés dans les enchères de mars. Entre signatures iconiques historiques et domaines pépites plus récents, ces deux vignobles majeurs concentrent en effet de nombreux atouts pour les grands amateurs de vins.

Vega Sicilia et les grands noms d’Espagne, recherchés dans les vieux millésimes

Ce n’est pas une surprise : les vins de Vega Scilia, domaine historique et sans doute le plus emblématique d’Espagne, notamment pour sa grande cuvée, l’Unico, occupent toujours le haut du podium des vins espagnols. Les vieux millésimes étaient légion dans les enchères de mars, remontant aux années 1920, 1930, 1960, 1970, 1980 et 1990. Pour ce vin mythique, élevé durant presque 10 ans entre la cuve en bois et la bouteille, c’est le millésime 1970 qui a été le plus recherché, avec une adjudication à 901€ (+4%) ; juste derrière, le 1962 s’est vendu 876€ ; tandis que le 1960 a atteint 626€. La totalité des vins proposés aux enchères en mars – une trentaine de bouteilles – a trouvé preneur.  On notera que si les prix ne s’inscrivent pas dans une spirale haussière, les vins sont acquis par une clientèle variée, et mondiale, réunissant des amateurs européens, asiatiques et américains.

Dans la même lignée, l’autre domaine historique et emblématique d’Espagne, Vina Tondonia de R. Lopez de Heredia est toujours activement recherché dans les enchères. Ce domaine, créé en 1870, est prisé des amateurs tant pour ses blancs que pour ses rouges ; à l’instar de la Vega Sicilia, il a la particularité de pratiquer de très longs élevages – allant parfois jusqu’à une dizaine d’années – et d’offrir des vins au potentiel de garde immense. Le Reserva rouge s’est adjugé 401€ dans le millésime 1954 (+125%). Le blanc a quant à lui atteint le prix de 275€ (stable) dans le millésime 1934

Comando G, symbole du renouveau de la viticulture espagnole

Cela fait déjà deux-trois ans que le domaine Comando G, situé près de Madrid attire l’attention des amateurs dans les enchères. Ce domaine biodynamique et nature qui met particulièrement à l’honneur le grenache cultivé en altitude, est l’un des nombreux représentants de la nouvelle vague de viticulteurs espagnols qui rendent ce vignoble particulièrement dynamique et passionnant ; les vins de ce domaine étaient également bien représentés dans les enchères de mars. La cuvée Vinos de Madrid DO Comando G DO Tumba del Rey Moro 2018, issue de vieilles vignes de grenache, a été adjugée 288€. Le Tamboril Sierra de Gredos 2019 s’est vendue 263€, tandis que la cuvée Las Umbrias 2018, une petite parcelle de grenache située à 1 000m d’altitude, a atteint le prix de 213€.

Les signatures italiennes toujours au sommet

Vous le savez sans doute, l’Italie est le premier pays étranger représenté dans les enchères iDealwine, et progresse d’année en année. Près de 7 700 flacons (de format éq. 75cl) ont été adjugés en 2023, soit une progression de 37,5% des volumes vendus l’an dernier. Et la tendance se poursuit. Dans les enchères du mois de mars, de nombreux domaines se sont illustrés. C’est par exemple le cas d’un brunello di Montalcino DOCG Riserva Soldera Case Basse Gianfranco Soldera 2001 s’est vendu 1 189€ (+73%). De vieux langhe d’Angelo Gaja ont également fait des heureux, comme le langhe Sori Tildin1996, qui a atteint 438€. Un barolo DOCG Brunate 2014 de Giuseppe Rinaldi s’est quant à lui envolé à 408€ (+17%). Vous connaissez l’adage de Félicien Marceau ? « Un homme qui n’aime pas l’Italie est toujours plus ou moins un barbare. ». Les amateurs qui ont concentré leurs achats sur les vins transalpins le mois dernier sont décidément de grande culture.

Voir tous les rapports d’enchères

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire