Rémy Martin, de l’astrophysique au cognac - Routes des vins

Rémy Martin, de l’astrophysique au cognac

La maison au Centaure s’offre l’astrophysicien Christophe Galfard pour l’écriture d’un nouveau parcours de visite nommé L’Exception d’un Terroir. Il faudra réserver…

Christophe Galfard est l’œil du maître en apportant à la maison Rémy Martin un regard pédagogique sur la préservation des terroirs. Accompagné du maître de chai Baptiste Loiseau, du chef des cuisines Romuald Feger, de la responsable de l’analyse sensorielle Delphine Calmettes et enfin de Jean-Charles Mathurin, responsable quant à lui des analyses et de la Recherche & Développement, l’astrophysicien a conçu un circuit de visite de 2h30 pour mieux comprendre la Grande Champagne, le premier cru du cognac. « Christophe nous apporte un regard empreint d’humanisme, de rêve et d’optimisme, qui a pour vocation d’éduquer, d’inspirer et de décupler la portée de nos engagements sur le terrain. Qui de mieux qu’un parcours de visite pour proposer cette lecture éclairée de nos terroirs et de nos cognacs au plus grand nombre », se félicite Jean-Philippe Hecquet, directeur général de la maison Rémy Martin, ajoutant : « Avec son altitude de discours, il se fait le porte-voix universel de nos engagements. Cette collaboration montre notre intérêt profond et sincère pour notre terroir d’exception et sa préservation. Une approche qui parle de nous différemment et qui nous aide à sensibiliser nos partenaires viticulteurs, nos fournisseurs, nos collaborateurs, et nos clients ».

Le circuit L’Exception d’un Terroir est proposé à la réservation autour de trois dates à 16 heures : les mardi 26 juillet, mercredi 24 août et mardi 6 septembre. Elle s’opère à pied ainsi qu’en vélo électrique. Le tarif est de 150 euros, la visite s’achève naturellement par la dégustation de la dernière création Rémy Martin, L’Étape. « L’idée du parcours est d’éveiller la curiosité pour la matière et le vivant qui nous entourent, de faire réaliser que nous appartenons à une histoire cosmique, souligne Christophe Galfard. Il y a cette dimension oubliée du terroir, cette idée que la terre de Grande Champagne et son raisin sont les héritiers de millions d’années de transformations, que c’est notre étoile, le Soleil, qui aujourd’hui les aide à se nourrir, à se gorger d’arômes, à devenir exceptionnels. C’est une belle histoire à entendre, à goûter, à déguster… ».

Cet article Rémy Martin, de l’astrophysique au cognac est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire