Retour sur notre rencontre avec le Cercle du Goût

Lionel Cuenca, Directeur Général Délégué, et Sébastien Doat, Chargé de Communication et Evènementiel, ont représenté iDealwine lors d’une conférence-dégustation organisée par Stanislas Larget-Piet, fondateur de l’association étudiante Le Cercle du Goût. La soirée avait lieu au sein de la Albert School, une nouvelle école qui, depuis septembre 2022, ambitionne de proposer une formation d’excellence combinant business et data. Les locaux de cette université flambant neuve ont été aménagés dans l’ancien magasin des faïenceries de Choisy-le-Roi, rue du Paradis, en plein cœur du 10ème arrondissement. Un cadre d’exception, donc qui a permis un échange passionnant avec une trentaine d’étudiants.

L’aventure iDealwine

En connaisseur incontestable, Lionel Cuenca est revenu sur la formidable aventure entrepreneuriale d’iDealwine, PME fondée en 2000 avec Angélique de Lencquesaing et Cyrille Jomand. Et ce, en évoquant les fondements de l’entreprise et son contexte, les obstacles traversés ainsi que les nombreuses transformations traversées lors des 23 dernières années. Une conversation riche qui a été suivie d’une dégustation de trois vins présentés par Sébastien Doat.

En premier lieu un magnifique champagne de la maison Franck Pascal, la cuvée Fluence 2017. Un champagne bio et biodynamique composé d’une dominante de pinot meunier et partiellement élevé en fûts de chêne. Ce brut nature à la fois vineux et très énergique a séduit l’auditoire. En effet son harmonie et son équilibre en font un rapport prix/plaisir remarquable. L’occasion de rendre hommage au travail de nos quatre acheteurs qui sillonnent le vignoble toute l’année pour dénicher et vous faire découvrir les plus belles pépites du vignoble.

S’en est suivi un grand classique de la cave en ligne d’iDealwine, un rully 1er cru Les Margotés 2017 du domaine de Villaine. Un chardonnay très aboutit, reflétant à merveille le potentiel des grands terroirs de l’appellation, qui peuvent parfois rivaliser avec les illustres climats de la côte de Beaune… tout en restant bien plus accessibles.

Enfin, un dernier vin a été servi à l’aveugle. Un nectar qui a dérouté l’assemblée par sa fringante jeunesse malgré ses plus de trente ans de bouteille. La quintessence du grand bordeaux à pleine maturité, mêlant des arômes exquis de fruits mûrs, des notes de végétal noble et des arômes de cuir et de tabac. Ajoutez à cela, des tanins fondus d’un soyeux remarquable. Si la majorité des étudiants – dont certains très fins dégustateurs, membres d’associations œnologiques de grandes écoles – sont partis à Bordeaux, ils ont pour la majorité d’entre eux pensé ce château-la-lagune 1989 vingt ans plus jeune.

Un grand merci à Stanislas Larget-Piet pour l’invitation et aux étudiants présents à cette conférence/dégustation pour la richesse des échanges qui se sont tenus.

Voir les grands bordeaux à maturité

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire