Saint-Émilion : Château La Gaffelière se retire du classement - Routes des vins

Saint-Émilion : Château La Gaffelière se retire du classement

Nouveau rebondissement dans le classement 2022 des grands crus de Saint-Émilion, qui doit être dévoilé en septembre : le château La Gaffelière, Premier Grand Cru Classé, annonce son retrait du processus par la voix de son propriétaire, Alexandre de Malet Roquefort.

Il semble écrit que, jusqu’au bout, le classement de Saint-Émilion sera soumis à d’inlassables rebondissements. Après les retraits de Cheval Blanc et Ausone, puis d’Angelus, laissant le seul Château Pavie dans le club des Premiers Grands Crus Classés ‘A’, un autre Premier Grand Cru Classé (faisant partie du groupe que l’on désigne de façon non officielle comme les ‘B’, et dont certains lorgnent désormais légitimement vers la marche du dessus) annonce son retrait du processus de classement, qui doit rendre son verdict avant les vendanges – selon la règle de renouvellement décennal qui est normalement en vigueur. C’est le château La Gaffelière qui se retire de la course, par la voix d’Alexandre de Malet Roquefort, qui préside aux destinées de cette propriété figurant dans sa famille depuis plus de 300 ans et neuf générations.

Alexandre de Malet Roquefort met en cause les critères d’évaluation du classement 2022, tant sur l’approche terroir que dans la dégustation des millésimes, indiquant dans un communiqué ne plus reconnaître « ses valeurs dans les crite?res d’e?valuation des grands terroirs et des grands vins de Saint-Émilion e?tablis par la Commission du Classement. Un premier rapport remet en question le niveau qualitatif d’un terroir ple?biscite? et distingue? par les instances viticoles de l’AOC depuis plus de 65 ans. Le syste?me de notation mis en place pour la de?gustation vient, quant a? lui contredire toutes les notes obtenues par le Cha?teau La Gaffelie?re depuis plusieurs anne?es par les plus grands professionnels du vin. » Situé en grande partie sur le plateau calcaire et les coteaux de Saint-Émilion, le château La Gaffelière est reconnu Premier Grand Cru Classé depuis l’origine du classement de Saint-Emilion, en 1959.

« 1600 ans d’histoire ignorés »

Contacté par « Terre de Vins », Alexandre de Malet Roquefort détaille cette décision : « sincèrement, nous ne voulions pas quitter ce classement auquel nous étions historiquement attachés – n’oublions pas que mon père a contribué à sa naissance il y a plus de 65 ans. Mais là, nous sommes attaqués. Il y a eu dans l’évaluation de notre dossier, une remise en cause explicite de la qualité de notre terroir, qui pourtant n’a pas changé depuis des milliers d’années et dont la configuration est pratiquement la même, à 60 ares près dédiés à la production de vin blanc, qu’en 2012 pour le dernier classement ! Quant à la dégustation, elle est pleine d’aberrations ! On a été jugé par des amateurs recrutés de façon illisible, qui ont mieux noté un millésime comme 2013 que 2018 ou 2019. C’en est trop. »

La décision de se retirer du classement a été prise en famille : « j’ai bien sûr consulté mes frères et sœurs et nous sommes tombés d’accord sur le fait de ne pas batailler avec des gens qui ignorent 1600 ans d’histoire. Le terroir de La Gaffelière est connu et reconnu depuis l’époque gallo-romaine ! De toute façon, depuis le retrait de nos deux ‘phares’ que sont Ausone et Cheval Blanc du classement, nous étions déjà orphelins. Là, cela a été le coup de trop. » Soulignant que les premiers retours des équipes en charge du classement sont « totalement à contre-courant de la dynamique suivie par La Gaffelière depuis quelques années et des notes attribuées à nos vins », Alexandre de Malet Roquefort se déclare « persuadé qu’avec ou sans classement, La Gaffelière s’en sortira très bien et continuera d’écrire son histoire. » La suite au prochain épisode ?

Cet article Saint-Émilion : Château La Gaffelière se retire du classement est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire