Saint-Émilion : du sang neuf au classement - Routes des vins

Saint-Émilion : du sang neuf au classement

Avec seize nouveaux Grands Crus Classés (dont un revenant), le classement 2022 des crus de Saint-Émilion s’offre une bonne injection de sang neuf. Qui témoigne de l’émulation qui parcourt toute l’appellation.

Il sont seize, seize nouveaux Grands Crus Classés sur les 71 qui ont été salués* par le classement 2022 de Saint-Émilion, dévoilé ce jour. C’est donc une sacrée dose de sang neuf qui vient irriguer cette septième édition. Parmi les impétrants, on distingue tout d’abord un revenant : le château Corbin-Michotte, qui avait été déclassé en 2012 et dont les propriétaires, la famille Boidron, faisaient partie du trio qui avaient contesté le verdict de la dernière édition. Sans rancune, donc, et retour à l’envoyeur, au côté de 15 autres propriétés qui intègrent le classement pour la première fois. Si l’on discerne quelques surprises parmi les nouveaux arrivants, la plupart étaient attendus à ce niveau. On souhaite donc la bienvenue aux châteaux Badette, Boutisse, Croix de Labrie, La Confession, La Croizille, Lassègue, Mangot, Montlabert, Montlisse, Rol Valentin, Tour Baladoz, Tour Saint-Christophe, Clos Badon Thunevin, Clos Dubreuil et Clos Saint-Julien dans la famille des Grands Crus Classés.

Le château Mangot de la famille Todeschini faisait partie des grands favoris pour rejoindre le classement, et le pronostic s’est confirmé : « cela faisait 18 mois que l’on était à fond sur ce dossier et c’est la concrétisation de très longues années de travail« , explique Karl Todeschini, qui avec son frère Yann (voir photo ci-dessus) a repris les rênes des propriétés familiales. « Nous étions confiants sur le résultat mais ça fait bizarre tout de même de voir arriver la bonne nouvelle. C’est une forme de soulagement. On l’a appris pendant notre déjeuner de vendanges et on a pu l’annoncer à toute l’équipe. La famille est très heureuse, à commencer par nos parents bien entendu, et j’ai tout de suite eu une pensée pour notre grand-père par qui tout a commencé. On va aller annoncer la nouvelle à notre grand-mère… Quand on y pense, c’est il y a trente ans exactement, en 1992 que mon père a fait sa première mise en bouteille. Nous sommes très fiers d’être ici à Saint-Émilion, sur une appellation et dans un classement qui promeut le travail. On va lui rendre hommage en nous efforçant de produire des vins encore meilleurs !« 

Joli coup pour Jean-Luc Thunevin, qui après avoir directement placé Valandraud parmi les Premiers Grands Crus Classés il y a dix ans, voit son Clos Badon rejoindre les Grands Crus Classés. Et coup double pour les vignobles De Mour (famille De Schepper), qui placent deux propriétés dans le classement : Château La Croizille et Château Tour Baladoz. « C’est vraiment une belle journée, pour toute la famille et pour toute l’équipe », s’enthousiasme Hélène De Schepper, responsable de la communication. « Nous sommes fiers de rejoindre ce classement, avec toute une nouvelle promotion qui vient enrichir le beau groupe déjà existant de Grands Crus Classés, cela témoigne bien du dynamisme de l’appellation« .

Belle performance aussi pour les Vignobles K qui, tout en confirmant la place de Bellefont-Belcier parmi les Grands Crus Classés, voit Tour Saint-Christophe rejoindre également le collectif. « Nous sommes ravis« , déclare le Directeur général Jean-Christophe Meyrou. « Nous n’avons pas vu la note finale pour Bellefont-Belcier mais nous pensons avoir fait une très belle performance. En toute transparence, nous visions une reconnaissance en Premier Grand Cru Classé pour ce cru : cela ne s’est pas fait, peut-être dans dix ans ? Pour Tour Saint-Christophe, c’est une victoire que l’on est allée chercher, car nous avions rencontré quelques obstacles dans notre candidature. Toutes les équipes sont heureuses et fières, c’est une belle reconnaissance pour cette propriété qui produit dans les 100 000 bouteilles et vend 70% de sa production en primeurs. Plus largement, c’est un bel accomplissement pour tout ce qu’a entrepris Peter Kwok, au mépris de ceux qui pouvaient faire preuve de médisance sur un investisseur chinois. La volonté de Peter a toujours été de baisser la tête, de bosser, de faire preuve d’humilité et de chercher l’excellence. Tout cela finit par payer. Je souligne que le classement de Saint-Émilion est le seul qui se remet en question tous les 10 ans, on en pense ce que l’on veut, mais ça nous met tous la pression pour toujours faire mieux.« 

Ci-dessus : Pierre, Camille et Axelle Courdurié, Château Croix de Labrie.

Même avis du côté d’Axelle et Pierre Courdurié (photo ci-dessus), du château Croix de Labrie : « tout le monde critique le classement, mais il prouve la belle émulation collective qu’il y a à Saint-Émilion. Nous concernant, nous sommes très, très heureux. C’est une belle récompense, la reconnaissance de tout le travail que l’on fait, sur la qualité de nos vins comme sur le plan environnemental. Nous sommes une petite propriété, nous sommes arrivés il y a seulement dix ans, et nous mesurons le chemin parcouru en si peu de temps, grâce au travail mais aussi à la confiance que les amateurs ont mis en nous. On est sur un petit nuage, mais on va garder les pieds sur terre, ne serait-ce que parce que l’on va très vite commencer à vendanger. Et surtout, on ne veut pas s’arrêter là, on veut continuer de progresser. »

Dans un communiqué, Benoît Trocard, président de Clos Dubreuil, a déclaré : « Voila? 400 ans que ma famille fait du vin sur la rive droite de Bordeaux. Passionne? par Saint-Émilion depuis ma petite enfance, je suis tombe? amoureux du Clos Dubreuil et de ses sols argilo-calcaires. En 20 ans je me suis donne? pour objectif de ne rien la?cher, de toujours investir, respecter les sols et de faire le plus grand vin possible. 20 anne?es que ma famille, mon e?quipe, mon associe? et mes clients m’aident a? re?aliser mes re?ves et mes ambitions. Aussi je suis e?mu, fier et heureux de partager avec vous l’e?le?vation de Clos Dubreuil au rang de Grand Cru Classe? de Saint-Émilion« .

Enfin, Alexandra et Nicolas Robin, propriétaires du château Rol Valentin, ont publié sur leur page Facebook : « Ce classement récompense l’excellence de notre terroir, la constance et la qualité de nos vins grâce à la régularité du travail accompli depuis plus de 13 ans par Alexandra et Nicolas Robin. Nous sommes fiers de cette reconnaissance et remercions tout particulièrement nos équipes des Vignobles Robin, nos fidèles clients, puis notre prédécesseur. Les nouvelles installations techniques du Château Rol Valentin qui ont vu le jour en 2020, vont nous aider à aller chercher toujours plus de précision pour continuer d’élaborer des grands vins avec toujours plus d’exigence dans notre quête d’excellence« .

*71 Grands Crus Classés et 14 Premiers Grands Crus Classés, dont 2 Premiers Grands Crus Classés ‘A’. Tout le détail ici.

Cet article Saint-Émilion : du sang neuf au classement est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire