Saint-Véran, nouvel opus des Fondus du Vin

Après avoir parcouru les plus grands vignobles français, les éditions Bamboo poursuivent ce mois de novembre leur série Les Fondus du Vin, en zoomant cette fois sur une seule appellation : Saint-Véran, village dédié au chardonnay au sud de la Bourgogne. Drôle et pédagogique à la fois.

Pourquoi ne faut-il pas confondre Saint-Véran et Saint-Vérand ? Comment cette appellation peut-elle produire des blancs aux caractères très différents à seulement quelques kilomètres d’écart ? Quels accords privilégier avec ces chardonnays complexes? Autant de questions traitées avec humour dans la bande-dessinéeSaint-Véran, qui sort ce mois-ci en librairies.  Le dernier né de la série les Fondus du Vin, des éditions Bamboo.

L’humoriste lyonnais Sellig comme protagoniste

Dans ces 40 pages à la fois drôles et pédagogiques, le lecteur suit les pérégrinations d’une bande de copains néophytes, de village en village et de vigneron en vigneron, au cœur l’appellation. Parmi eux, Sellig. L’humoriste lyonnais, partenaire du syndicat des vignerons de Saint-Véran dans la vraie vie, a ici scénarisé son propre rôle d’amateur de vin. Les autres personnages, ses compères Thierry, Thomas et Piang, n’hésitent pas à tomber dans les clichés, créant une succession de gags et permettant quelques remises au point.  Si l’ouvrage se lit facilement, il ose aussi s’attaquer aux complexités – on pense notamment à la géologie – d’un vignoble certes monocépage, mais aux expressions incroyablement variées.

Richez, Sellig et Saive, « Les fondus du vin : Saint-Véran », éditions Bamboo 11, 90 €.

Cet article Saint-Véran, nouvel opus des Fondus du Vin est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire