Telmont lance sa nouvelle cuvée engagée

La Maison champenoise, qui a initié un vaste programme visant à terme la neutralité carbone voire un impact carbone positif, vient de présenter le nouvel opus de sa cuvée « Réserve de la Terre » qui a vocation à prendre une place croissante dans la gamme. 

Auguste Maison fondée en 1912, Telmont est désormais chapeautée par le groupe Rémy Cointreau depuis que ce dernier a acquis une participation majoritaire. L’objectif immédiatement fixé dans le cadre du programme « Au nom de la Terre » a été celui de réduire a maxima l’empreinte environnementale des vins produits pour devenir « climate positive » dès 2030 et « net positive » dès 2050. « Un long parcours qui passe la mise en œuvre d’actions visant notamment à passer l’intégralité des 25 hectares en propriété ainsi que les 75 hectares de nos apporteurs de raisin en bio progressivement » confie Ludovic du Plessis, Président de la Maison. « A ce jour, 50 hectares sur les 100 ont été convertis (20 supplémentaire sont en conversion). Pour le reste, nous accompagnons nos partenaires avec, entre autres, des incitations financières. Ceux-ci seront tous en bio à horizon 2031 ». Un élan notable dans une région où, en 2022 d’après l’Agence bio, seuls 1077 hectares étaient bio et 1397 hectares étaient en conversion. Un total de 2374 ha engagés dans la voie du bio pour un vignoble de 34 000 hectares, soit environ 7% des surfaces seulement. La cuvée « Réserve de la Terre » est donc emblématique de ce mouvement de la Maison vers le bio. Lancée de manière confidentielle en 2021 (seulement 6000 bouteilles), elle s’installe désormais comme une référence. Les 64 800 bouteilles produites sont labellisées bio et représentent 16% des volumes produites sur toute la gamme (400 000 bouteilles annuellement). « A mesure que les surfaces en bio vont se renforcer, cette cuvée va prendre voir ses volumes croître au détriment d’autres références » ajoute Ludovic. On pense évidemment à la cuvée Réserve brut. 

Un vin délicat
Au-delà du bio, de nombreuses autres actions ont été menées dans un même esprit de responsabilité environnementale. Abandon des coffrets, abandon du verre blanc à base de verre non recyclé pour les futures cuvées de rosé au profit du verre teinté (composé pour sa part de 87% de verre recyclé), embouteillage des vins dans des bouteilles aux teintes aléatoires habituellement rejetées dans le processus de production (c’est le projet « 193 000 shades of green » lancé par Telmont en février dernier), utilisation d’une bouteille progressivement allégée (de 900g à 835g puis nouveau projet récent ayant conduit à valider une bouteille de 800g), élément central dans la diminution de l’empreinte carbone (la bouteille en représentant 40% du total). La cuvée Réserve de la terre (75€) actuellement sur le marché est un assemblage à dominance de meunier (44%) complété de chardonnay (34%) et de pinot noir (22%) en provenance majoritairement de Damery (45%) fief de la Maison. Les autres approvisionnements sont issus par ordre décroissant d’importance de Cuchery, Mareuil-sur-Ay, Boursault et Avenay. Vieilli en cave 3 ans et faiblement dosé (2,5g/litre), le vin déploie un nez délicat, articulé autour de notes finement exotiques, citronnées et de fleurs blanches. La bouche est d’une belle maturité (2020 représente 70% de la cuvée, 2019 et 2018 la complétant à parts égales) et reste d’une matière ciselée et aérienne. On ne joue pas ici sur la concentration. L’acidité bien intégrée donne de la fraîcheur à un ensemble sapide marqué par une fine amertume longiligne. 

Cet article Telmont lance sa nouvelle cuvée engagée est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire