Tour de France 2023, dernières étapes dans les vignes

Pendant les 4 dernières étapes du Tour de France cycliste, les coureurs ne seront guère distraits par les vignobles au bord de la route, mais les suiveurs profiteront d’étapes gourmandes en Savoie. Ensuite ils n’auront qu’un petit pas de côté à faire pour découvrir les vignobles tout proches de Savoie, du Jura, d’Alsace et même d’Ile de France.

La 18è étape du Tour de France s’élancera de Moutiers, au cœur de la Savoie en direction de Bourg-en-Bresse (Ain) pour une étape relativement plate, passant du pied des montagnes et des vignes à la plaine pour une longue course de 184,9 km. Le village du Tour de France à Moutiers le 20 juillet mettra en avant et en dégustation deux savoyards situés tout à côté, à Porte-de-Savoie, qui méritent d’être découverts. Le domaine des Granges Longes et le domaine des Anges feront goûter surtout leurs blancs de jacquère ou d’altesse, les cépages spécifiques de la Savoie. Le même jour toujours à Moutiers mais sur la partie Marché Gourmand, le comité Vins de la région Auvergne-Rhône-Alpes fera déguster les vins de l’ensemble de sa vaste région. On y trouvera donc aussi les vins du Bugey, pays d’arrivée du jour à Bourg-en-Bresse.

Des villages de Savoie vers la Bresse
Pour les amateurs de vin, les premiers moments de la Course dans le parc naturel régional du massif des Bauges seront un régal visuel et une rare occasion de voir les pentes couvertes de vignes, orientées vers le sud de la Combe de Savoie. Au 50è kilomètre, on verra le vignoble de Chignin, un des terroirs les plus prisés de la Savoie grâce à ses Chignin-Bergeron, des blancs parfumés de longue garde. Et pour célébrer l’arrivée de Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar, Adam Yates, Carlos Rodriguez Cano et de tous les autres, dont le Français David Gaudu, actuellement au 10è rang, les bulles de Cerdon s’imposent à Bourg-en-Bresse. Le demi-sec rosé, très parfumé, élaboré en méthode ancestrale (prise de mousse en bouteille) à partir de gamay avec une pointe de poulsard au domaine Boccard (9 €) est parfait en milieu d’après-midi.

Du Jura à l’Alsace
Vendredi 21 juillet, une longue étape accidentée de 173 km fera honneur au Jura. Depuis Moirans-en-Montagne elle traversera des paysages magnifiques et serpentera entre les nombreux lacs, sans chercher à s’aventurer sur les sommets du département, puisque la montagne est au rendez-vous du lendemain. La course traversera Arbois, la ville de Louis Pasteur déjà célébrée l’année dernière, pour finir à Poligny. La variété des vins de Franche-Comté sera au rendez-vous avec les vins typés issus de savagnin en blanc, de poulsard ou trousseau pour les rouges. On prendra des forces avec un fromage de comté et un rare verre de vin jaune avant la redoutable 20è étape : seulement 133,5 km, mais de la montagne alsacienne qui cumule 3 600 m d’escalade. Christian Prudhomme, le directeur du Tour le dit : « Si le match pour le Maillot Jaune est encore ouvert, tout est possible : après le Ballon d’Alsace, il y aura des options pour lancer des assauts au col de la Croix des Moinats, un peu plus loin au col de Grosse Pierre puis à la Schlucht avant d’attaquer le Petit Ballon et le Platzerwasel… Terrain miné ». A défaut de voir le vignoble alsacien, qui commence à quelques kilomètres à l’est du parcours, on fera honneur aux sportifs en dégustant une vendange tardive à la couleur intense et aux parfums envoutants de confits, un moelleux parfaitement équilibré, la cuvée Christine 2018 du domaine Schlumberger en gewurztraminer (43,40 €). Le domaine se trouve à Guebwiller, en aval dans la vallée de la Lauch qui mène à l’arrivée du Tour au Markstein.

Aux portes de Paris
Le dernier jour, dimanche 23 juillet, avant de terminer la course au Champs-Elysées, les coureurs du Tour de France ne traverseront pas de vignoble. Pourtant lorsqu’ils passeront par la ville de Plaisir, entre Elancourt et Les Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines, au tout début de l’étape, ils seront à moins de huit kilomètres d’un nouveau vignoble.  Le domaine La Bouche du Roi, puisqu’il se nomme ainsi en référence au service des vins au château de Versailles tout proche, a planté 26 hectares de vignes d’un seul tenant à partir de 2015. Ses premiers vins sont sortis en 2021. Gageons qu’une prochaine édition de la Grande Boucle passera le long de ses jeunes plants de chenin blanc, pinots noirs et autres cépages français.

Cet article Tour de France 2023, dernières étapes dans les vignes est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire