Tout savoir des Champenoises Nathalie Doucet et Angéline Templier

Toutes les deux ont intégré l’association La Transmission, Femmes en Champagne qui tient ce jeudi 7 décembre chez Baccarat à Paris un atelier sur l’influence du verre sur la dégustation. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur deux femmes dirigeantes aux parcours très différents.

Nathalie Doucet est docteur
Pas en médecine, mais en marketing. En effet, la présidente de la maison de champagne Besserat de Bellefon a passé une thèse à la fin des années 1980 lorsqu’elle se trouvait au champagne Nicolas-Feuillatte. Son sujet ? « Comment faire d’une marque de coopérative une grande marque. À l’époque, nous allions lancer Palmes d’or. » Parmi ses superviseurs de thèse comptaient Jacques Diebolt, du champagne Diebolt-Vallois, grand spécialiste du blanc de blancs et Roger Duval, ancien président du syndicat de négociants. « Ils m’ont beaucoup ouvert l’esprit sur les problématiques champenoises. » De sa soutenance, passée alors qu’elle est enceinte de sept mois, elle se rappelle en souriant cette phrase du jury : « Le diplôme est valable pour la maman ; pas pour l’enfant. »

Angéline Templier, 3ème génération de femme à la tête du domaine familial
Le domaine J. Lassalle a été fondé par Jules, grand-père d’Angéline Templier, en 1942. À son décès quarante ans plus tard, sa fille Chantal reprend la structure « comme elle peut », en lien avec sa mère Olga, décédée il y a six mois. « À l’époque, l’ouverture d’esprit n’était pas celle d’aujourd’hui. C’était rude et difficile, mais elle était déjà une battante, très volontaire. » La force du domaine est de cumuler les générations, féminines en particulier. Aujourd’hui, Angéline Templier semble déceler, « d’un œil attendri », des qualités chez sa fille adolescente Grâce. « J’ai espoir qu’elle poursuive l’histoire, mais je ne lui impose aucune pression. »

Nathalie Doucet est la seule de l’association à n’être pas propriétaire viticole
« Je me suis demandé un moment si j’étais légitime à entrer dans cette association puisque je suis la seule à n’être propriétaire ni de terre ni d’un domaine », réagit la présidente du champagne Besserat de Bellefon. En effet, née à Reims, Nathalie Doucet est issue d’une famille menée par un père pilote de l’armée de l’air. Après quelques années passées chez Feuillatte, la Champenoise s’oriente vers les entreprises connexes et la sidérurgie : Exel industrie, spécialisé dans le matériel agricole, puis Loppin et Jean. C’est la rencontre avec Béatrice Cointreau qui déterminera ses 18 futures années au sein du champagne Gosset, avant d’entrer, en 2020 dans le groupe Lanson-BCC.   

Angéline Templier a travaillé chez Yves Saint-Laurent
Avant de revenir en terres champenoises, Angéline Templier occupait à Paris un poste en communication interne au sein de la prestigieuse maison de couture et de prêt-à-porter Yves Saint-Laurent. « J’ai quitté cette vie passionnante en 2002. Je ne trouvais pas d’équivalent en Champagne, donc j’ai occupé des fonctions commerciales dans la distribution de boissons et en centrale d’achat. Ce qui a été très formateur dans mes relations commerciales au domaine. » Revenue depuis « 18 vendanges », elle développe notamment le marché américain, le premier, où la maison exporte depuis 1973, et vient d’ouvrir celui de la Chine et du Mexique.

Le verre « Impitoyable » ne quitte jamais Nathalie Doucet
Voilà une anecdote que livrera sûrement la présidente champenoise lors de l’atelier de ce jeudi soir. « J’emmène toujours le verre « l’impitoyable » en dégustation. C’est ma référence. J’aime le confronter aux autres verres lorsque je déguste les vins. Pour moi, le verre idéal pour un champagne doit être évasé pour favoriser la concentration des arômes et présenter un buvant resserré, très fin si possible. » Sans oublier une notion de partage, de convivialité que cet atelier chez Baccarat devrait largement favoriser.

Jeudi 7 décembre, à la Maison Baccarat à Paris, dirigée par Margareth Henriquez. De 18h30 à 21h pour une dégustation en accès libre de champagnes (les ateliers sont complets). Inscription obligatoire.

Qui fait partie de La Transmission ?
Fondé en 2016, l’association compte 11 femmes dirigeantes de Champagne : Vitalie Taittinger (champagne Taittinger), Evelyne Boizel (champagne Boizel), Delphine Cazals (champagne Claude Cazals), Charline Drappier (champagne Drappier), Chantal Gonet (champagne Philippe Gonet), Alice Paillard (champagne Bruno Paillard), Mélanie Tarlant (champagne Tarlant) ainsi que Nathalie Doucet et Angéline Templier.

Cet article Tout savoir des Champenoises Nathalie Doucet et Angéline Templier est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire