Un cognac à l’heure du canelé - Routes des vins

Un cognac à l’heure du canelé

La success story du cognac aidant, l’eau-de-vie charentaise se décline sous toutes ses formes et sous tous ses parfums. La maison Le Girond, basée à Saint-Sauvant en Charente- Maritime, la conjugue au canelé pour une boisson nommée Quatre Heures.

De nombreuses légendes circulent sur l’origine du canelé – ou cannelé -, cette petite pâtisserie dorée aux formes arrondies. En revanche, sa composition s’explique par l’utilisation du blanc d’œuf par les châteaux bordelais pour coller les vins, c’est-à-dire colmater les matières solides au début de l’élevage. Les milliers de jaunes d’œuf restant ont donc accouché de la recette d’une pâtisserie. Le sucre, la vanille et la touche de rhum viendraient du lien de la ville de Bordeaux avec les Antilles via le tristement lucratif commerce triangulaire. Dans tous les cas le canelé est né et le petit expresso servi à Bordeaux est souvent accompagné de cette douceur.

Un autre compagnon du café étant le cognac, il ne restait qu’à provoquer la rencontre entre l’eau-de-vie charentaise et la pâtisserie. C’est fait par l’initiative de la maison Le Girond en partenariat avec les cognacs bios de la Distillerie du Peyrat. « Une alliance subtile et harmonieuse qui réinterprète deux savoir-faire séculaires, perpétués avec authenticité et amour », plaident les tenants des deux maisons partenaires. Il y a donc de l’amour dedans mais de manière plus technique un cognac bio de deux ans d’âge (59%) mêlé à un macérat de canelé bio (37%) avec une infusion de vanille (3%) et du rhum (1%).

Titrant à 42% d’alcool, Quatre Heures entend de par son nom s’inviter au tea break comme à l’apéritif, au cocktail, au digestif ou en lieu et place du café gourmand.

Quatre Heures : 39€ les 50 cl.

Cet article Un cognac à l’heure du canelé est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire