Une présidence à deux têtes pour l’Interprofession du Val de Loire

L’Assemblée Générale d’InterLoire, qui s’est tenue le 12 décembre 2023 a choisi d’élire deux personnes en remplacement de Lionel Gosseaume, dont le mandat de 3 ans se terminait. L’élection a désigné Camille Masson comme président et Joël Forgeau comme président délégué. 

C’est une première pour InterLoire d’élire deux présidents, mais on comprend la logique plus rationnelle que l’alternance traditionnelle entre la représentation du négoce et celle de la propriété pour un vignoble réparti sur 14 départements de la Vendée au Puy-de-Dôme. Le président délégué, que l’on connait depuis longtemps pour son action au sein de Vin & Société est vigneron à Mouzillon, au cœur du Muscadet Sèvre & Maine depuis 1998. Camille Masson est élu président en tant que président de l’UMVL l’Union des maisons du Val de Loire. Agé de 35 ans, il est arrivé à ce poste en novembre 2022, après en avoir assuré la direction juridique pendant 7 ans. 

Camille Masson et Joël Forgeau ont exprimé la volonté de l’équipe de continuer les projets lancés sous la houlette de Lionel Gosseaume, vigneron de Touraine à Choussy (Loir & Cher).  Ils ont souligné que les défis économiques et climatiques ne doivent pas être perçus comme des obstacles insurmontables, mais plutôt comme des opportunités de se réinventer et de se positionner de manière plus visible aux yeux des consommateurs. L’objectif est de gagner en parts de marché, particulièrement à l’export, et d’accroître la montée en gamme sur l’ensemble des marchés. 

Pour la gouvernance partagée
« Le partage de la gouvernance avec une présidence déléguée est un très bon signal envoyé par les deux familles, et un grand signe de maturité de la Loire. Production et Négoce sont prêts à relever main dans la main les défis de la filière en renforçant l’action de l’interprofession sur les plans économiques, techniques et de la communication” indique Joël Forgeau. « Dans la continuité de sa feuille de route, InterLoire a redéfini son projet politique et stratégique afin de répondre aux multiples enjeux connus actuellement par notre filière des Vins de Loire. Que ce soit la baisse de la consommation en France, les problématiques environnementales qui s’accélèrent, les attentes sociétales qui sont majeures, la nécessaire valorisation de nos vins pour la pérennité de notre filière ou encore et surtout l’adaptation de notre offre à la demande, nous devons être au service de tous nos opérateurs pour orienter et coordonner une réponse collective, précise et durable de notre vignoble » complète Camille Masson. 

Une nouvelle identité visuelle 
Après trois ans au service de l’interprofession, la présidence de Lionel Gosseaume se termine sur un bilan positif avec l’initiation du travail autour d’une nouvelle identité commune pour InterLoire, et le retour de l’AOP Bourgueil. “La nouvelle identité des Vins de Loire qui sera mise en place courant 2024, après plus de deux ans de réflexion, est une des étapes de cette réponse pour gagner en visibilité et parts de marché ! Le plan de filière adopté en 2019, et actualisé tous les ans, est aussi un axe fort. Enfin et dès janvier 2024, une rencontre avec l’ensemble des ODG (organismes de gestion des appellations) sera effectuée pour présenter en détail ce projet interprofessionnel qui a pu être réfléchi dès début 2023 » explique Camille Masson. 

Cet article Une présidence à deux têtes pour l’Interprofession du Val de Loire est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire