Une rentrée à Phélan Ségur aux airs de fête 

Les parfums de raisins frais commencent à s’inviter dans la campagne médocaine. Dans cette ambiance unique, le Château Phélan Ségur, fidèle à sa réputation, multiplie les actions. Comme nous l’explique Véronique Dausse qui préside aux destinées de ce cru stéphanois.

Dans quel état d’esprit êtes-vous à la veille des vendanges ?
À quelques jours des vendanges, le vignoble est sain, nous avons été moins touchés par le mildiou que le reste de Bordeaux. La vendange s’annonce plus généreuse que les deux derniers millésimes. À ce jour, pas de pression de botrytis. Depuis les fortes chaleurs de la semaine dernière, nous observons une nette progression de la maturité. Le vignoble est vert et « fonctionne bien ». Pour limiter l’évapotranspiration, nous avons travaillé les sols par des travaux superficiels. Nous faisons également des tontes rases dans les parcelles enherbées. Nous suivons la météo avec vigilance. Le seul risque est la grêle. Nous sommes sereins. Nous faisons un nouveau tour du vignoble demain matin avec notre consultant Julien Viaud – Labo Rolland. Nous ne pensons pas commencer les vendanges avant le milieu de la semaine prochaine, ce qui est une date habituelle pour nous.

Êtes-vous également au chai sur les starting-blocks ?
De fait. Parallèlement, nous mettons en œuvre la préparation de nos levures indigènes parcellaires du millésime. Nous récoltons les grappes de chaque parcelle qui serviront à les produire. Un laboratoire partenaire est en charge de les analyser et de les reproduire. C’est une méthode que nous appliquons depuis 2020. L’objectif étant d’exprimer au plus près le terroir et la personnalité du millésime. Le résultat sur les derniers millésimes est saisissant : éclat, pureté aromatique, relief et singularité. Tout est histoire d’identité. Nous œuvrons à rendre Phélan Ségur unique non seulement par son terroir mais également par la façon dont nous exprimons ce terroir. Il nous est donc apparu évident que vinifier nos raisins avec leurs propres levures devaient apporter un supplément d’âme à nos vins.

Qu’en est-il en terme d’événements ?
Nous venons de boucler notre 20ème participation au Marathon des Châteaux du Médoc. 8500 coureurs ont traversé le Parc. Nous avons servi nos vins en verres « en verre ». Une banda animait l’après-midi. Nous sommes une étape historique du parcours. Nous avons également reçu des marathoniens quelques jours avant pour des visites, dégustations, déjeuners et dîners. À la rentrée et jusqu’à la fin des vendanges, l’activité réceptive s’intensifie. Au Château Phélan Ségur, la gastronomie a toujours eu une place au premier rang. En effet, la propriété fut l’une des premières à accueillir un chef à demeure. Si la dégustation reste le temps fort, l’expérience est transcendée lors d’un repas servi dans les salons privés ou dans le parc du Château.

L’arrivée du nouveau propriétaire semble avoir accéléré encore davantage ce goût de la réception, avec désormais « Un Air de fête »…
Parmi les temps forts en effet de la propriété, depuis 3 ans, Philippe Van de Vyvere, propriétaire du Château Phélan Ségur, invite négociants, courtiers, fournisseurs, clients et amis de la propriété pour la traditionnelle soirée « Un Air de Fête ». Cette « pause festive » est un remerciement adressé à nos fidèles clients et partenaires pour leur soutien et engagement envers la propriété, notamment pour le succès de notre campagne 2022 et l’accompagnement au quotidien de nos fournisseurs et prestataires qui tiennent un rôle important dans le fonctionnent de notre propriété. Nous avons la chance d’avoir un chef à demeure. Nous avons décidé d’adapter nos installations à un réceptif plus immersif. Nous reconstruisons une cuisine sous la direction artistique d’Axel Vervoordt. Elle comportera « La Table du Chef », un lieu de rencontre entre les vins et la gastronomie.

Cet article Une rentrée à Phélan Ségur aux airs de fête  est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire