Vente aux enchères Ducru-Beaucaillou : « Une première, dans le genre »

Le Grand Cru Classé 1855 de Saint-Julien, le Château Ducru-Beaucaillou, reçoit Baghera/Wines sur ses terres et dans ses chais pour une vente aux enchères le 23 juin 2024. Le propriétaire Bruno Borie nous montre les coulisses d’un événement historique. 

Comment se décide une telle vente ?
Depuis toujours, à la demande de collectionneurs passionnés du monde entier, les maisons de ventes aux enchères les plus renommées nous ont sollicités pour organiser une vente Ducru-Beaucaillou. D’abord mon père, puis moi à sa suite à partir de 2003 quand j’ai repris les rênes de la propriété familiale, avons été sollicités pour organiser une vente exclusive au domaine. Dans le contexte d’une période exceptionnellement riche pour Ducru-Beaucaillou marquée par la célébration des 300 ans du domaine en 2020, le vingtième anniversaire de ma présence à la tête de la propriété (depuis 2023) et l’inauguration prochaine d’un nouveau chai gravitaire de 8 000 m², il nous est apparu comme une évidence d’organiser cette vente aux enchères en 2024. Bien que nous connaissions déjà la réputation de la maison Baghera pour leurs ventes impressionnantes, notamment celles du Domaine de la Romanée-Conti et des domaines Jayet, notre première rencontre avec Julie Carpentier et Michael Ganne s’est opérée par l’entremise d’un négociant de premier plan de la Place de Bordeaux. À l’issue de réflexions approfondies et divers échanges sur la possibilité d’organiser la vente directement au domaine – une première, à notre connaissance – nous avons décidé de nous associer à eux pour cette vente exclusive des vins de Ducru-Beaucaillou.

Bruno Borie

Ensuite, comment s’opère le choix des flacons ? Précisément, pour cette vente, quel est le menu ? 
Le processus de sélection des flacons à présenter a été méticuleux, effectué en collaboration étroite avec Baghera, en tenant compte des stocks disponibles à la propriété et de l’excellence des millésimes. Pour cette vente exceptionnelle, 60 millésimes, s’étendant de 1887 à 2023 seront proposés, faisant écho aux trois siècles d’histoire du domaine, avec certains flacons en formats exceptionnels (notamment des 27 litres, équivalent de 36 bouteilles, nommé ici Babylonium).

Quelle est la finalité d’une telle vente quant à la résonance d’un tel événement ? 
L’objectif de cette vente est, pour nous, avant tout de mettre un projecteur sur Ducru-Beaucaillou, conforter son statut d’icône parmi les vins les plus prestigieux au monde, attirer l’attention des plus grands amateurs de vins d’exception. Quant aux acquéreurs potentiels, la question est difficile à appréhender. S’agissant de la géographie, si les marchés majeurs du vin – tels que la France, les États-Unis, la « Grande Chine », l’Angleterre, et la Suisse – seront très certainement représentés, la distribution mondiale des vins de Ducru-Beaucaillou suggère que les acheteurs pourraient également venir d’autres pays d’Asie et notamment du Japon, de Scandinavie, d’Amérique Latine ou d’Afrique sur laquelle nous jouissons d’une bonne notoriété. S’agissant du statut des acheteurs, à côté des collectionneurs privés nous pensons pouvoir compter sur des grands restaurateurs et des cavistes prestigieux qui trouveront là des flacons d’exceptions, en parfait état de conservation, impossibles à trouver autrement, qui viendront enrichir leur assortiment et leur prestige, au même titre que l’acquisition du premier lot de truffes blanches de l’année.

Cet article Vente aux enchères Ducru-Beaucaillou : « Une première, dans le genre » est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire