Vins de Bordeaux : « Redonner envie, tout simplement »

Lors de l’assemblée générale du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB) qui s’est tenue ce lundi 29 avril, le discours d’Allan Sichel, président du Conseil, se voulait empreint de solidarité et d’engagement.

« Nous rappelons notre solidarité aux acteurs de la filière qui sont parfois en grande difficulté, confrontés à un avenir incertain », a déclaré M. Sichel. Des propos marquants et attendus par les vignerons présents. Il a également pointé du doigt les prix de transactions jugés inadmissibles, désignant cette situation comme l’une des causes des difficultés rencontrées par la filière. « Si les règles de libre concurrence s’opposent à toute entente sur les prix, les lignes doivent bouger. Nous devons trouver des solutions pour que chaque viticulteur puisse vivre de son travail », a-t-il souligné.

En évoquant les avancées en cours, le président a annoncé une réflexion menée autour d’un dispositif conforme à l’esprit de la loi EGALIM et adapté aux spécificités de la viticulture. « L’objectif est de déterminer des indicateurs pertinents qui permettront de calibrer les prix du contrat amont sur des bases éclairées », a-t-il précisé.

Parmi les enjeux futurs, Allan Sichel a insisté sur la nécessité de mettre fin à la pratique des Bordeaux en produit d’appel à prix cassés, soulignant l’importance de valoriser la qualité des vins. Le président a également rappelé les engagements pris en faveur des acteurs en difficulté au cours des derniers mois : la distillation, l’arrachage, les prêts bonifiés, le report de paiement des cotisations MSA, une année blanche sur les remboursements d’emprunts et mesures du plan d’urgence. En ce qui concerne le plan d’arrachage sanitaire des vignes en Gironde, financé à hauteur de 19 millions d’euros par le CIVB,  1209 dossiers ont été enregistrés.

Les chiffres présentés lors de l’assemblée générale ont révélé une récolte 2023 en baisse de 7% par rapport à l’année précédente, avec un volume de 3,8 millions d’hectolitres. Dans un contexte plus général, le vin est redevenu la boisson alcoolisée préférée des Français, selon le dernier baromètre SoWine/Dynata. Les ventes de vin de Bordeaux ont atteint 3,8 millions d’hectolitres en 2022/2023, représentant plus de 500 millions de bouteilles pour une valeur totale de 4 milliards d’euros.

Malgré une légère baisse des ressources de l’Interprofession bordelaise en 2023 par rapport à l’exercice précédent, le CIVB maintient un résultat bénéficiaire, avec des dépenses également en baisse. Toutefois, le président Allan Sichel a souligné que le budget relatif aux arrachages impactera de manière significative l’exercice 2024. “C’est un défi collectif auquel nous avions la nécessité de répondre ensemble” a rappelé le trésorier de l’Interprofession. 

A l’heure à laquelle se tenait l’AG bordelaise, les vins girondins s’affichaient  à Piccadilly Circus, comme un symbole, dans le cadre d’un mouvement de promotion de grande ampleur. “C’est à nous d’inventer la suite” incitait le Président en conclusion. 

Cet article Vins de Bordeaux : « Redonner envie, tout simplement » est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire