VitiRev Innovation : objectif 50 millions pour la transition écologique - Routes des vins

VitiRev Innovation : objectif 50 millions pour la transition écologique

Le fonds d’investissement VitiRev Innovation, géré par Demeter-IM et de?die? au financement des socie?te?s innovantes contribuant a? la transition e?cologique de la filie?re viti-vinicole, se rapproche des 40 millions d’euros engagés. Il vise les 50 millions d’ici la fin du mois de juillet, qui conclura la levée de fonds.

Nous en avions parlé l’année dernière dans le cadre des Trophées Bordeaux Vignoble Engagé et, alors que les inscriptions pour la quatrième édition de ce rendez-vous (organisé par Sud-Ouest, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et Terre de Vins en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de Gironde, Kedge Business School, la Région Nouvelle Aquitaine et le Crédit Agricole d’Aquitaine) se terminent ce vendredi 4 mars, il mérite un nouveau coup de projecteur pour son accompagnement des initiatives en faveur du développement durable dans la filière vin.

Le projet VitiRev, lancé par la région Nouvelle Aquitaine dans le cadre du programme « Territoires d’innovation » porté par l’État, articule un large éventail d’actions pour « fédérer les acteurs des territoires viticoles pour accélérer la sortie des pesticides et en intégrant des pratiques agroécologiques« . Le budget de ce projet se divise entre une première enveloppe de 43 millions dédiés à l’opérationnel et 60 millions dédiés aux investissements. Comme le détaille Yann Raineau, ingénieur agronome et économiste de formation qui coordonne VitiRev au sein de la région, cette enveloppe de 60 millions se divise, selon les souhaits de l’État, en deux parties : deux-tiers de ces fonds (environ 40 millions) doivent « être du flux direct entre la Caisse des Dépôts et des opérateurs qui lui sont présentés par l’équipe VitiRev (sous la forme d’un deal flow). Pour l’instant, parmi les entreprises qui ont été présentées, il n’y a pas eu de décision d’investissement mais cela ne saurait tarder« . L’autre tiers (20 millions) prend la forme de fonds d’investissements, complétés avec des fonds privés (banques, acteurs de la filière, family offices, etc.) et s’articulent de deux façons :
VitiRev Innovation, qui s’adresse aux start-up apportant des innovations technologiques à la filière.
– VitiRev TerraDev, qui s’adresse aux entreprises de la filière (grands et petits domaines, coopératives, acteurs de la commercialisation qui se lancent ou qui accélèrent dans leur transformation agroécologique ), et dont le closing n’est pas fini côté investisseurs privés.

Premier closing pour VitiRev Innovation en juillet 2021

Dans le détail, VitiRev Innovation est un Fonds Professionnel de Capital Investissement (FPCI) qui a pour objectif d’investir dans une quinzaine de start-up sur une période d’investissement de 4 ans. La gestion du fonds a été déléguée à Demeter-IM, société de gestion de fonds dédiée à la transition écologique, créée en 2005 et considérée comme un leader français et européen, tant en matière matière d’actif sous gestion (+1 milliard d’euros dans l’économie réelle) que de transparence sur ses indicateurs extra-financiers. Amaury Kalt, directeur d’investissement chez Demeter-IM, détaille les avancées récentes de VitiRev Innovation : « nous avons réalisé un premier closing en juillet 2021, en atteignant la barre des 30 M€ qui constitue une étape réglementaire pour pouvoir déclarer le fonds à l’Autorité des Marchés Financiers et le rendre opérationnel. Plusieurs comités consultatifs ont été mis en place, dont le troisième cette semaine. Pendant ces comités nous présentons aux souscripteurs de VitiRev Innovation des start-up triées sur le volet, dont les innovations, l’équipe et la structuration du business plan nous ont le plus convaincus« .

Les souscripteurs en question sont la Région Nouvelle-Aquitaine, la Banque des Territoires pour le compte de l’État, des institutionnels tels que le Crédit Mutuel Arkéa, maison-mère du Crédit Mutuel du Sud-Ouest, Groupama, des caisses régionales du Crédit Agricole et de la Caisse d’Epargne, des producteurs comme les Domaines Barons de Rothschild (Lafite), Château Paloumey, Château Sainte Roseline et les Vignobles Clément Fayat ainsi qu’un pool d’industriels, de family offices et d’entrepreneurs. L’État et la région abondent à hauteur de 49,9% du montant levé jusqu’à 40 millions, ce qui permet au fonds de rester à dominante privée sur sa cible de 50 millions d’euros.

Cinq start-up en pole position

Actuellement, deux projets de start-up sont particulièrement avancés au sein de VitiRev Innovation : une entreprise de biocontrôle ayant développé un fongicide antimildiou, non issu de la chimie, non CMR (cancérogène mutagène reprotoxique), sans toxicité pour l’humain ni l’environnement ; et une technologie de système d’irrigation « intelligente et connectée ». Trois autres start-up sont également bien positionnées : une solution d’imagerie au dessus des vignes pour avoir une idée exhaustive et rapide de l’état du vignoble à chaque instant clé du cycle cultural (vigueur de la vigne, détection précoce de maladies…) ; un accompagnement de la digitalisation dans la vinification (mesure de gaz dissous…) ; et une plateforme de e-commerce « vertueuse » privilégiant de façon équitable des vignerons-récoltants engagés dans une viticulture durable. Ces cinq candidats sont en bonne voie pour bénéficier d’un premier volet d’investissement. Comme le précise Amaury Kalt, « la dimension vertueuse est fondamentale, mais il faut aussi que ces projets soient portés par une bonne équipe et aient de vraies perspectives de valorisation. Nous sommes là pour soutenir les futurs champions français, européens voire internationaux dans leurs secteurs respectifs« .

Les contraintes d’investissements de VitiRev Innovation doivent aller à 75% vers la France au minimum, 25% vers l’Europe, et pour la partie française, « au moins 20% vers des start-up qui ont leur siège social ou une très forte activité en Nouvelle Aquitaine », précise Amaury Kalt, « ce qui se fait de façon naturelle car un quart des projets entrants dans la cible d’investissement du fonds sont soit déjà basés dans la région, soit aspirent à y développer leur activité ». Les souscripteurs du fonds, en revanche, peuvent venir de toute la France et au-delà : un opérateur champenois et un pépiniériste renommé sont sur les rangs pour rejoindre la liste des souscripteurs. Au-delà de l’objectif de performance financier et extra-financier, l’intérêt d’être souscripteurs du fonds est la possibilité d’avoir accès une veille sectorielle technologique très poussée pour accompagner leur transition écologique en intégrant des innovations très prometteuses.

Encore temps de participer à la levée de fonds

« Il est important de le faire savoir« , souligne Amaury Kalt, « car la levée de fonds ne sera fermée qu’en juillet. Il est donc encore temps d’investir dans ces entreprises d’avenir, et le fonds n’est pas ouvert qu’aux grandes entreprises ou investisseurs. Nous nous approchons des 40 millions d’euros engagés et nous visons au moins les 50 millions pour accompagner ces entreprises innovantes qui participent à la transition écologique dans la filière. Il n’est pas trop tard pour nous rejoindre ! » Et Yann Raineau d’ajouter qu’au-delà de ce volet investissement qu’est VitiRev Innovation, « l’ensemble du projet VitiRev est un grand écosystème qui aborde de façon très transversale tous les sujets de développement durable au sein de la filière, de la recherche à la formation. Nous activons beaucoup de leviers en générant de fortes synergies, et nous mesurons au fur et à mesure les actions qui ont le plus d’impact. Ce qui est certain, c’est que nous croyons beaucoup à VitiRev Innovation et aux initiatives qu’il porte ».

Trophées Bordeaux Vignoble Engagé
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 4 mars en suivant ce lien : www.trophees-bve.fr

Le jury se réunira dans le courant du mois d’avril, et le palmarès sera dévoilé le 17 mai 2022 dans le cadre d’une cérémonie qui se déroulera à la Cité du Vin de Bordeaux. N’attendez pas pour vous inscrire !

Contact : trophees-bve@terredevins.com / 05 35 31 21 62

Cet article VitiRev Innovation : objectif 50 millions pour la transition écologique est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire