[Wine Paris] Tariquet, ferme pilote d’Occitanie

Présent à Wine Paris (Hall 6-E046), le Domaine Tariquet, en Gascogne, est devenu ferme pilote pour le programme Life Biodiv’Paysanne du Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie.

Tariquet a été retenu comme ferme pilote dans le cadre du projet avec le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) d’Occitanie. « Nous sommes en train de finir l’inventaire et le diagnostic et on commence le plan d’actions en faveur de la biodiversité » précise Rémy Grassa à la tête du domaine gersois avec son frère Armin. « Il a été répertorié une multitude d’oiseaux, environ 20 à 30% de plus que ce que l’on avait estimé, et de nombreuses espèces d’insectes ». Ont ainsi été établis en fonction de ce premier bilan des plans de tontes et de fauches. Une alternance d’espaces entre forêts et prairies de différentes hauteurs et des couloirs pour abriter la faune. Au total, 400 hectares de surface écologique sont dispersés entre les 1125 hectares de vignes. « Nous avions déjà arrêté les pesticides, nous n’utilisons pas de produits systémiques et privilégions les biocontrôles de synthèse et les décoctions de produits naturels. Nous utilisons également des pulvérisateurs avec panneaux de récupération. Cela implique de déterminer les périodes idéales de passages pour l’environnement même si ce n’est pas la meilleure période pour la vigne avant de procéder à des arbitrages »

Récolte de données optimisée 
On dénombre une soixantaine de fermes pilotes en Occitanie mais à ce jour une seule viticole. Le CEN Occitanie investit dans les équipes et le temps de travail dans le cadre du programme de six ans (2022-2027) Life Biodiv’Paysanne pour préserver les espaces naturels menacés par l’intensification de l’agriculture ou l’artificialisation des milieux . Des travaux de R&D sur les résidus sont également menés avec la start-up Bioboun Agrology, ainsi qu’une thèse avec l’université de Bordeaux sur les capteurs embarqués par les tracteurs, encore plus précis qu’un drone pour mesurer la physiologie du vignoble, l’épaisseur des sarments, le stress dû aux maladies, et pour cibler les traitements avec un suivi quasiment pied par pied. « L’important est d’arriver à zéro résidus dans les sols mais aussi dans les vins et nous allons les faire mesurer par un laboratoire à partir du millésime 2023 » insiste Rémy Grassa. Les capteurs et la collecte de données sont subventionnés par la région Occitanie, le salaire du doctorant par la région Nouvelle-Aquitaine et Tariquet finance le projet à 80% sur trois ans. Le premier objectif est la cartographie des foyers de démarrage des maladies qui servira à améliorer le support des tractoristes et augmenter l’observation via une interface pour intervenir plus en amont et dans les zones les plus sensibles. « On ne sera pas propriétaire de la solution mais on avance en think tank dans la connaissance du domaine. Certes, c’est un peu schizophrénique pour gérer le bilan carbone car il y a plus de passages de tracteurs mais nous travaillons en parallèle sur l’allègement du poids des bouteilles, le verre représentant 30% de l’empreinte carbone. Nous avons déjà diminué le poids des bouteilles et nous devrions arriver entre 250 à 300g par bouteille en verre recyclé d’ici deux ans ». Autre gros enjeu en particulier dans le Sud-Ouest, la gestion de l’eau avec des économies en chai mais également en vigne grâce à des captations par stries dans les sols et sans irrigation. « Dans le Gers, quand on irrigue, ce n’est pas une question de survie, c’est juste pour augmenter les rendements donc nous y avons renoncé ».

À découvrir sur Wine Paris 
Outre le nouvel assemblage de la cuvée Classic et le repositionnement de la cuvée effervescente Entracte, Tariquet a relooké sa gamme Séducteurs (3 vins blancs en sauvignon, chardonnay et chenin-chardonnay), lancé de nouveaux formats de 3 et 6 l. pour les cuvées Classic et Premières Grives, et des formats magnums et pots de 2,5 l. pour les 3 bas-armagnacs Le Légendaire, Montreur d’Ors et Pure Folle blanche 25 ans.

Terre de Vins a goûté les dernières cuvées du domaine 
Classic 2023 avec sa nouvelle étiquette vert bouteille, désormais à majorité gros manseng (30%) associé a l’ugni blanc (25%), le colombard (25%) , la syrah(15%) avec une touche de chardonnay et de chenin. (A l’origine, 100% ugni blanc, associé dans les années 80 au colombard puis au gros manseng et au sauvignon à partir de 2011 avant de devenir un six cépages. Un vin léger (11% vol.)  vif et frais aux arômes de fleurs blanches, une note de fruits exotiques et une  finale saline et salivante. (7€)

Cuvée Entracte 2022, revendiquée en Vin De France à son lancement en 2019, elle est désormais en IGP Comté Tolosan (pas d’effervescents en Côtes-de-Gascogne. À 70% chenin complété de chardonnay en cuve close méthode Charmat à zéro dosage coiffée d’un bouchon muselet traditionnel avec agrafe. Des bulles très fines et légères, des arômes de fruits blancs, de coing, une note de jasmin (15€)

Cet article [Wine Paris] Tariquet, ferme pilote d’Occitanie est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire