WineChain, la plateforme NFT dédiée aux grands vins du monde - Routes des vins

WineChain, la plateforme NFT dédiée aux grands vins du monde

Lancée notamment par l’ex-responsable e-commerce d’Amazon Europe, WineChain est une nouvelle plateforme indépendante de NFT exclusivement dédiée aux grands vins du monde. Une initiative qui confirme les porosités de plus en plus importantes entre le monde du vin et le Web3.

Petit à petit, le monde du vin se convertit aux arcanes de la blockchain, des NFT et du Web3. Ces termes barbares sont énigmatiques pour vous ? C’est normal, mais cela ne devrait pas durer. La révolution technologique qui est en marche autour des cryptomonnaies, des chaînes de blocs, du métavers et des « jetons non fongibles » a déjà fortement imprégné l’univers des marques de luxe comme celui des créations artistiques : l’idée étant de dématérialiser une valeur pour lui donner une vie « virtuelle » en complément ou en remplacement de sa réalité physique, pour la sécuriser, lui donner davantage de traçabilité, mais aussi contrôler d’un bout à l’autre de la chaîne sa circulation, ses échanges, ses flux de spéculation. Si les grandes marques de luxe, toujours soucieuses d’être au plus près de leurs clients, se sont rapidement engouffrées dans ces technologies (LVMH a ainsi lancé, l’année dernière, la plateforme Aura avec Prada et Cartier), l’univers du vin s’est jusqu’ici montré globalement prudent sur le sujet. Aujourd’hui, Xavier Garambois, ex patron d’Amazon Europe, s’associe avec Guillaume Jourdan, directeur général de l’agence VitaBella à Paris et Nicolas Mendiharat, directeur général de Palate Club à San Francisco, pour créer WineChain, une plateforme de NFT qui ambitionne de « connecter les grands domaines aux nouvelles générations de passionnés de vin à travers le monde« .

Sécurité et trançabilité

Xavier Garambois, fort de près de vingt ans d’expérience chez Amazon et notamment neuf ans à la tête du e-commerce chez Amazon Europe, mais aussi fin connaisseur du monde du vin puisqu’il avait participé à la création du site Wineandco, détaille l’origine du projet : « nous sommes d’abord partis d’un constat, celui que le marché des grands vins internationaux est en déséquilibre, entre une demande sans cesse grandissante et une offre qui ne suit pas. Ce marché devient donc un marché de luxe, qui doit composer avec la rareté. Or, les grandes marques de luxe ont un rapport très marqué avec leurs consommateurs, et une volonté aiguë de contrôler leur distribution – ce que, finalement, les grands vins n’arrivent pas à faire. D’où l’idée d’une marketplace qui permettrait à ces grands domaines de re-créer du lien avec leurs clients. »

Concrètement, comment s’applique le principe des NFT (ces fameux jetons non fongibles) et de la blockchain aux grands vins du monde ? « Associer un vin à un NFT, c’est la garantie pour le domaine de pouvoir suivre sa vie de A à Z, même s’il est revendu un nombre incalculable de fois. Le producteur est ainsi au contact de ses clients de façon ininterrompue et a accès à une impressionnante chaîne de données, avec ce que cela implique comme possibilités d’exploitation – fidélisation, événementiel… Cela permet aussi aux domaines de contrôler les royalties sur la spéculation autour de leurs vins, ce qui n’est pratiquement pas le cas aujourd’hui. Voire, si un domaine ne souhaite pas que son vin devienne trop spéculatif, d’imposer des royalties extrêmement élevées : chacun peut conduire sa stratégie« , détaille Xavier Garambois. « L’autre point fort de WineChain est de construire une structure logistique qui gèrera le stockage et la distribution physique des vins. Les caisses resteront donc en un seul lieu jusqu’à ce que le NFT soit, un jour, échangé contre leur contrepartie physique. C’est une garantie de traçabilité mais surtout de qualité de conservation des vins, qui n’auront pas fait dix fois le tour du monde« , poursuit-il.

La plateforme WineChain, qui a déjà levé plus d’un million d’euros, sera ouverte au dernier trimestre de l’année 2022. Le temps de réunir un important éventail de producteurs français, italiens, espagnols et allemands qui ont déjà manifesté leur intérêt pour cette technologie. La famille Perrin, du château de Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape, est déjà partie prenante dans cet ambitieux projet qui arrive à un moment opportun : le monde du vin et des spiritueux frémit de plus en plus devant toutes les possibilités offertes par les NFT. Des initiatives étrangères comme WiV ou Clubdvin ont déjà vu le jour, et il est important que des opérateurs français occupent rapidement le terrain sur cet univers très concurrentiel, comme le souligne Xavier Garambois. Après quelques coups d’éclat comme le partenariat entre Dom Pérignon et Lady Gaga il y a quelques mois, les grandes marques se structurent et veulent aller vite.

Une voie d’avenir pour les grands crus

À Bordeaux, les opérateurs traditionnels sentent aussi le mouvement s’accélérer. C’est ainsi que la maison Bouey a annoncé il y a quelques jours lancer la commercialisation de plusieurs grands crus en primeurs sous format NFT : « Après avoir lancé les premiers NFT pour des Grands Crus Classés Bordelais lors du dernier salon WineParis, la Maison innove à nouveau en permettant au grand public de vivre en direct la campagne primeurs 2022 en format NFT. En partenariat avec une quinzaine de Grands Crus Classés de Bordeaux, elle lance une collection de NFT permettant d’acquérir une future caisse de 6 bouteilles de ces derniers. Parmi les premiers châteaux à rejoindre l’aventure, on trouve le Château La Tour Carnet, le Château Dauzac, le Château Cantemerle, le Château Pape Clément, le Château Gruaud Larose, le Château Lagrange, le Château Peby Faugères ou encore, le Château Lafaurie Peyraguey« , détaille le communiqué de la maison de négoce. Son vice-président Jacques Bouey, très enthousiaste face aux perspectives de cette technologie, nous détaille : « la technologie des NFT, c’est une nouvelle façon de faire notre métier, c’est une commercialisation plus rapide, efficace et transparente, sans les aléas liés aux transports et au stockage des caisses de vin aux quatre coins de la planète, avec une authentification et une traçabilité accrues, des possibilités de géolocalisation… C’est une voie d’avenir pour les grands crus et les vins haut de gamme. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements mais il est primordial d’occuper le terrain dès à présent. »

C’est dans la même logique que Laurent David, Président de La WineTech et propriétaire du château Edmus à Saint-Emilion, a récemment mis en vente, en partenariat avec iDealwine, 10 magnums de sa cuvée « Phi » 2021 en primeurs, sous forme de NFT. Des magnums uniques, bénéficiant chacun d’une étiquette signée par un tatoueur-grapheur. La vente a obtenu un succès surprenant, avec plus de 22 000 euros récoltés ! Dix autres magnums seront mis en vente en septembre sur la plateforme OpenSea. « Nous avons nous-même été surpris par le succès de cette opération« , s’enthousiasme Laurent David qui a pourtant une sacrée expérience de la tech, puisqu’il a été cadre dirigeant chez Apple pendant de nombreuses années (portrait à lire prochainement dans « Terre de Vins »). « Je pense que la rareté du produit, son côté exclusif, le profil rare du produit, 100% Cabernet franc en biodynamie, vinifié en œuf et sans sulfites ajoutés, tout comme la dimension artistique ont contribué à l’attractivité pour les collectionneurs. Par ailleurs, cela sécurise l’acheteur, qui sait que les vins sont stockés pour cinq ans chez iDealwine mais qui peut échanger son NFT dès qu’il le souhaite. L’engouement pour cette technologie est réel, à tel point que nous envisageons de créer une ‘chaire NFT’ au sein de la WineTech. »

Cet article WineChain, la plateforme NFT dédiée aux grands vins du monde est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire