Alsace 2021 : vendanges tardives confidentielles - Routes des vins

Alsace 2021 : vendanges tardives confidentielles

2021 sera marqué par une des plus petites récoltes de vendanges tardives des douze dernières années. Mais leurs beaux équilibres retiendront l’attention.

Le 18 novembre, les sécateurs étaient de nouveau de sortie en Alsace. « Pour les vendanges tardives, on est sur la fin, il y encore quelques gros rushs pour les dernières fenêtres de tir » explique Maxence Werck, responsable du contrôle interne à l’AVA, Association des viticulteurs d’Alsace, l’organisme chargé de veiller, entre autres, à l’authenticité des bouteilles qui portent les mentions vendanges tardives (VT) et sélection de grains nobles (SGN).

Petits volumes

Entre le 11 octobre et le 18 novembre, ce sont seulement 2 699, 55 hl qui ont été récoltés pour les deux catégories VT et SGN. C’est à peu près un quart de l’année dernière, et pratiquement dix fois moins que les années records, 2011, 2015 et plus récemment 2018. Pour la plupart des vignerons cette année, quelle que soit la qualité potentielle d’une vendange tardive, la question ne se posait pas vraiment d’en faire ou pas, étant donné la taille de la vendange 2021, conséquence du gel, mais surtout de la pluie et du mildiou. La récolte était bien trop petite et il semblait inutile de prendre un risque, puisque VT et SGN représentent toujours un risque. Un passage d’étourneau ou une grosse pluie peuvent détruire en 24 h le travail d’une année. On a fait l’impasse chez les Deiss à Bergheim (Haut-Rhin), chez les Schloegel du domaine Lissner à Wolxheim (Bas-Rhin) come chez les Frey à Dambach-la-Ville (Haut-Rhin).

Surtout du gewurztraminer

A la Cave du Vieil Armand, à Soultz (Haut-Rhin), deux des cinq adhérents ont cependant gardé des parcelles pour faire un gewurztraminer vendanges tardives. Il a été rentré avec un degré potentiel de 16,5, juste au-dessus de la limite inférieure qui est de 16. Avec à peine plus d’une tonne de raisin, on a pressé tout doucement pour ne pas écraser les pépins, pendant une nuit entière et on a récupéré environ 500 litres qui fermentent doucement. « Ca nous plait, déclare le président Laurent Franck, les raisins étaient sains, il se sont concentrés car on a été gâtés avec l’été indien, après une année peu ensoleillée. C’est de la surmaturation, car le botrytis s’est peu installé. On aura des parfums de rose et de lychee classiques« . Les quantités sont réduites, car les vignerons n’ont gardé qu’un demi-hectare au lieu des 2,5 ha qui sont habituellement travaillés pour faire des vendanges tardives. Ce sont toujours les mêmes, des vignes de plus de 25 ans.

Rare SGN

Si les relevés annoncent tout de même 234 hl de SGN, on a un peu de mal à trouver les vignerons qui en ont fait. Parmi eux, Arthur Ostertag à Epfig (Bas-Rhin) : « Il y avait une possibilité fin octobre seulement, ensuite c’était la grisaille. On a eu un beau botrytis sur le gewurztraminer. Pas de VT, mais le SGN était possible, grâce à un tri baie à baie » explique Annie Schaller-Ostertag, au terme d’une vendange intense, tous les jours sauf dimanche du 6 au 29 octobre.

Cet article Alsace 2021 : vendanges tardives confidentielles est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire