[Bordeaux Tasting J-2] Quatre ateliers pour maîtriser le champagne - Routes des vins

[Bordeaux Tasting J-2] Quatre ateliers pour maîtriser le champagne

Geoffrey Orban sillonne depuis des années la Champagne. A force de caroter les sols, certains murmurent qu’il a transformé l’appellation en gruyère ! Une chose est certaine, cet expert en dégustation géo-sensorielle est l’un des meilleurs spécialistes de la géologie des terroirs champenois et de la manière dont elle impacte les vins… Il connaît ses vignerons et les cinquante nuances de craie sur le bout des doigts, ou plutôt sur le bout de la langue. Vous avez toujours été effrayé par la géologie et incapable de retenir la différence entre le campanien et le turonien, participez à ses quatre ateliers organisés par le SGV à l’occasion de Bordeaux Tasting les 11 et 12 décembre, l’amour du champagne vous ouvrira les yeux ! Vous pouvez réserver vos billets, master classes et ateliers en cliquant sur ce lien

A 11h30 le samedi 11 décembre. Les champagnes de meunier : la dégustation géo-sensorielle

Le meunier a longtemps été utilisé presqu’exclusivement en assemblage et les maisons qui l’employaient communiquaient peu autour de lui. Aujourd’hui, au contraire, les 100 % meuniers se multiplient, y compris chez les grandes maisons.  Le consommateur en a trop souvent une perception monolithique, celle d’un cépage un peu rustique quoique charmeur et fruité, Geoffrey Orban dans cette master-class vous dévoilera sa diversité en fonction des quatre grands profils de sols que l’on rencontre en Champagne : sableux, calcaire, argileux, marneux. Chacun lui apporte une empreinte tactile et sapide bien spécifique. Prenez un sol sableux et voilà qu’il adopte des arômes de mandarine et de fruits de la passion tout en conservant souplesse et salinité… Sur les calcaires lutéciens, ceux avec lesquels on a bâti la cathédrale de Reims, et le voici plus floral et charnu, se parant aussi de jolies notes de fruits rouges. Une multitude de profils qui offre la possibilité d’une multitude d’accords allant du carpaccio au tournedos Rossini… Au service de cette immersion dans le terroir champenois, Geoffrey Orban a sélectionné quelques pépites comme la cuvée LPM de Maxime Ullens, néo-vigneron installé au château de Marzilly dans le Massif Saint-Thierry, ou encore la cuvée Mont Marvin de Lacroix-Triaulaire, l’un des rares vignerons à élaborer un champagne meunier parcellaire sur les marnes kimméridgiennes de l’Aube, plutôt dominées par le pinot noir et le chardonnay….

A 16 heures le samedi 11 décembre et à 11 heures 30 le dimanche 12 décembre, champagne, jambon de Parme et Parmesan : le trio gagnant

Le Jambon de Parme, le Parmesan et le champagne ont un point commun essentiel : ce sont trois produits d’affinage. Geoffrey Orban vous propose de découvrir l’art de faire coïncider leurs différentes maturations en vue d’obtenir les meilleurs accords. Une initiation qui passe par celle de la gestion des vins de réserve, secret bien gardé des bruts sans année, qui permet d’ajouter à la fraîcheur de la base vendange des notes plus ou moins évoluées tout en assurant la constance du style. Evidemment, ce sera l’occasion de se familiariser avec quelques champagnes de vignerons dotés de très fortes personnalités, seuls capables d’affronter ces produits de caractère, comme la cuvée Tradition de Lionel Carreau dans l’Aube dont vous testerez la puissance extraordinaire face à un Parmesan de quatre ans d’affinage.

A 16h00 le dimanche 12 décembre : Les cépages blancs en Champagne

Lorsqu’on vous dit blanc de blancs en Champagne, vous pensez immédiatement Chardonnay et vous avez 99% de chances d’avoir raison : il existe cependant d’autres cépages blancs autorisés au sein de l’appellation. Dans cette master-class, de la même manière que pour le meunier, vous partirez à la découverte des différentes expressions du chardonnay et du pinot blanc selon les terroirs. Vous pensiez par exemple que le pinot blanc était surtout un cépage très léger, presque dilué, marqué par la fraîcheur citronnée. Mais ce profil courant résulte de l’habitude des vignerons de le planter en bas de coteau sur les terres argileuses.  A flanc de coteaux, sur des terrains plus marneux vous le verrez exploser en puissance ! Côté chardonnay, de ses expressions marines sur la craie du Mesnil à ses accents tropicaux sur la butte de Montgueux, le champ est vaste… Là-encore, de belles découvertes vigneronnes en perspective comme le pinot blanc du champagne Palg Devitry dans l’Aube….

Cet article [Bordeaux Tasting J-2] Quatre ateliers pour maîtriser le champagne est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire