Domaine Vallis Petra : Nelly Boissel illumine l’appellation Vacqueyras - Routes des vins

Domaine Vallis Petra : Nelly Boissel illumine l’appellation Vacqueyras

Nelly Boissel s’est appropriée le proverbe amérindien : « Là où sont mes pieds, je suis à ma place ». En l’occurrence, dans ses vignes où depuis 25 ans elle passe toutes ses journées. Ses vins sont à son image, radieux, avec une joyeuse personnalité.

C‘est une petite propriété de 10 hectares sur Sarrians, qu’elle a hérité de ses grands-parents viticulteurs, maraîchers, trufficulteurs et bergers. Juliette, sa grand-mère, femme de caractère, lui a appris la vigne avant de la lui confier. Avec son employée, Cécile, elles travaillent seules sur le domaine, en agriculture biologique. Régulièrement, elle suit des formations, s’essaye à certains préceptes de la biodynamie, attentive et à l’écoute de ses vignes.

Depuis 2017, Nelly vinifie ses vins issus de 23 petites parcelles de vieilles vignes où les grenaches avoisinent les quatre-vingt-dix ans. Deux Vacqueyras blancs, un rosé et trois rouges, qu’elle commercialise sous son nom de domaine Vallis petra, la vallée de pierres, étymologie de Vacqueyras. Des vins pleins de soleil et de franchise, bien maîtrisés, un peu à l’écart des canons de l’appellation, selon elle.

« O pré de Juliette  » blanc 2018 (14€), une trilogie de viognier, roussanne, bourboulenc et un peu de marsanne, convoquent les fruits blancs et jaunes, avec un soupçon de sauge. Le gras emplit la bouche dès l’attaque, soutenu par des notes de garrigue, la fraîcheur appelant une douce amertume.
« Le jardin de Noémie » blanc 2018 (16,50€), le même assemblage, avec plus de roussanne, est encore plus expressif que le précédent. Il se complète de notes anisées et miellées, apportées par un élevage en demi-muids de 9 mois.

Côté rouges, « Intuition » 2017 (11,50€), dévoile le fruit bien mûre du grenache et la puissance de la réglisse apportée par la syrah. Les tanins, tout en finesse et en équilibre, restent présents et souples.
Symbiose » 2017 (14€), est un même assemblage, syrah et mourvèdre intervenant en parité. Très fruits rouges, légèrement kirché, il évolue, lui aussi, avec autant de souplesse dans les tanins et la matière, une touche de salinité venant en conclusion.
Pour les curieux, « Sous la robe » 2017 (16,50€), élevé en fût durant un an, dévoile ses arômes de kirsch, cacao, moka. Le jus soyeux et capiteux nappe la bouche sur une finale d’épices douces.

www.vallispetra.com

Cet article Domaine Vallis Petra : Nelly Boissel illumine l’appellation Vacqueyras est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire