«Good Wines Only», convivialité et accessibilité - Routes des vins

«Good Wines Only», convivialité et accessibilité

Le mardi 21 juin, à la guinguette « La Belle Saison » (Bordeaux), Terre de Vins et Les Crus Bourgeois du Médoc convient les amateurs à une soirée (18h-23h) mêlant 72 domaines, gastronomie et talents musicaux. Rencontre avec le président de cette grande famille médocaine et directeur général des Vignobles de Larose Franck Bijon, pour en apprendre plus en amont de l’événement.

C’est la première édition de « Good Wines Only ». Pouvez-vous présenter cet événement à nos lecteurs ?

« Good Wines Only », c’est un moment privilégié pour mettre relation les amateurs, et les vignerons et vigneronnes de la grande famille des Crus Bourgeois. Ils pourront, le temps de cette soirée, partager, de façon fun et ludique, leurs valeurs, leur passion et apporter de la force à la marque collective. Cette marque des « Crus Bourgeois » n’est pas forcément encore très connue du grand public, les gens ne se la sont pas appropriée. Le meilleur moyen pour favoriser cette appropriation, c’est de se rapprocher du consommateur et de l’amateur. Ce travail d’image et de notoriété, c’est à nous de le mener, pas aux distributeurs et metteurs en marché.

En quoi « Good Wines Only » est-il un bon outil pour parvenir à se rapprocher des consommateurs ?

Avec « Good Wine Only », on reste ancrés dans notre territoire. La soirée aura lieu au bord fleuve. Or, le Médoc c’est une histoire d’eau entre l’océan et le fleuve. Ce sera un joli événement musical, animé par des groupes locaux, un jour de Fête de la musique… 74 vignerons seront au rendez-vous, c’est une belle occasion de découvrir la famille des Crus Bourgeois et d’explorer toute la diversité qu’elle propose. On va dépoussiérer, si besoin en est, car pour le moment on a toujours eu un accueil fabuleux lors des événements auprès des consommateurs. Ce modèle de présentation et de partage sera repris les prochaines années à Bordeaux et dans d’autres régions françaises.

Quels conseils donneriez-vous aux amateurs pour profiter au mieux de cette dégustation ?

Je pense que c’est bien d’arriver en groupe. Les moments festifs sont faits de partage, c’est mieux entre amis ! Je les invite à ne pas hésiter à interpeller mes amis vignerons et vigneronnes, il n’attendent que de pouvoir partager leur passion. Ils ont un métier difficile et des valeurs fortes à transmettre. Je recommanderais d’arriver avec l’esprit ouvert, de passer du temps à papillonner pour discuter avec les uns et les autres, afin de mieux comprendre ce qu’est la famille des Crus Bourgeois. La soirée sera belle, dans ce lieu magique, ça ne peut qu’être une très grande fête, dans le bon sens populaire du terme.

Quels sont, selon vous, les atouts des Crus Bourgeois à faire valoir auprès du grand public ?

Notre atout majeur est notre accessibilité qui existe à tous les niveaux. Il s’agit d’une accessibilité de goût d’abord. Avec 249 Crus Bourgeois, la famille réunit des vins de profils différents, liés aux terroirs et aux encépagements variés, mais tous ont en commun une accessibilité de goût. Ils sont charmeurs dès leur prime jeunesse, mais n’en ont pas moins une belle capacité de vieillissement pour ceux qui recherchent plus de complexité. Consommés après une dizaine d’années, ils sont magnifiques. L’accessibilité concerne aussi le prix, avec une échelle de 8 à 30 €. Dans cette famille, j’aime beaucoup le côté humain, avec des gens passionnants, simples, habités par des engagements forts, et de nouvelles générations à la tête des propriétés qui ont des messages à faire passer, l’envie de partager et d’être écoutés.

Cet article «Good Wines Only», convivialité et accessibilité est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire