Gratin dauphinois, parmentier de canard… les accords avec la pomme de terre

Saviez-vous que la pomme de terre était … péruvienne et vieille de 13 000 ans ? Que ce n’est qu’au 15e siècle que les Européens la rapportèrent chez eux ? Saviez-vous également qu’ils eurent bien du mal au début à s’y habituer, et que les Français furent les derniers à en avaler, au 18e ? Voici quelques rappels historiques à propos de ce tubercule et des suggestions gourmandes d’accords mets et vins.

La pomme de terre, une sacrée histoire 

C’est Antoine Auguste Parmentier, pharmacien rusé comme le renard, qui la démocratisa en France grâce à un petit stratagème. En 1785, il fit planter des champs de pomme de terre près de Paris, et demanda à des soldates de les surveiller la nuit… Tout simplement pour créer de la convoitise. Le plan fonctionna : les parisiens venaient ainsi les subtiliser de nuit (c’est ce qu’on appelle vulgairement un “vol de nuit”…), croyant voler un légume précieux. C’est ainsi qu’ils finirent par y goûter et l’adopter dans leur alimentation quotidienne.

En 2021, 376 millions de tonnes de pommes de terre ont été cultivées, dont la moitié en Asie. Il existe de nombreuses variétés (on en crée de nouvelles régulièrement) dont les plus connues sont : la ratte de Noirmoutiers et de l’Ile de Ré, la BF15 (géniale pour la purée), la roseval, la bonnotte, la charlotte, l’amandine, la juliette, la pompadour, la vitelote, la belle de Fontenay, la bintje…

Bien sûr, outre ses aspects nutritionnels très intéressants – la patate sauva de bien des famines – elle a aussi un pouvoir comique inépuisable, étant à l’origine d’expressions courantes comme “en avoir gros sur la patate” (en avoir gros sur le cœur, être déçu, triste), “mettre une patate” (donner une claque), “avoir la patate” (être enjoué, motivé), “se refiler la patate chaude” (se débarrasser sur quelqu’un d’autre d’une affaire embarrassante ou délicate).

Les accords mets et vins avec la pomme de terre

Lundi : des patates. Mardi : des patates…” Chante la comptine. Consommée en frites, en purée, en gratin, en soupe, la patate est d’un bon tempérament. C’est bien entendu sa préparation qui détermine l’accord du vin. Voici quelques exemples de recettes et d’accords. Ils sont innombrables, mais c’est une petite sélection que nous vous invitons à tester, compléter, commenter !

Recherchez un accord mets et vins 

Tous nos vins en vente

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire