[Pauillac] Du mercato à Pichon Baron - Routes des vins

[Pauillac] Du mercato à Pichon Baron

Pierre Montégut, directeur technique du Château Suduiraut, vient d’être également nommé directeur technique du Château Pichon Baron, l’iconique second Grand Cru Classé 1855 de Pauillac. Il succède à Jean-René Matignon et répond à nos questions sur le pourquoi du comment de ce mercato.

Pierre Montégut, comment Christian Seely, le directeur général d’AXA Millésimes, vous a-t-il proposé ce poste et votre accord a-t-il été immédiat ? 

Jean-René Matignon avait prévenu Monsieur Seely de son départ et celui-ci m’a confié cette proposition lors de l’entretien annuel. Devant l’importance du challenge, il y a eu un temps de réflexion bien sûr. Mais c’est aussi un challenge très motivant d’emmener ces deux très belles propriétés toujours plus loin dans la quête de la qualité. Les équipes sont bien en place, motivées et pour ma part, la passion pour les grands vins est toujours intacte et forte.

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours jusqu’à votre poste de directeur technique au Château Suduiraut ? 

J’ai réalisé ma formation d’ingénieur à Bordeaux et mes stages à Léoville Las Cases m’ont marqué dans cette recherche de qualité et d’innovation au service du vin. Il y a eu ensuite une partie de carrière consacrée aux blancs secs et liquoreux dans la Loire, à Vouvray d’abord puis en Anjou sur les terroirs de Bonnezeaux, Savennières et Quarts-de-Chaume de 1992 à 1998. Ensuite, je suis parti sur Buzet, avec quatre domaines pour 200 hectares à diriger pour le compte de la cave. Et depuis 2004, une fantastique aventure commence au Château Suduiraut.

Comment allez-vous marcher dans les pas de Jean-René Matignon, en poste durant 36 ans, comment va s’opérer la transition ? 

La transition s’opère en douceur et de très bonne manière. Jean-René m’accompagne depuis le mois de janvier et ce jusqu’à la fin du mois d’avril. Depuis 18 ans, nous avons partagé et échangé sur notre métier et sur les vins de façon informelle ou formelle lors de séminaires techniques. Les tournées de promotion autour du monde ont forgé une belle amitié et une grande complicité. Je connais aussi très bien les équipes en place. C’est donc avec respect et plaisir que je compte continuer ce travail formidable réalisé par Jean-René.

Cet article [Pauillac] Du mercato à Pichon Baron est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire